Fête solennelle de Saint-Pierre et Paul: commentaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fête solennelle de Saint-Pierre et Paul: commentaire

Message par jaimedieu le Dim 29 Juin 2014 - 17:19

Saint Aelred de Rievaulx (1110-1167), moine cistercien
Sermon 18, pour la fête de Saints Pierre et Paul ; PL 195, 298 (trad. cf Bouchet, Lectionnaire, p. 451 et coll. Pain de Cîteaux, n°12, p. 17)

« Sur cette pierre, je bâtirai mon Église »


« La terre s’effondre et tous ses habitants ; j’ai fixé, moi, ses colonnes » (Ps 74,4). Colonnes de la terre, tous les apôtres le sont, mais en premier lieu les deux dont nous célébrons la fête. Ils sont les deux colonnes qui portent l’Église par leur enseignement, leur prière et l'exemple de leur constance. C’est le Seigneur lui-même qui a affermi ces colonnes. Car d'abord ils étaient faibles, bien incapables de se soutenir et de soutenir les autres. Et ici apparaît le grand dessein du Seigneur : s’ils avaient été toujours forts, on aurait pu penser que leur force venait d’eux-mêmes. Voilà pourquoi le Seigneur, avant de les affermir, a voulu montrer de quoi ils étaient capables afin que tous sachent que leur force vient de Dieu… Pierre a été jeté par terre par la voix d’une simple servante…; l’autre colonne aussi a été bien faible : « Autrefois je ne savais que blasphémer, persécuter, insulter » (1Tm 1,13)…

C'est pourquoi nous devons louer de tout cœur ces saints, nos pères qui ont supporté tant de peines pour le Seigneur et qui ont persévéré avec tant de force. Ce n’est rien de persévérer dans la joie, le bonheur et la paix. Mais voilà ce qui est grand : être lapidé, flagellé, frappé pour le Christ (2Co 11,25), et en tout cela persévérer avec le Christ. Il est grand avec Paul d'être maudit et de bénir, d’être persécuté et d’endurer, d’être calomnié et de consoler, d'être comme le rebut du monde et d'en tirer gloire (1Co 4,12-13)… Et que dire de Pierre ? Même s’il n'avait rien supporté pour le Christ, il suffirait pour le fêter aujourd'hui qu’il ait été crucifié pour lui… Il savait bien où était celui qu’il aimait, celui qu’il désirait… : sa croix a été son chemin vers le ciel.

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum