Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-37%
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – Nitro 23,6″ FHD 165 Hz 1ms
179.99 € 286.99 €
Voir le deal

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...?

4 participants

Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...?

Message par Joseph Mer 5 Aoû 2009 - 15:57

Voici ce que j'ai lu tout a l'heure ................. comment ce fait il que nous les catholiques nous soyons agressés insultés à travers notre guide qu'est le Pape, et que nous ne fassions rien, je peux vous dire que parfois j'admire les musulmans qui bien qu'étant dans l'erreur ne laisse rien passer lorsqu'on insulte leur foi. Je ne dis pas qu'il faut des Fatwa a la catholique, mais quelques bonnes protestations seraient du meilleure effet, puisque de toute façon , nous sommes très méchant ,et intégriste, jouons le jeu , juste une fois.

Joseph

Le 04 août 2009 - (E.S.M.) - Hier, alors que je me trouvais en voiture, j'ai entendu un peu par hasard une chronique sur France Info, la radio exaspérante qui martèle la désinformation avec une régularité de robot. Ecoutant d'abord distraitement, j'ai commencé à tendre l'oreille lorsque j'ai entendu le nom de Benoît XVI.


Insultes contre Benoît XVI sur France Info

Lu sur Benoit-et-moi

Le 04 août 2009 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Hier, alors que je me trouvais en voiture, j'ai entendu un peu par hasard une chronique sur France Info, la radio exaspérante qui martèle la désinformation avec une régularité de robot. Ecoutant d'abord distraitement, j'ai commencé à tendre l'oreille lorsque j'ai entendu le nom de Benoît XVI.

Il ne s'agissait pas de faits d'actualités mais du sidaction, plus exactement des dons du sidaction, c'est-à-dire bien sûr, de fric (mais pourquoi maintenant?): le récitant a déroulé pendant 5 longues minutes un réquisitoire haineux et implacable contre le Pape, à partir des faits qu'on a déjà entendus jusqu'à la nausée, mais qu'on croyait plus ou moins recouverts du voile de l'oubli: Récife, Williamson, mais surtout les propos sur le préservatif, dans l'avion vers l'Afrique. Je n'ai pas tout retenu - heureusement pour moi! Ponctué de blasphématoires "en vérité je vous le dis", il était question d'obscurantisme, d'opposition à la science et à la recherche, de ceinture de sécurité, et même de complicité de meurtre. En n'oubliant pas de préciser que 43% des français souhaitaient le départ du Pape. Déplorant que la conduite de l'Eglise soit confiée "à un vieil intellectuel allemand ayant grandi dans la Bavière des années 20" (sic!). On appréciera la fine allusion, dans un désir évident d'amalgame auprès d'un auditoire supposé inculte (ce qui, à en juger par les réactions des internautes sur la plupart des sites qui permettent les commentaires, n'est pas si infondé...)!

Renseignement pris, il s'agissait de la chronique de Patrice Bertin, le directeur adjoint (ou ex?) de France-Inter, "A première vue", diffusée en boucle, comme tout le reste, le 3 août, en particulier vers 17h50 et 20h30.
Je n'ai pas trouvé l'archive. Mais il semble que la rubrique mette ses archives en ligne plus tard...

Ne faudrait-il pas réagir avec vigueur: on peut écrire à l'"auteur" sur le site de l'émission.
Car même si l'audience est limitée, ce qu'on peut espérer, de tels mensonges, marqués par l'idéologie du "sortez couverts", laissent forcément des traces.

J'ai fait ma petite enquête sur le sieur Bertin, dont la carrière semble avoir connu récemment quelques avis de tempête...
C'est ce que laisse deviner cet article:

Patrice Bertin nommé Conseiller personnel du Président de Radio France
On vous apprenait hier (??) le remplacement de Patrice Bertin, directeur de l'info de France Inter par Hélène Jouan. Patrice Bertin ne quitte pour autant pas la maison puisqu'il a été nommé Conseiller personnel de Jean-Paul Cluzel, le Président de Radio France.
Dans l’immédiat, le Président l’a chargé d'une mission de réflexion sur les missions et l’organisation des Sports dans les différentes chaînes et au niveau de Radio France. (ndlr: un bidule, aux frais du contribuable)
Né en 1950 et diplômé du Centre de Formation des Journalistes, Patrice Bertin a effectué toute sa carrière à France Inter.
....
Il est nommé chef des Informations en mars 1999. En février 2006, il devient Directeur de la rédaction de France Inter et Directeur-adjoint de la station en mai 2007.

Les réactions des internautes, dont l'horizon est décidément désespérément borné, semblent aller dans ce sens: l'éviction de Bertin de sa prébende à France Inter est une nouvelle manœuvre de Sarkozy.
Je ne vois pas en quoi, ni pourquoi, et il est dommage de ne voir que cela; c'est possible, mais cela ne m'intéresse pas.
Ma petite idée est tout simplement que sous la menace de passer au placard (à balais!), ou y étant déjà, on est obligés de donner des gages à ses patrons, si l'on ne veut pas connaître encore pire.
Il faut bien vivre!

Il est vrai que France-Inter, c'est la radio des Val (l'ami de Madame), Guyon et autres Denis (directeur de la Vie, et chroniqueur religieux-maison!).

Ce qui est honteux (..) c'est ce que font beaucoup de journalistes/présentateurs télé (et radio) du service public, qui considèrent que le micro que leur confie la collectivité (par ses impôts) leur appartient, et qui se servent en toute malhonnêteté intellectuelle dudit micro pour faire leur propagande (de gauche et d'extrême gauche, évidemment...).
C'est cela aussi, l'exception française: un pays où, depuis 1945, des journalistes orientés se sont emparé des postes à la radio et à la télé et - véritable caste, peu nombreuse mais bien structurée- imposent depuis des décennies "leur" lecture des choses et du monde, "leur" explication des faits, "leur" commentaire. Leur sur-représentation ahurissante dans les médias étant évidemment sans aucune commune mesure avec leur audience réelle dans le public (elle est même inversement proportionnelle...). D'où désinformation, intoxication, bourrage de crâne quotidien, et bi, tri, quadri quotidien.... : on ne voit cela nulle part ailleurs.... (La Faute à Rousseau)

***

Un "liseur" a écrit au goujat ignare une lettre ouverte, dont je partage (presque) chaque mot, et que je me permets de reproduire ici, pour élargir sa diffusion. Il renverse méthodiquement ses prétendus arguments, en reprenant les faits par ailleurs amplement développés dans ces pages:

Lettre ouverte

Cher Monsieur, j'ai écouté attentivement et par deux fois votre chronique sur Benoît XVI et le sidaction. Il paraît que le temps fait son œuvre et que le recul permet non seulement au journaliste mais aussi à l'historien de juger en poliçant son jugement. Ce qui fait d'ailleurs la qualité de plusieurs magazines hebdomadaires, encore plus des mensuels et davantage des trimestriels.

Je pense que cette assertion ne correspond pas à votre personnalité. Il se trouve que le pape Benoît XVI est à la tête d'une institution qui est tout simplement la première ONG d'Afrique. L'avez vous rappelé? Non. Il se trouve que plusieurs chefs d'Etats africains ont déclaré que leur pays n'avait pas attendu le pape pour appliquer la politique préconisée par lui à savoir l'abstinence et la monogamie. L'avez vous rappelé? Non. Et puis bien évidemment, quitte à enfoncer des portes mille fois ouvertes par les médias français, vous avez ressorti l'affaire de Recife. Avez vous interrogé cher Monsieur ne serait-ce que les sites en langue portugaise afin de vous faire votre propre opinion sur une femme qui n'a pas été excommuniée? Non. Suivez vous cher monsieur les travaux réguliers de l'académie pontificale des sciences qui a tenu et tient toujours dans ses rangs des plus illustres scientifiques? Non. Avez vous creusé la sociologie des années trente et quarante de l'Allemagne pour comprendre que l'on pouvait porter un uniforme aux insignes honteux sans pour autant rallier l'idéologie meurtrière nationale socialiste? Non. Est-ce que vous ne vous êtes pas demandé si l'opinion des fameux 43% de catholiques français ne sont pas le résultat d'un matraquage médiatique complètement délirant (mais les catholiques ne sont pas seulement Français; il y en a aussi dans les autres pays. D'ailleurs avez vous les sondages de ces autres pays? Non)

Cher monsieur, je pourrais multiplier les questions pour en venir simplement au fait que votre édito est d'une nullité abyssale, rouvrant -je me répète- les portes mille fois ouvertes en l'espace de quelques semaines par des médias franco-français, qui ne comprennent pas que la crise de la presse est aussi une crise de contenu. "Les journalistes français sont-ils si mauvais?" se demandait François Dufour dans un livre dernièrement sorti. Ils ont, en tous les cas, une propension à se transformer en procureur très facilement. Qui êtes vous cher Monsieur pour juger de la sorte une homme âgé [ndr: petite réserve... ce n'est pas en tant qu'homme âgé que Benoît XVI a été injurié, et ce n'est pas en tant qu'homme âgé que nous l'admirons, mais comme un des plus grands penseurs actuels, et une des rarissimes voix encore libres. Le réduire à son âge est donc à la fois maladroit et incorrect], à qui vous demandez de ne plus parler, ne plus penser, ne plus écrire, mais qui vient de publier une encyclique de haute moralité sur un monde qui en manque cruellement. Vous êtes visiblement à la direction de France Inter, mais je vous en prie laissez les journalistes d'investigation faire leur travail. Votre édito est une resucée de centaines d'articles et vous avez été payé pour cette médiocrité et ce réchauffé par la taxe audiovisuelle. Quel exemple pour vos subordonnés !

Pour conclure, je ne souhaite pas qu'un jour, un de vos enfants ou un de vos petits enfants achète un préservatif sur les terres d'Afrique où les conditions sanitaires sont malheureusement catastrophiques et multiplient les risques de transmission de la maladie. Mais peut-être auriez vous l'once de courage pour abandonner votre poste et faire comme ces milliers de catholiques qui agissent là bas, dans des conditions épouvantables, pour venir en aide à son prochain. Vous savez? Venir en aide à son prochain: il s'agit du message que Benoît XVI délivre chaque semaine et qui est reproduit dans le journal du Vatican, l'Osservatore Romano. Lisez-vous, monsieur, l'Osservatore Romano? Je ne pense pas.


Sources : Benoit-et-moi

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel
Eucharistie sacrement de la miséricorde - (E.S.M.) 04.08.09 - T/Brèves
Joseph
Joseph

Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty Re: N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...?

Message par Rémi Mer 5 Aoû 2009 - 16:55

Bonjour Joseph, vous avez bien raison au sujet de la molesse que nous avons nous les catholiques à défendre notre foi. Il y a presque 2 ans j'ai proposé et je propose encore de créer une association de fidèles catholiques ayant comme l'une de ses tâches de défendre sa foi pacifiquement devant notre monde, mais semble t-il que nous soyons bien paresseux sur ce point car bien peu de gens semble intéresser à s'impliquer dans cette cause noble.

Pour ma part j'ai fait deux gestes qui semblent avoir portés des fruits, l'un envers notre ancien archevêque et l'autre envers le prions en Église du Canada. (Je peux vous en dire plus long sur ses gestes si cela vous intéresse).

Alors je pense que si seulement quelques personnes dans chaque diocèse travaillais à cette cause de la défense de notre foi, certaines choses malsaines pourraient changées.

Rémi de l'association Garde des trois Blancheurs
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty Re: N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...?

Message par Joseph Mer 5 Aoû 2009 - 18:05

bonjours Rémi, je n'appellerai pas cela de la parresse , je crois plutot que c'est une forme de peur ou de lachetée, les catholiques manque de solidarité les uns vis a vis des autres, nous ne nous aidons pas assez lorsque tout va bien, lorsque des catholiques sont martyrisés dans un pays, personne de notre communauté ne bouge, ah on le dénonce ça il n'y a pas de problemes mais concrétement rien ou presque n'est fait. pourquoi les diocese n'ont ils pas de sercices spéciaux pour rassembler les volontaires par exemples, devons nous nous laisser faire sans bouger? je ne le crois pas , mais seul l'union pourra nous faire entendre avec l'accompagnement de la priére en premier.
les paroles , c'est bien mais sans les actes cela ne vaut rien !
oui Rémi je souhaite que vous m'en disiez plus sur ces gestes .merci.

Joseph
Joseph
Joseph

Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty Lettre de plaintes à mon Archevêque

Message par Rémi Mer 5 Aoû 2009 - 19:49

Plusieurs personnes dont moi-même sommes déçues de voir plusieurs erreurs liturgiques êtres accomplies lors du déroulement de nos messes et du manque de respect à l'intention de la présence réelle de Dieu.

N'ayant pas d'autres choix de messes que celles-ci puisques nous demeurons dans une région loin des grands centres urbains, nous devons quand même pour recevoir l'Eucharistie y assiter.

Alors j'ai pris sur moi-même, bien humblement de faire les démarches pour essayer de faire changer les choses.

P.S. Notez que cette Évêque avec lequel j'ai communiqué a pris sa retraite depuis et que je ne connais pas encore les intentions de notre nouvel Évêque sur les points développés ci-après.


*******************************************


Lettre envoyée à mon Archevêque



Erreurs liturgiques de mon ancien pasteur
(et malheureusement aussi, de bien d'autres)



Bonjour Mgr. et cher serviteurs de Dieu et de son Église, je me nomme Rémi x..., je suis un laïc, sacristain de mon église paroissiale, située dans la petite municipalité de X, dans le diocèse de X....


L'ancien pasteur en question se nomme : X... et se trouve maintenant dans le secteur de X....


J'aime mon Église et notre Pape Benoît XVI et je trouve très désolant et souffrant de voir les erreurs liturgiques et pastorales de ce pasteur, il semble qu'ici au Québec beaucoup de prêtres négligent les demandes du Pape pour le respect de la sainte liturgie en y ajoutant de leurs propres inventions.


Plusieurs personnes souffrent et se désolent de ne plus avoir le droit d'avoir de saintes célébrations qui soient dignement accomplies et respectueuses de Dieu et qui respectent fidèlement le missel romain et le magistère de l'Église catholique romaine.


Nous sommes victimes depuis bien des années d'un grand relâchement de la part d'un grand nombre de prêtres dans l'enseignement des règles divines, causant peu à peu la mort de nos paroisses par une apostasie grandissante et vu notre état actuel, dans quelques années il sera trop tard ; c'est pourquoi je vous écrit comme ultime recours afin que vous fassiez tout ce qui est en votre pouvoir pour rétablir l'ordre et obtenir l'obéissance de ce pasteur ci-haut mentionné et de bien d'autres, envers l'Église, le Pape et ses directives.




Je vous écrit cette supplique suite au recommandations qui sont énoncées comme suit dans «L'instruction Redemptionis Sacramentum» :



6- LES PLAINTES CONCERNANT LES ABUS LITURGIQUES

183 - Selon les possibilités de chacun, tous ont le devoir de prêter une attention
particulière à ce que le très saint Sacrement de l’Eucharistie soit défendu contre
tout manque de respect et toute déformation, et que tous les abus soient
complètement corrigés. Ce devoir, de la plus grande importance, qui est confié à
tous et à chacun des membres de l’Église, doit être accompli en excluant toute
acception de personnes.
184 - Il est reconnu à tout catholique, qu’il soit prêtre, diacre ou fidèle laïc, le
droit de se plaindre d’un abus liturgique, auprès de l’Évêque diocésain ou de
l’Ordinaire compétent équiparé par le droit, ou encore auprès du Siège Apostolique
en raison de la primauté du Pontife Romain.[290] Cependant, il convient, autant
que possible, que la réclamation ou la plainte soit d’abord exposée à l’Évêque
diocésain. Cela doit toujours se faire dans un esprit de vérité et de charité.



Suite à ces recommandations du Magistère de l'Église catholique, je me fais le porte parole de plusieurs qui n'osent point dénoncer ces faits soit par timidité, par ignorance ou par crainte de manquer de respect envers l'autorité de l'Église et leurs pasteurs.

Dans les prochaines pages je vous énumérerez les points qui me semblent faire problèmes.

Tout d'abords, pardonnez-moi si je m'y prend mal et suis maladroit dans mes interprétations théologiques, je n'ai pas de vraie formation sur ce sujet, toute ma formation est autodidacte.


Je vais énumérer les points qui semblent causés problèmes et inscrire par la suite les références du magistère pour essayer de vous facilité le travail, vous me pardonnerez de ne pas maîtriser ce domaine.


Points causant problèmes



Premier point


Lors d'une messe, au début du carême de l'année (2007), notre ancien pasteur, nommé en première page, lorsque le temps de l'homélie fut arrivé, s'est assis sur son siège présidentiel et à cédé sa place à l'ambon à Soeur X... Ursuline lui laissant le soin de faire l'homélie et de commenter l'évangile du jour. Or il me semble que l'homélie lors d'une messe est strictement réservée au prêtre célébrant.

Références :

Can. 767

1 Parmi les formes de prédication l’homélie, qui fait partie de la liturgie elle-même et est réservée au prêtre ou au diacre, tient une place éminente ; au cours de l’année liturgique, les mystères de la foi et les règles de la vie chrétienne y seront exposés à partir du mystère sacré.
SC 35 ; SC 52 ; DV 24 ; PO 4



*********************


Deuxième point


Lorsque dans une messe, arrive le temps de la prière de communion «Seigneur Jésus-Christ, fils du Dieu vivant...» après cette prière, la génuflexion recommandée dans le missel romain 2002 est omise par notre pasteur. Aussi les deux autres génuflexions recommandées dans le missel à l'article 274 ne sont jamais accomplies.


Cette mauvaise habitude est, à ce que je peux voir, grandement généralisée et je vous prierais bien humblement, de voir à ce que les génuflexions soient de nouveaux remisent à l'honneur dans nos célébrations Eucharistiques.


Références :

Missel romain 2002

157. Cette prière terminée, le prêtre fait la génuflexion, prend une Hostie consacrée au cours de la même messe et, la tenant un peu élevée au-dessus de la patène ou du calice. Il dit, tourné vers le peuple : «Voici l'Agneau de Dieu...», avec le peuple il poursuit : «Seigneur, je ne suis pas digne...».

274. Au cours de la messe, le prêtre célébrant fait trois génuflexions, à savoir : l'élévation de l'Hostie, après l'élévation du calice, et avant la communion...
Si le tabernacle avec le Très Saint-Sacrement est dans le sanctuaire, le prêtre, le diacre et les autres ministres font la génuflexion lorsqu'ils arrivent à l'autel et lorsqu'ils se retirent, mais non durant la célébration elle-même de la messe.

Nota bene : pour votre information, le Saint-Sacrement est toujours présent dans notre Tabernacle.


******************************


Troisième point

Pour le diocèse

L'utilisation du plateau lors de la communion ne se fait plus et les parcelles d'Hostie se répandent à l'occasion sur le plancher de l'église, pourtant notre bien aimé Pape Jean-Paul II demandait dans l'Instruction «Redemptionis Sacramentum» à l'article 93 et qui est mentionné dans le Missel romain 2002 au numéro 118.


Références :

93 - Il faut maintenir l’usage du plateau pour la Communion des fidèles, afin
d’éviter que la sainte hostie, ou quelque fragment, ne tombe à terre.

Missel Romain
118. c) Sur la crédence : le calice, le corporal, le purificatoire et, s'il convient, la pale ; la patène et des ciboires s'ils sont nécessaires ; le pain pour la communion du prêtre qui préside, du diacre, des servants et du peuple ; les burettes avec du vin et de l'eau, à moins que tout cela ne soit apporté en procession par les fidèles à l'offertoire ; le vase d'eau à bénir, si l'on fait l'aspersion ; le plateau pour la communion des fidèles ; le nécessaire pour laver les mains...



*********************


Quatrième point

Pour le diocèse

Il y a depuis quelques années, de nouvelles funérailles sans prêtre présidées par des laïcs formés et quelques fois, ces mêmes laïcs prennent comme leur propre siège le siège présidentiel, "réservé uniquement aux prêtres il me semble".
Suggestion : Il serait à propos comme notre bon Pape Benoit XVI le recommande dans son EXHORTATION APOSTOLIQUE POST-SYNODALE SACRAMENTUM CARITATIS au point 213 de mettre l'étole sur le siège présidentiel, pour inciter le peuple à prier Dieu pour la venue de nouveaux prêtres.

Références :
(213) On veillera donc avec attention à ce que les assemblées en absence de prêtre ne donnent pas prise à des visions ecclésiologiques qui ne seraient pas fidèles à la vérité de l'Évangile et à la tradition de l'Église. Elles devraient plutôt être des occasions privilégiées de prière adressée à Dieu pour qu'il envoie de saints prêtres selon son cœur. À ce sujet, ce qu'écrivait le Pape Jean-Paul II dans sa Lettre aux prêtres pour le Jeudi Saint 1979, rappelant les lieux où les fidèles, privés de prêtre par un régime dictatorial, se réunissaient dans une église ou dans un sanctuaire, mettaient une étole qu'ils conservaient encore et récitaient les prières de la liturgie eucharistique, faisant silence « au moment qui correspondrait à la transsubstantiation », témoignant qu'ils désiraient « ardemment entendre les paroles que seules les lèvres d'un prêtre peuvent prononcer efficacement ».


Mes salutations sincères et que Dieu vous bénisse.
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty Réponse de mon Archevêque

Message par Rémi Mer 5 Aoû 2009 - 19:51

RÉPONSE DE L'ARCHEVÊQUE À MA LETTRE


Bureau de l'Archevêque

Ville de X, le 16 avril 2008

Monsieur X,

j'ai bien reçu la lettre que vous m'avez adressée au sujet des pratiques liturgiques qui ne sont pas appropriées. Votre souci de voir des célébrations dignes et respectueuses de la présence réelle témoigne d'une foi chrétienne très louable.


Quelques mots sur l'un ou l'autre des points que vous mentionnez :

1.Il est vrai, comme vous l'affirmez, que seul le prêtre ou le diacre peut faire l'homélie. Mais, il est accepté qu'occasionnellement une religieuse ou un(e) laïque puisse faire un « commentaire de la parole », surtout lors d'occasions spéciales ou lorsque la santé du prêtre est moins bonne;

2.Quant aux génuflexions prévues, il est vrai que celle qui précède la communion est parfois omise par certains prêtres. Est-ce un oubli ? Celles qui suivent les consécrations sont, à ce que je sache, habituellement effectuées;

3.Quant à l'usage du plateau, il est pratiquement disparu. Il pouvait avoir une certaine efficacité quand les fidèles communiaient à genoux et sur la langue. Il ne serait sûrement pas commode pour un servant d'accompagner le geste du prêtre jusqu'à la main de la personne qui communie et de la main de celle-ci jusqu'à sa bouche... Le plateau risquerait peut-être de toucher l'une des mains et de faire échapper l'hostie;

4.Quand les personnes sont formées pour présider des Adaces, elles sont invitées à ne pas utiliser le siège du président de la célébration eucharistique.


Personnellement, j'estime que le Seigneur doit d'abord regarder le coeur des gens et leur désir de le respecter de leur mieux dans sa présence eucharistique. Je devine qu'Il peut pardonner sans peine les gaucheries ou oublis que nous pouvons faire.

Au cas où vous n'ayez pu en prendre connaissance, je vous fais parvenir copie de la lettre pastorale sur l'Eucharistie que j'ai publiée l'automne dernier et que je suis allé présenter dans chacune des régions pastorales. Elles ont précisément pour but d'assurer ce respect.

Croyez à l'assurance de mon estime et de ma prière.


*****************************************
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty MA DEUXIÈME LETTRE EN RÉPONSE À NOTRE ÉVÊQUE

Message par Rémi Mer 5 Aoû 2009 - 19:53

MA DEUXIÈME LETTRE EN RÉPONSE À NOTRE ÉVÊQUE





À Son Excellence, Monseigneur X, 3 juin 2008
Archevêque de X.


Monseigneur, je vous remercie en votre réponse du 16 avril, suite à ma lettre « Erreurs liturgiques de mon ancien pasteur » que je vous ai fait parvenir le 31 mars dernier, je me vois cependant dans l'obligation de poursuivre cette démarche que j'ai entreprise auprès de vous, car malheureusement votre réponse ne m'a pas convaincu que les abus liturgiques dont je faisais mention dans ma lettre, se verront corriger bientôt.

Par respect dû à votre rang et en conformité avec ce que recommande l'Église, je vous ai écris en premier lieu, mais je me dois de vous faire mention Monseigneur ; que je ferai les démarches nécessaires auprès de Rome en conformité avec l'instruction Redemptionis Sacramentum, si je ne vois pas d'améliorations prochaines de la part de nos prêtres dans leurs célébrations liturgiques de la sainte messe. Nous les fidèles, sommes en droit d'obtenir de dignes célébrations en toute conformité avec le Magistère de l'Église où l'attention doit être davantage fixée vers Dieu et non vers l'homme, comme le fait mention si souvent notre bien-aimé Pape Benoît XVI dans ses nombreux écrits.



Ma réponse à votre explication :


Sur le premier point.


Votre réponse était :


[ 1. Il est vrai, comme vous l'affirmez, que seul le prêtre ou le diacre peut faire l'homélie. Mais, il est accepté qu'occasionnellement une religieuse ou un(e) laïque puisse faire un « commentaire de la parole », surtout lors d'occasions spéciales ou lorsque la santé du prêtre est moins bonne; ]



Monseigneur, mon point était vraiment axé sur l'homélie dite lors d'une messe et le droit canon dit clairement ; qu'elle doit être uniquement proclamée par un prêtre ou un diacre.

Les laïcs ou les religieux peuvent être admis à prêcher dans des occasions spéciales mais jamais durant le temps de l'homélie réservé uniquement au prêtre ou au diacre.
Pour des occasions spéciales ; oui, mais non pour la messe.


Références du Canon :

Can. 766 - Les laïcs peuvent être admis à prêcher dans une église ou un oratoire si le besoin le requiert en certaines circonstances ou si l'utilité le suggère dans des cas particuliers, selon les dispositions de la conférence des Évêques et restant sauf le can. 767, § 1.


Can. 767 - § 1. Parmi les formes de prédication l'homélie, qui fait partie de la liturgie elle-même et est réservée au prêtre ou au diacre, tient une place éminente; au cours de l'année liturgique, les mystères de la foi et les règles de la vie chrétienne y seront exposés à partir du texte sacré.


Références de l'instruction Redemptionis Sacramentum :

64 - L’homélie, qui est prononcée au cours de la célébration de la sainte Messe et fait partie de la liturgie elle-même,[142] «est faite habituellement par le prêtre célébrant lui-même ou par un prêtre concélébrant à qui il l’aura demandé, ou parfois, si cela est opportun, aussi par le diacre, mais jamais par un laïc.[143] Dans des cas particuliers et pour une juste cause, l’homélie peut être faite aussi par un Évêque ou un prêtre participant à la concélébration, même s’il ne peut pas concélébrer».[144]

65 - Il est rappelé qu’il faut tenir pour abrogée par le can. 767 § 1 toute norme antérieure qui aurait autorisé des fidèles non-ordonnés à prononcer l’homélie durant la célébration de l’Eucharistie.[145] En effet, une telle permission doit être expressément réprouvée, et aucune coutume ne peut justifier qu’elle soit accordée.

66 - L’interdiction adressée aux laïcs de prêcher durant la célébration de la Messe concerne aussi les séminaristes, les étudiants en théologie, tous ceux qui exercent la fonction d’ «assistants pastoraux», et n’importe quel type de groupe, mouvement, communauté ou association de laïcs.[146]


[142] Cf. Code de Droit Canonique, can. 767 § 1.

[143] Cf. Missale Romanum, Institutio Generalis, n. 66; cf. aussi Code de Droit Canonique, can. 6 §§ 1, 2; et can. 767 § 1, auquel se réfèrent aussi les prescriptions de Congrégation pour le Clergé et autres, Instruction Ecclesiae de mysterio, Dispositions pratiques, art. 3 § 1: AAS 89 (1997) p. 865.

[144] Missale Romanum, Institutio Generalis, n. 66; cf. aussi Code de Droit Canonique, can. 767 § 1.

[145] Cf. Congrégation pour le Clergé et autres, Instruction Ecclesiae de mysterio, Dispositions pratiques, art. 3 § 1: AAS 89 (1997) p. 865; cf. aussi Code de Droit Canonique, can. 6 §§ 1, 2; Commission Pontificale pour l’Interprétation Authentique Du Code de Droit Canonique, Responsio ad propositum dubium, 20 juin 1987: AAS 79 (1987) p. 1249.

[146] Cf. Congrégation pour le Clergé et autres, Instruction Ecclesiae de mysterio, Dispositions pratiques, art. 3 § 1: AAS 89 (1997) pp. 864-865.



†††††††


Sur le deuxième point.


Votre réponse était :

[ 2. Quant aux génuflexions prévues, il est vrai que celle qui précède la communion est parfois omise par certains prêtres. Est-ce un oubli ? Celles qui suivent les consécrations sont, à ce que je sache, habituellement effectuées; ]


Monseigneur, la génuflexion qui précède la communion n'est malheureusement pas que ''parfois omise'' comme vous le mentionniez, mais elle l'est tout le temps et il est bien désolant de voir que cela n'a pas été corrigée depuis. Trois ou cinq génuflexions par messe, c'est si peu demandée en comparaison du martyr de notre Sauveur Jésus-Christ sur la Sainte Croix.

Quant aux deux génuflexions de la consécration, humblement et avec tout le respect que je vous dois, je vous répondrai ; qu'il semble que vous soyez mal informé de ce qui se déroule sur ce point précis dans votre diocèse, j'ai assisté à bien des célébrations faîtes par différents curés dans ma région et hormis deux prêtres tout près de chez-moi, les autres ne font jamais ces génuflexions. Je comprend que vous ne pouvez pas surveiller tous les faits et gestes de chaque prêtre, mais sachez Monseigneur, que cette omission des génuflexions est malheureusement généralisée dans une grande partie du diocèse.

Je ne vous apprendrez certainement pas que le prêtre se doit de montrer l'exemple aux fidèles et d'exprimer le plus grand des respects en la sainte présence de Dieu en l'Eucharistie, si le prêtre ne le fait plus, pourquoi alors le fidèle devrait-il le faire ? Et si le prêtre ne suit plus fidèlement les règles de l'Église, alors pourquoi les fidèles devraient-ils suivre leurs pasteurs et l'Église ? N'est-ce pas signe d'une grande menace dans la vie de l'Église que cette sorte d'anarchie qui s'insinue peu à peu dans la hiérarchie. Du simple fidèle qui néglige les enseignements du prêtre et du prêtre qui néglige les enseignements de l'Église et du Pape.


†††††††



Sur le troisième point.


Votre réponse était :

[ 3. Quant à l'usage du plateau, il est pratiquement disparu. Il pouvait avoir une certaine efficacité quand les fidèles communiaient à genoux et sur la langue. Il ne serait sûrement pas commode pour un servant d'accompagner le geste du prêtre jusqu'à la main de la personne qui communie et de la main de celle-ci jusqu'à sa bouche... Le plateau risquerait peut-être de toucher l'une des mains et de faire échapper l'hostie; ]


Monseigneur, depuis bien des années, différents Papes ont recommandés fortement l'utilisation du plateau dans de très nombreux écrits. La communion dans la main n'est certainement pas un empêchement à son utilisation, car lors de toutes les messes célébrées au Vatican, qu'il y ait communion sur la langue ou sur la main, le plateau est continuellement en usage. Il n'y a aucun écrit qui recommande le délaissement du plateau, tandis qu'ils sont nombreux ceux qui préconisent son usage.


†††††††


Sur le quatrième point.


Votre réponse était :


[ 4. Quand les personnes sont formées pour présider des Adaces, elles sont invitées à ne pas utiliser le siège du président de la célébration eucharistique.]



Monseigneur, j'ai du moi-même inciter un laïc célébrant des funérailles dans notre église, à s'asseoir sur le siège que je lui avait préparé à la droite de l'autel, car lui désirait prendre place dans le siège présidentiel.

Ces laïcs célébrants reçoivent sûrement comme vous le mentionnez, l'instruction de ne pas utiliser le siège présidentiel, mais force est de constater que certains ne suivent pas cette règle, j'ai été témoin à plusieurs reprise de cet abus.


†††††††


Je vous prie de croire, Monseigneur, en l'assurance de mon dévouement et de mon respect filial.



************************************



Voilà l'échange de lettres que j'ai eu avec mon Évêque, il n'a jamais répondu à ma deuxième lettre malheureusement.


Rémi
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty Re: N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...?

Message par mick Jeu 6 Aoû 2009 - 0:04

je pense a deux chose cher quebecois,soit l ignorance puni l insolence soit oeil pour oeil dent pour dent,pour ma part je pencherai plus pour un melange des deux,en france nous avons les royalistes mais je croix qu ils ont eu des soucis avec le vaticans et je crois mais je ne suis pas sur que le vatican soutienne leur projet, mais en france c est "ceux" en parti politique qui defende le plus les eglise,pretres,vatican et pape.Je pense vraiment comme toi pour se qui est de la defense des catholique mais il faudrait un grand mouvement francais,voir francoquebecois pour la defense des catholique,sans tomber dans l exes comme en irlande!!!Je pense que cela remettrai les pendules a l heure a certain.Mais il faudrai aussi que nous ayons laval de l eglise...Pour ma part il n y a aucune entraide entre catholique dumois a ma connaissance,les "muslims"sont bien plus soude cela n est pas nouveau le plus reflechi serait de trouver des gens connu qui puisse defendre la foi catholique et ca c est pas gagne a savoir que les royaliste ont protege et defendu des monument et idee depuis leur creation ils sont une minorite mais ils sont tres virulent quand il veulent...

mick

Masculin Date d'inscription : 31/07/2009
Localisation : sud est

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty Re: N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...?

Message par Rémi Jeu 6 Aoû 2009 - 1:30

Cher cousin, bonjour à vous, cette cause qu'est la défense de l'Église me tient tant à coeur.

Peut-être que les catholiques ne défendent pas bien leur foi car c'étaient le rôle des Évêques et des pasteurs à qui incombaient cette tâche et qui maintenant ne le font plus, en tout cas en grande majorité malheureusement. Alors c'est donc aux simples fidèles qu'incombent maintenant cette tâche en attendant le réveil tant souhaité de notre clergé. Peut-être est-ce cela la cause de ce silence de la part des fidèles.

Il y a aussi dans notre Église un quasi schisme presque consommé entre les mondains majoritaire qui souhaitent voir l'Église s'ouvrir davantage aux erreurs modernes qu'ils prennent pour progrès et les traditionnels bien minoritaire qui souhaitent un grand retour aux respect des sacrements de l'Église qui nous seraient tant salutaire.

Dans ce projet d'association, j'aimerais qu'il si trouve outre de simple fidèles, des théologiens et des pasteurs fidèles à Rome et à la bimillénaire tradition de l'Église pour promouvoir les sacrements et rectifier sans cesse les erreurs que font circuler dans la société les ennemis de notre Église une, saint, catholique et apostolique.

Rémi
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty Re: N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...?

Message par mick Jeu 6 Aoû 2009 - 2:06

ce serais une bonne idee et une grande avance a savoir ,je ne connais pas assez l eglise et ses position la dessus je viens juste de retrouver la fois,mais c est sur il faut faire un mouvement de pratiquant ou du moin chretiens catholique ne fesant partie d aucune secte tel la franc maconnerie il faudrait aussi gagner des gens haut placer et tres cultive et ayant une grande connaissance et une grande fois en dieux et pourquoi pas assurer la protection de certaine magnifestation en tout cas tu m as fais rire car chez nous ceux qui nous appel cousin sont "les gitans" ou ""gens du voyage" je vais me coucher car chez nous c est 2h du matin et aujourd hui grosse journee que jesus christ te protege et te guide tres cher cousin.... Very Happy

mick

Masculin Date d'inscription : 31/07/2009
Localisation : sud est

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty Re: N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...?

Message par Joseph Jeu 6 Aoû 2009 - 18:19

salut Rémi,
ça fait super plaisir quand tu nous appel "cousins" ,sinon je suis d'accord avec toi , ici en France aussi on a l'impression , qui est en fait trés réelle parfois, que les pretres font tout pour faire partir les fidéles, guitare , chants le tout non accordé ou impossible a chanter, bref on se croirait dans une foire plutot qu'au Saint Sacrifice de la messe. l'irrespect des cathos de passages, la tolérance béate des "aides" qui sont bientot plus savant que les pretres, enfin je ne comprends pas pourquoi les autorités n'obéissent pas au pape en interprétant a leur sauce la liturgie applicable . je ne sais pas comment s'est chez vous , mais chez nous , le pire moment de l'année , enfin pour moi, c'est le moment des communion, alors là , je te dis pas, tu vois arriver des familles qui ne mettent les pieds dans une eglise que pour se moquer ou pour rigoler de l'accoutrement de leurs enfants et il suffit d'une ou deux familles pour créer un climat houleux avec des gens comme moi qui ne supporte pas que l'on se moque de DIEU et dans sa maison en plus. j'ai deux enfants de 12 et 9 ans qui on compris ce qu'ils venaient faire a la messe, a quoi il assistaient, a quel Offrande sacrificielle ils participaient, et ils sont calmes, recueillis, attentif et respectueux car ils savent que le Christ Sauveur est devant eux avec sa Sainte Mere Marie. et pourtant ce sont des gamins qui sont comme les autres a l'exterieur de l'eglise, il sont vifs , joueurs , farceurs , facécieux et aussi parfois terribles et pécheurs, mais le dimanche a la messe ils demande pardon, et ils obtiennent ce qu'ils veulent ou demande a Dieu car ils le voient et le reçoivent. je leur disait souvent pour leur expliquer, "ça vous dirait de voir tous les présidents de la terre, pour leur demander de faire du bien autour d'eux et dans leurs peuples, alors ils disaient oui, oui, et bien le dimanche a la messe vous avez la chance de voir et de recevoir Dieu , le créateur de toute choses , celui a qui vous pouvez tout demander, n'est ce pas mieux et surtout plus efficace ?
une fois qu'ils ont compris cela , c'était gagné!
et depuis, notre famille est heureuse au milieu du tumulte, car Dieu accede a nos demandes en remerciement de l'offrande que nous lui faisont tout les dimanche :le Corps l'Ame et la Divinité de sont fils bien aimé Jésus qui s'est livré pour nous.
Je vous jure que cela a changé nos vie.

en union de priere

Joseph
Joseph
Joseph

Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty Re: N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...?

Message par mick Jeu 6 Aoû 2009 - 19:04

TU SAIS QUOI JOSEPH!!!!Je t aprecie enormement!!!t as entierement raison!!j ai fais toute les conneries possible et imaginable mais mon grand pere qui a casse les vitres de l eglise de son village quand il etait gamin et les a repare aussi sec avec son grand pere un jour si j ai le temps je te raconterai c est a "mourir de rire" il a aussi ete eleve a la dure chez les jesuite 3 ou 4 mois sans voir parent et pas manger a sa faim pendant le temps de la pension!!!Il m a toujour fais respecter l eglise!!!mon autre grand pere communiste m a toujours fais respecter l eglise et ca fallait pas se tromper et pas delirer dans l eglise sinon ca allait faire mal !!!!Et je vais te dire que tu donne la meilleur ecole a tes enfants j ai un fils qui a 8 mois et je vais le faire baptise et crois moi que tout le monde se tiendra bien!!UNE DERNIERE CHOSE:se week end j etais de mariage celui d un ami et un temoin de mariage avait un chapeaux dans l eglise!!!!meme moi qui ne vais jamiais a la messe le dimanche je me tiens correctement mon fils qui est petit na pas bouge tout le long du mariage et des gamin de 4 ans hurlaient il y a fallut les faire sortir on entendai a moitie les parole du pretre qui avait l air de sans voir j ai prier pour lui!!!il m a fait beaucoup de peine et il avait le morale et une grande patience!!!a sa place je me serait vraiment enerve!!!il ne faut pas en vouloir au enfant mais c est vrai que les gens ne savent plus se tenir dans les lieux de cultes!!!pour se qui est de la guitare et des chant je trouve cela sympa c est un moyen de donner la bonne parole et les enfants aiment bien chanter.maintenant si le pretre n a pas le "rytmes and blues" dans la peau c est vrai que c est plutot "commique"le tous c est que cela se passe avec respect j ai connu un pretre "le pere antoine" que j aimerai bien retrouver il roulait en harley et jouait super bien de la batterie il parlait super bien au jeune portait la soutane et un pantalon en cuir les gens croyait qu il allait a un carnaval!!!super sympa si vous le connaissez j aimerai bien le revoir super pretre il fesait parti d une confrerie de pretre mais je ne sais laquel pour ma part il en faudrait plus des comme lui pour passer le messages et avoir aussi des pretre ou cure qui soit de la "vieille ecole" pour impose le respect et faire regner l ordre dans les eglise avec tous mes respect joseph que jesus christ vous protege!!!!

mick

Masculin Date d'inscription : 31/07/2009
Localisation : sud est

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty Re: N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...?

Message par Francesco Jeu 6 Aoû 2009 - 23:59

Joseph a écris:
Voici ce que j'ai lu tout a l'heure ................. comment ce fait il que nous les catholiques nous soyons agressés insultés à travers notre guide qu'est le Pape, et que nous ne fassions rien, je peux vous dire que parfois j'admire les musulmans qui bien qu'étant dans l'erreur ne laisse rien passer lorsqu'on insulte leur foi. Je ne dis pas qu'il faut des Fatwa a la catholique, mais quelques bonnes protestations seraient du meilleure effet, puisque de toute façon , nous sommes très méchant ,et intégriste, jouons le jeu , juste une fois.
Je partage votre avis et bien que je méprise la violence des musulmans,j'admire leurs fidélités a la priere.Si nous catholiques honorerions la priere(5 x par jours) ,le visage de l'église serait bien différent et nous nous ferions davantage respecter je crois(mais sans violence).


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

https://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty Re: N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...?

Message par Joseph Ven 7 Aoû 2009 - 2:08

Hello, les gars,
c'est vrai que par moments j'ai tendance a m'emporter,mais je ne voudrai pas que vous pensiez que je suis violent, non, je sais que cela ne plait pas au Seigneur lorsqu'un de ses enfants s'enerve et s'emporte, ,, mais bon, sans vouloir Lui manquer de respect, Il s'est enervé Lui aussi une fois... c'est sur que de voir une guitare et des instruments c'est sympa, je suis moi meme musicien, mais c'est l'occasion de la Sainte Messe qui me géne, car comme le décrit si bien Saint Pio de Pietrelcina , la messe est une célébration codifié par la liturgie, c'est la répétition a chaque Messe de la naissance de la vie et de la passion de Celui qui nous donne tout, nos vie nos femmes ou nos mari , nos enfants Celui qui nous nourris en nous donnant du travail, Celui qui nous donne la santé ou l'occasion de le soulager en acceptant la souffrance de la maladie par amour pour Lui, JESUS , qui est mort pour nous donner la vie eternelle. Alors devant un tel sacrifice consentit et vécu et revécu a chaque Messe, je n'arrive pas a accepter facilement que certain s'en moque en penssant que tout les participants sont indifférants. je sais que pour vous c'est sans doute la meme chose et je voudrai que l'on prie chacun de notre coté pour que l'amour et la peine qu'ils font a Marie qui est là ,Elle aussi, que cet peine les bouleverses et les convertissent, afin qu'eux aussi soient sauvés un jour.
au fait Mick, c'est bien que tu fasses baptiser ton petit, ça me remplis de joie, et ce sera une bénédiction pour toute ta famille de donner a Dieu le Pere une telle preuve de confiance et d'amour.
comme le repete Francesco a chaque fois DIEU SEUL SUFFIT, L AIMER,LE SUIVRE ET FAIRE SA VOLONTE. j'ai mis du temps a le comprendre mais c'est la seule regle a suivre pour etre béni et vivre heureux , car en définitive Dieu ne souhaite que ça , que l'on soit heureux comme nous le souhaitons a nos propres enfants.

Il est notre Père, et nous sommes fréres dans le Christ Jésus.

soyez béni

Joseph
Joseph
Joseph

Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty Re: N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...?

Message par mick Ven 7 Aoû 2009 - 13:29

entierement d accords!!!! Mais il y a aussi une chose qui est dit dans le manuel du chretiens c est qu il faut cherir ses enfants et se faire respecter,et defois cela passe par l enervement je ne parle pas pour mon cas car il est encore petit bien que je lui explique tout se que je fais mais les enfants teste les parents et il faut poser des limite et cela ne se passe pas toujours dans la paix,mais c est une bonne chose pour eux il le comprendrons plus tard,j ai pris des fesses quand j etais gamin cela ne m a pas tuer!!!je ne dis pas qu il faut battre ses enfants attention!!!mais je pense que si les parents auraient un peu plus souvent explique les choses a leurs enfants et en "auraient fait tomber une"un peu plus souvent on en serait pas la aujourd hui.Apres c est ma facon de voir les choses mon grand pere a du me mettre 3 fesse en 20ans et je peux vous dire que je m en souvient et qu aujourd hui j aurai encore je n en menerai pas large qu il repose en paix pres du seigneur jesus christ

mick

Masculin Date d'inscription : 31/07/2009
Localisation : sud est

Revenir en haut Aller en bas

N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...? Empty Re: N AVONS NOUS PAS LE DROIT AU RESPECT COMMES LES AUTRE...?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum