Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-34%
Le deal à ne pas rater :
Tondeuse barbe Philips Bt3206/14 (10 longueurs de coupe)
11.87 € 17.99 €
Voir le deal

La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc.

+2
jaimedieu
MichelT
6 participants

Aller en bas

La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc. Empty La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc.

Message par MichelT Mar 5 Fév 2013 - 23:03

Le mondialiste Attali au travail pour Israel....

05 février 2013
La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc.

Les catholiques vont-ils subir ou réagir en contre-attaquant? Lu sur le blog de Jacques Attali :

"Si la question du mariage pour tous fait tant bondir toutes les Eglises, ce n’est pas tant parce que les droits et privilèges de l’union devant le maire seront ainsi étendus aux couples homosexuels, que parce que les autorités religieuses sont horrifiées par l’usage du mot » mariage » pour qualifier cette union.

Et cette querelle de mots révèle une ambiguïté de l’Histoire de France, qu’il est urgent de clarifier: depuis plus d’un siècle au moins les Eglises ne doivent plus être maîtres des mots du droit ; elles sont en charge de la seule morale et pour leurs seuls fidèles. Le droit est laïc ; seule la morale est religieuse, pour ceux qui le désirent (...)

Il convient même, désormais, d’aller plus loin et d’enlever de notre société laïque les derniers restes de ses désignations d’origine religieuse. Par exemple, les jours fériés ne devraient être que laïcs, tels le 1er janvier, le 1er Mai, le 14 juillet et le 11 novembre. Les autres, dont les noms conservent encore une connotation religieuse (la Toussaint, Noel, Pâques, l’Ascension, la Pentecôte, l’Assomption) devraient se voir attribuer des noms laïcs (« fête des enfants » pour Noel et « fête de la liberté » pour Pâques) ou être considérés comme des fêtes religieuses, que les citoyens pourraient choisir comme jours fériés, parmi d’autres jours fériés pour d’autres fêtes religieuses (Kippour, l’Aïd, l’anniversaire du Dalai Lama).

Cette proposition n’est pas un caprice de laïc, soucieux d’affirmer une illusoire victoire sur le religieux. C’est au contraire une mesure de salut public, qui rendrait à César ce qui est à César, si on ne veut pas que d’autres religions, aux pratiquants peut être un jour plus nombreux que les catholiques, ne réclament à bon droit que des jours soient fériés pour tous à l’occasion de leur propres fêtes.

On rétorquera que la France est fille ainée de l’Eglise et que cela donne à celle-ci quelques privilèges. On aura pourtant du mal à convaincre les générations à venir que les privilèges de la noblesse aient été abolis et que ceux d’un clergé devraient rester toujours aussi vivaces [Sic! Comme s'il s'agissait de priviège que de reconnaître le premier-né, l'aîné, du deuxième... JL].

La religion est une affaire privée. Les mots qu’elle emploie et les rites qu’elle pratique ne sauraient en rien influer sur la démocratie de demain. La fraternité, au 21eme siècle, aurait tout à y gagner".

Déplorable manipulation que de parler de fraternité : quand on supprime les mots de "père" et de "mère", comment peut-on évoquer des liens entre frères? Deux solutions :

la fraternité de ceux qui se choississent "frères" dans les loges maçonniques;
la fraternité de ceux qui auront obtenu de la mère Patrie, le droit d'être conçu et d'être confié aux mêmes parents légaux. Etrangement plus de père...
Et tout état de cause, la fraternité de ceux qui se reconnaissent un seul Père, le Notre, Celui que l'on a appris à prier dans le Pater Noster, doit être éradiquée avec l'Infâme.

La guerre fut annoncée, elle est déclarée et les premières batailles sont en cours. Qui y prend part à la hauteur des enjeux?


MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc. Empty Re: La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc.

Message par jaimedieu Mer 6 Fév 2013 - 3:15

...C’est au contraire une mesure de salut public...
Ben voyons donc!

...si on ne veut pas que d’autres religions, aux pratiquants peut être un jour plus nombreux que les catholiques, ne réclament à bon droit que des jours soient fériés pour tous à l’occasion de leur propres fêtes.

Ils vont utiliser la "peur de la religion musulmane"?
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 65
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc. Empty Re: La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc.

Message par mariejesus Mer 6 Fév 2013 - 13:46

Il n'y a pas longtemps, chez nous en Belgique, le gouvernement voulait supprimer la pentecôte, alors ils ont supprimé la fête du travail.

Fraternellement
mariejesus
mariejesus

Date d'inscription : 02/02/2013
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc. Empty Re: La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc.

Message par Rémi Mer 6 Fév 2013 - 16:06

Jacques Attali, de toute façon pas très crédible à mes yeux un prêtre défroqué qui ne cesse de critiquer le Vatican et de répandre des calomnies sur ce haut lieu de notre foi. Comment donner du crédit à un homme qui abandonne le sacerdoce pour retourner dans le monde.

Désolé ; je me suis mêlé les pinceaux, je ne sais pas pourquoi, j'ai confondu avec l'ex prêtre Malachie Martin.


Dernière édition par Rémi le Mer 6 Fév 2013 - 21:33, édité 2 fois


Mon site Web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc. Empty Re: La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc.

Message par MichelT Mer 6 Fév 2013 - 18:10

Jacques Attali est un économiste, écrivain et haut fonctionnaire français, né le 1er novembre 1943 à Alger (alors en Algérie française).

Conseiller spécial de François Mitterrand puis fondateur et premier président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), il dirige actuellement PlaNet Finance et Attali & Associés. Il a présidé la Commission pour la libération de la croissance française. Il a publié de nombreux essais et romans. Aujourd'hui il est l'éditorialiste du journal L'Express toutes les semaines.

Origines et études[modifier]

Il naît avec son jumeau Bernard Attali dans une famille juive d'AlgérieN 1. Son père, Simon Attali1, est un autodidacte qui réussit dans le commerce de parfumerie à Alger où il se remarie le 27 janvier 1943 avec Fernande Abécassis, issue d'une famille juive d'Espagne qui donne naissance à trois enfants, Bernard, Jacques2 et FabienneN 2.

En 1956, deux ans après le début de la Guerre d'Algérie (1954 à 1962), son père décide de venir s'installer rue de la Pompe à Paris, avec sa familleN 3. Les jumeaux Jacques et Bernard suivent des études au lycée Janson-de-Sailly, dans le XVIe arrondissement de Paris, où ils rencontrent Jean-Louis Bianco, Laurent Fabius, Charles de Croisset. Ils ont entre autres, comme professeur de lettres, André Fermigier.

En 1965, Jacques sort major de promotion de l'École polytechnique (X1963). Ingénieur du Corps des mines, il est également diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et de l'ENA dont il sort troisième de sa promotion en 1970N 4. Il devient maître de conférence et d'économie à Polytechnique en 1968. Il entre au conseil d’État en 1970 et devient en 1979 docteur d'État en sciences économiques, sa thèse s'intitulant La théorie de l'ordre par le bruit dans la théorie économique (sous la direction d'Alain Cotta)3.

En 1968, il effectue son stage de l'ENA dans la Nièvre, sous la férule du futur préfet de police de Paris Pierre Verbrugghe. Il rencontre à cette occasion pour la première fois François Mitterrand.

Passionné de musique, il pratique le piano (on l'a entendu jouer pour les Restos du Cœur) et a écrit des paroles de chansons pour Barbara. Il publie en 1977 « Bruits », essai sur l'économie musicale et sur l'importance de la musique dans l'évolution des sociétés.

Il a également dirigé l'Orchestre universitaire de Grenoble, dans des pièces aussi diverses qu'une symphonie de Benda, des concertos pour violon de Bach, une messe de Mozart, l'Adagio de Barber et le double concerto pour violon et piano de Mendelssohn, il a dirigé en 2012 l'orchestre Musiques en Seine dans l'ouverture du Barbier de Séville, et l'orchestre Lamoureux lors d'une soirée de gala à Paris pour le Technion, partageant le pupitre avec son ami, le généticien Daniel Cohen. Il a aussi dirigé la Sinfonietta de Lausanne en août 2012[réf. souhaitée] et l'Orchestre symphonique de Jérusalem en septembre 2012[réf. souhaitée].

Carrière politique[modifier]

En 1970, âgé de 27 ans, il devient auditeur au Conseil d’État. En 1972, il publie ses deux premiers livres en : Analyse économique de la vie politique et Modèles politiques pour lequel il obtient un prix de l'Académie des sciences[réf. souhaitée].

Professeur d'économie à l'Université Paris-Dauphine, à l'École polytechnique et à l'École des ponts et chaussées, il réunit autour de lui quelques jeunes chercheurs : Yves Stourdzé (inventeur du programme européen de recherche Eurêka) ou Erik Orsenna. Il développe un réseau de personnalités dans des domaines très divers (journalisme, mathématiques, show business, analyse financière…).

En 1979, il est à l'origine de la fondation de l'ONG internationale Action internationale contre la faim, aujourd'hui connue sous le nom d'Action contre la faim (ACF)4.

Son étroite collaboration avec François Mitterrand commence en décembre 1973. En 1981, celui-ci, qui vient d'être élu président de la République, le nomme conseiller spécial à son arrivée au palais de l'Élysée, et l'installe dans l'ancien bureau des aides de camp qui jouxte le bureau présidentiel. Dès lors, Jacques Attali rédige, chaque soir, des notes à l'attention du président sur l'économie, la culture, la politique ou le dernier livre qu'il a lu ou parcouru. Le président lui confie également le rôle de « sherpa » (représentant personnel d'un chef d'État) pour les sommets du G7.

Jacques Attali élargit ses relations à Raymond Barre, Jacques Delors, Philippe Séguin, Jean-Luc Lagardère, Antoine Riboud, Michel Serres, Coluche. Il conseille au président de faire venir au Palais de l'Élysée Jean-Louis Bianco, Alain Boublil et quelques jeunes énarques prometteurs, comme le couple François Hollande/Ségolène Royal.

En 1982, il plaide pour la « rigueur économique ». Il organise le sommet du G7 de Paris en 1982. En 1984, il invente et met en place le programme européen Eurêka de « développement de nouvelles technologies » qu'il confie à Yves Stourdzé. Il organise le bicentenaire de la Révolution française du 14 juillet 1789[réf. souhaitée]. En 1989, il lance un programme international d’action contre les inondations catastrophiques au Bangladesh[réf. souhaitée].

Apôtre de la constitution et de l'établissement d'un gouvernement mondial, il a un discours tendant à démontrer comme incontournable le maintien de la démocratie par la constitution d’un nouvel ordre mondial. Il pense que l'économie régulée par une institution de surveillance financière mondiale peut être une solution à la crise financière émergeant en 2008. Cette institution financière est une première étape vers l'instauration d'un gouvernement démocratique mondial dont l'Union européenne peut devenir une illustration.

Carrière financière[modifier]

En 1990, lors du second septennat de François Mitterrand, Jacques Attali abandonne la politique et quitte l'Élysée. Il a l'idée de la création de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) à Londres et en devient le premier président. Il avait lancé l'idée de cette institution en 1989, peu avant la chute du mur de Berlin, pour soutenir la reconstruction des pays de l'Europe de l'Est. Jacques Attali a ainsi fondé la première institution s'occupant de l'Europe de l'Est. Sous l'impulsion de son premier président, la BERD a en premier lieu lancé des investissements destinés à la protection des centrales nucléaires, à la protection de l'environnement et, plus généralement, au développement des infrastructures et de la privatisation.

En 1991, Jacques Attali invite Mikhail Gorbatchev au siège de la BERD à Londres, contre l'avis du Premier ministre britannique John Major[réf. souhaitée]. Il oblige ainsi les chefs d'État d'un G7 se déroulant dans la ville au même moment, à recevoir le chef d'État soviétique5. Au lendemain d'un entretien téléphonique houleux entre Jacques Attali et John Major, la presse britannique multiplie les critiques à l'encontre du président de la BERD, diffusant notamment des soupçons sur la gestion de l'institution - soupçons qui seront ensuite relayés par certains journalistes de la presse française6. Jacques Attali explique sa position dans le chapitre « Verbatim et la BERD » du livre C'était François Mitterrand7 : « les travaux en question avaient été réalisés sous la responsabilité d'un groupe de travail international dont je ne faisais pas partie ». De fait, à son départ, volontaire, de la BERD, Jacques Attali a reçu pour sa gestion le quitus du conseil des gouverneursN 5.

En 1993, Jacques Attali gagne un procès en diffamation alors qu'on l'accuse d'avoir reproduit dans son livre Verbatim, sans l'autorisation de François Mitterrand, des archives secrètes et quelques phrases du chef d'État français destinées à un autre livre8. Le journal Herald Tribune publia même, sur quatre colonnes à la une, un article affirmant à tort que le président Mitterrand avait demandé le retrait du livre des librairies. François Mitterrand confirma au cours d'une longue interview avoir demandé à Jacques Attali d'écrire ce livre et reconnut l'avoir relu lui-même la plume à la main9.

En 1994, Jacques Attali crée Attali et Associés10, cabinet de conseil international spécialisé dans le conseil stratégique, l'ingénierie financière et les fusions-acquisitions.

En 1998, il fonde PlaNet Finance à Paris, une organisation présente dans 60 pays qui finance, conseille et forme 10 000 institutions de microfinance[réf. souhaitée]. Elle travaille aujourd'hui dans 80 pays et emploie près de 20 000 salariés[réf. souhaitée]. Elle a des activités de conseil, de notation, de financement et d'assurance. En particulier, elle travaille dans les banlieues Françaises.

Mis en examen en 2001 dans les ramifications de l'Angolagate, pour « recel d'abus de biens sociaux et trafic d'influence »11, il est relaxé le 27 octobre 2009 par le tribunal correctionnel de Paris, « au bénéfice du doute »12.

Commission pour la libération de la croissance française dite Commission Attali[modifier]

Article détaillé : Commission pour la libération de la croissance française.

Le 24 juillet 2007, Jacques Attali est chargé par Nicolas Sarkozy de présider une commission chargée d'étudier « les freins à la croissance »13 après le renoncement de Philippe Séguin. Cette commission est composée de quarante-deux membres, choisis librement par lui, essentiellement issus du courant libéral et social-démocrate. Elle a rendu son rapport unanime14 le 24 janvier 2008 et remis au président de la République le 23 janvier 2008. Il émet des recommandations pour transformer en profondeur l’économie et la société françaises afin de « libérer la croissance » et relever différents défis macro-économiques.

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc. Empty Re: La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc.

Message par Amazone Jeu 7 Fév 2013 - 7:51


Nombreuses prophéties prévoient que la France tombera très très bas donc des choses vraiment graves vont forcément arriver.


A commencer par toutes ces lois antichrists imposés par le franc-maçon hollande et son gouvernement FM mais ce n'est que le début de son "règne"... Imaginez dans 5 ans Rolling Eyes :
Euthanasie, avortement renforcé et allongé, mariage homosexuel, adoption d'enfants par les homosexuels, procréation médicale pour tous, consommation et drogues rendues légales par la loi, mères porteuses, etc, et tout ce qu'on ignore encore mais qui est prévu par le programme franc-maçon.


Alors la suppression de nos belles et Saintes fêtes Chrétiennes... Il n'y a qu'un pas, puis ils imposeront la charia islamiste comme dans de nombreux endroits en Angleterre car s'ils interdisent la Foi en notre Seigneur Jésus Christ, c'est pour imposer le diable lucifer le grand architecte de l'univers franc-maçon et le allah musulman.


Lorsque les Chrétiens seront acculés, martyrisés et massacrés comme dans certains pays, là peut-être qu'enfin on comprendra qu'on doit redevenir de vrais Catholiques, et retourner à l'église et prier notre Rosaire car c'est le seul moyen pour sauver la France, et les autres pays.



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc. Empty Re: La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc.

Message par lillium Ven 8 Fév 2013 - 10:54

Actuellement, les 3/4 des personnes qui sont martyrisés dans le monde pour leur religion sont des chrétiens, ce chiffre est colossal quand on y pense.
Comme on nous l'a appris, il y a une église triomphante dans le ciel, une église militante sur terre, et une église souffrante au purgatoire. Mais hélas avec ces chiffres, et quand je vois le traitement des chrétiens désormais en europe comme aux états-unis, l'église militante fait vraiment pale figure et mériterait d'être renommée autrement tant elle ne semble plus qu'encaisser les coups de ses ennemis.

A ce sujet, j'ai appris dernièrement que la disparition du président polonais le 10 avril 2010, était sans doute d'origine criminel car des traces de TNT ont été retrouvé sur la dépouille de l'avion.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Rappelons que ce président catholique était farouchement contre l'union européenne actuelle, et que celui-ci a été rapidement remplacé par un européiste convaincu ...
Au passage, tant que j'y suis, j'en profite pour rappeler que le dernier président américain catholique a fini avec une balle dans la tête du coté du texas, et que les bombes atomiques balancées par les américains sur les japonais l'ont été sur les deux villes les plus catholiques du pays : Hiroshima et Nagasaki. Les persécutions ne datent pas non plus d'aujourd'hui, c'est juste qu'on croit un peu moins au hasard.

Hélas, si on se fait actuellement taper dessus, c'est avant tout de notre faute, c'est parce que nous n'avons pas fait le travail que nous aurions dû faire, nous payons plus de 200 ans d'errance, d'hésitation, de lacheté, de compromission. Et ce qu'il y a peut-être de plus dur actuellement, c'est que nous devons faire non seulement avec nos péchés mais aussi avec toutes ces fautes qui ne nous appartiennent pas, qui appartiennent à ceux qui nous ont précédé, qui se sont cumulés sur ces années, mais dont nous avons hérité.
Nous avons désormais le recul suffisant pour dire que nous avions le bon logiciel, que nous avions largement été prévenu dès le début qu'il ne fallait pas s'éloigner de cette voie étroite, mais que tout cela n'a pas pour autant suffi. Et là si nous pouvons avoir cette intelligence de comprendre la situation, combien sommes nous encore à se saisir de tout cela et que nous reste-t-il en tant que moyens humains pour y remédier ? Si peu, si peu que cela devrait en être désespérant. Et donc on pourrait en être là à se résigner, à se morfondre, à se plaindre comme tout français qui se respecte, et puis étrangement non, j'observerai plutôt un autre phénomène plus discret. Comme le dit le poète : "Tout proche et difficile à saisir le dieu, mais aux lieux du péril croit aussi ce qui sauve", se passe alors quelque chose de peu compréhensible, une prise de conscience, une acceptation de la situation et non plus un déni du réel, et s'en suit alors une étrange métamorphose qui nous fait devenir plus humble, qui nous fait nous reprendre notre juste place, qui nous fait réapprendre qui nous sommes, comme aussi qu'il y a d'autres armes que les seuls moyens humains. Et bien même si ce phénomène est encore peu perceptible, je trouve cela plutôt salvateur, et tout ça n'est qu'un début. Bref il n'y a pas que du négatif dans ces épreuves, bien au contraire, on y réapprend aussi une certaine solidarité, on revient à des choses plus simples, au fondamental, à du partage. En tout cas il ne faudrait surtout pas se faire submerger par ce terrorisme intellectuel à la sauce attali qui voudrait tout dérouler de ce qu'il a murement planifié. Ils ont beau avoir tout un tas de cartes dans leur jeu, tout laisse penser que cela ne se passera pas comme ils le souhaitent.

lillium

Date d'inscription : 26/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc. Empty Re: La guerre des laïcistes contre l'Eglise est une guerre ouverte : supprimer Noël, Pâques, Toussaint, etc.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum