C'est l'Amour qui nous entraîne chaque jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est l'Amour qui nous entraîne chaque jour

Message par etienne lorant le Ven 6 Juin 2014 - 10:40

Le vendredi de la 7e semaine de Pâques

Livre des Actes des Apôtres 25,13b-21.

Le roi Agrippa et sa sœur Bérénice vinrent à Césarée saluer le gouverneur Festus.
Comme ils passaient là plusieurs jours, Festus exposa au roi la situation de Paul : « Il y a ici un homme que mon prédécesseur Félix a laissé en prison.
Quand je suis allé à Jérusalem, les chefs des prêtres et les anciens des Juifs ont porté plainte contre lui en réclamant sa condamnation.
J'ai répondu que la loi romaine ne permet pas de livrer un accusé sans l'avoir d'abord confronté avec ses accusateurs, et lui avoir donné la possibilité de présenter sa défense.
Ils sont alors venus ici, et sans aucun délai, le lendemain même, j'ai siégé au tribunal et j'ai fait comparaître cet homme.
Mis en sa présence, les accusateurs ne lui reprochaient aucun des crimes que, pour ma part, j'aurais imaginés.
Ils avaient seulement avec lui certaines discussions au sujet de leur religion à eux, et au sujet d'un certain Jésus qui est mort, mais que Paul déclarait toujours vivant.
Quant à moi, ne sachant vraiment pas quelle suite donner à l'instruction, j'ai demandé à Paul s'il voulait aller à Jérusalem pour y être jugé sur cette affaire.
Mais Paul a fait appel pour que son cas soit réservé à la juridiction impériale. J'ai donc ordonné de le garder en prison jusqu'à son transfert devant l'empereur. »


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 21,15-19.
Après le repas au bord du lac, Jésus ressuscité dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur, je t'aime, tu le sais. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. »
Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur, je t'aime, tu le sais. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. »
Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, est-ce que tu m'aimes ? » Pierre fut peiné parce que, pour la troisième fois, il lui demandait : « Est-ce que tu m'aimes ? » et il répondit : « Seigneur, tu sais tout : tu sais bien que je t'aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis.
Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c'est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t'emmener là où tu ne voudrais pas aller. »
Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Puis il lui dit encore : « Suis-moi.
»


Cy Aelf, Paris

C'est par amour que l'on donne sa vie, non pas par obéissance ou parce que l'on a des certitudes. Notre prêtre nous a dit que le passage dans lequel Jésus demande par trois fois à Simon Pierre s'il l'aime, avait été surajouté à l'Evangile de Jean au cours du premier siècle. Car, nous a-t-il affirmé, il existait déjà parmi les premiers chrétiens un mouvement "gnostique". Mais la foi fondée sur la connaissance s'éloigne de l'Amour. C'est par amour que Paul et Pierre vont achever leur parcours à Rome.
C'est de bout en bout par amour du Christ, aujourd'hui encore, qu'il nous est donné de pratiquer notre foi. Même si nous n'allons pas jusqu'au témoignage du martyre, le Seigneur nous conduira en certaines circonstances "là où nous ne voudrions pas aller".

J'ai connu des périodes durant lesquelles mon mode de vie fut menacé, j'ai dû vivre dans l'angoisse de perdre tout revenu, j'ai traversé dans la solitude une pénible maladie qui m'a fait craindre le pire, j'ai été menacé plusieurs fois par de jeunes délinquants et cette année même, peu avant Pâques, un inconnu monté sur un vélo m'a poussé dans le dos et projeté la tête la première sur les durs pavés de la route: j'ai supporté douze points de suture, une semaine d'absence au travail, plusieurs examens médicaux et, désormais, une prudence accrue régit toujours mon quotidien.

Cependant, cette vie, tournée vers Jésus, est constamment remplie de sa douceur de coeur, de sa miséricorde, de l'amitié que d'autres, à l'improviste, me manifestent. Je ne parle jamais de bonheur, car le bonheur ce sera pour "après", mais de Joie, car Joie entraîne à l'effort, inspire ce que je dis et ce que j'écris et me guide tout au long de mes journées. Mes yeux n'ont pas besoin de voir, car c'est dans mon coeur que le Seigneur se manifeste. Je souhaite à toutes et à tous une très belle journée de juin, car le soleil est de la partie, aujourd'hui !

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum