Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Fauteuil gaming CGM à 99€ ...
Voir le deal
99.99 €

L’Unesco met définitivement sainte Thérèse de Lisieux à l’honneur

Aller en bas

L’Unesco met définitivement sainte Thérèse de Lisieux à l’honneur Empty L’Unesco met définitivement sainte Thérèse de Lisieux à l’honneur

Message par Lumen Ven 3 Déc 2021 - 23:04

L’Unesco met définitivement sainte Thérèse de Lisieux à l’honneur

Un grand événement sera organisé le 4 décembre à Lisieux pour l’inscription de sainte Thérèse sur la liste des anniversaires de l’Unesco pour la biennale 2022-2023. Cette mise à l’honneur témoigne de la portée universelle du message de la jeune carmélite.

L’Unesco met définitivement sainte Thérèse de Lisieux à l’honneur Saint_therese_lisieux
Le 25 décembre 1886, la future sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus reçoit la grâce de sortir
de l’enfance et vit sa complète conversion.

Publié le 21/04/2021 à 12:36 - Mis à jour le 3/12/2021 à 11:09


Celle que l’on surnommait la « petite Thérèse » de Lisieux est aujourd’hui mise à l’honneur par l’une des plus grandes instances internationales : L’Unesco a définitivement validé le 11 novembre son inscription sur la liste des anniversaires pour la biennale 2022-2023, parmi 60 personnalités du monde entier. Un grand événement sera organisé à Lisieux samedi 4 décembre, avec des représentants de l’Eglise, de l’Unesco et des personnalités politiques françaises.  

« C’est une grande joie et une immense fierté, confie le porte-parole du diocèse de Bayeux-Liseux à Famille Chrétienne, le père Laurent Berthout, à quelques jours de la cérémonie. L’Unesco a reconnu en sainte Thérèse une femme d’exception, qui incarne cette dimension féminine au cœur de la foi catholique et qui a eu depuis son carmel un rayonnement spirituel, culturel, et politique universel ».

Le nonce apostolique, des évêques et politiques à Lisieux

En déposant la candidature de sainte Thérèse à l’Unesco en novembre 2020, « nous voulions répondre au désir de sainte Thérèse elle-même, annoncer Celui qui la fait vivre jusqu’aux confins du monde », explique le recteur du sanctuaire de Lisieux, le père olivier Ruffray. Le diocèse de Séez dans lequel se trouve Alençon, lieu de naissance de la carmélite, s’associera aussi aux festivités. L’évêque Mgr Bruno Feillet sera présent le 4 décembre aux côtés de l’évêque de Bayeux-Lisieux Mgr Jacques Habert, et du nonce apostolique en France Mgr Celestino Migliore. Pendant l’événement à la halle Saint-Jacques de Lisieux (église désaffectée), se succéderont des chants, des danses, et plusieurs discours autour des engagements de sainte Thérèse pour la paix, la culture, l’éducation ou même l’écologie intégrale. « Il n’y aura pas de prière ou de messe lors de cette réception officielle, mais le tout est profondément spirituel », indique le père Berthout.

Parmi les personnalités politiques présentes, l’ex-ministre Nicole Ameline, déléguée de la France à l’ONU et présidente de l’événement, l’ex-ministre Clotilde Valter, l’ambassadeur d’Ukraine à l’Unesco, l’ambassadeur du Saint-Siège à l’Unesco Mgr Francesco Follo, ou encore des élus de la région. « Sainte Thérèse fait l’unanimité au-delà de l’Eglise, c’est à la fois sa dimension ecclésiale, politique et culturelle qui sera honorée par ces personnes », poursuit le porte-parole du diocèse.

Sainte Thérèse comme exemple d’éducation, de science et de culture

L’objectif de l’Unesco est de valoriser des personnes ayant contribué au développement de l’humanité, notamment à travers l’éducation, les sciences ou la culture. « Sainte Thérèse a œuvré pour ces trois piliers à la fois, admire le père Olivier Ruffray. Elle était éducatrice de ses sœurs et particulièrement des novices, à qui elle voulait apprendre la liberté intérieure pour mieux répondre à l’appel du Seigneur. Cette dimension d’éducation est très prégnante dans ses manuscrits et sa correspondance. » Sainte Thérèse éduque aussi « chacun de nous, à travers son exemple de fidélité à Dieu malgré les multiples épreuves de sa vie. C’est une figure enracinée, accessible à tous », poursuit le père Ruffray.

Thérèse de Lisieux apporte aussi au monde une science particulière : la « science d’amour », expression qu’elle a emprunté à Sainte Marguerite-Marie Alacoque et qu’elle reprend dans le manuscrit B de l’Histoire d’une âme. « La science de l’amour et de la miséricorde de Dieu sont aussi très universels, parlent à tout homme de bonne volonté », remarque le père Ruffray. C’est d’ailleurs avec ce titre, « docteur en science de l’amour divin », que Jean-Paul II nomme Sainte Thérèse docteur de l’Eglise le 19 octobre 1997.

C’est enfin une œuvre culturelle que l’Unesco valorise en mettant à l’honneur sainte Thérèse. Passionnée d’écriture, elle a vu son premier livre, L’histoire d’une âme, couronné de succès dès sa première publication. Il est aujourd’hui traduit en plus de 80 langues et dialectes. Elle compte aussi une correspondance abondante, plus de 266 lettres sans compter leurs réponses, et a écrit 54 poésies et 8 pièces de théâtre. « Elles les écrit, les met en scène, et aime aussi jouer elle-même, c’est une véritable artiste, détaille le père Ruffray. Toutes ses œuvres servent aussi la francophonie, l’Unesco y a été sensible », poursuit-il.

De grands projets en vue

Si sainte Thérèse attire les projecteurs de l’Unesco, c’est enfin qu’elle a servi la paix et la justice, des valeurs chères à l’organisation. « Je pense aussi que l’Unesco fait droit à la dimension spirituelle de l’homme », remarque le père Ruffray. Elle a servi aussi l’écologie intégrale, « invitant à admirer la création et à la respecter » conclut le père Laurent Berthout.

Cette mise à l’honneur de l’Unesco implique le développement de plusieurs projets de la part de la France : la création d’un comité de pilotage pour plusieurs événements organisés en hommage à sainte Thérèse dans les prochaines années, dont certains seront sans doute décentralisés à Lyon et à Marseille, une conférence pour honorer la sainte « probablement à l’Unesco en avril 2023 », indique le père Ruffray. « Nous travaillons aussi sur un film autour de la vie de sainte thérèse et son message ». Quoi qu’il arrive, les prochaines années s’annoncent chargées pour le sanctuaire qui ouvre dix ans d’anniversaires centenaires : celui de Thérèse déclarée vénérable en 2021, sa béatification pour 2023, sa canonisation pour 2025, sainte Thérèse nommée patronne des missions pour 2027, et pour 2029 la pose de la première pierre de la basilique.




Camille Lecuit
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lumen
Lumen

Date d'inscription : 09/11/2021
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum