«L`Esprit européen» et la crise fabriquée des migrants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

«L`Esprit européen» et la crise fabriquée des migrants

Message par MichelT le Mer 30 Sep 2015 - 19:50

«L`Esprit européen» et la crise fabriquée des migrants


Konrad Stachnio est un journaliste indépendant vivant en Pologne ( Traduction automatique)


Il est difficile de trouver un plus grand paradoxe sur la question des réfugiés que de ce que nous voyons en Allemagne. En raison du manque de place pour les réfugiés, ils en ont envoyés au camp de concentration de Buchenwald, où il y a 70 ans, le régime nazi assassinait des gens de toute l'Europe.

Le Parlement européen a également soutenu la proposition récente de la Commission européenne à propos de la division à 160.000 réfugiés par États membres. Peut-être, cela est ainsi une référence pour la tradition allemande de «gestion» des «ressources humaines».

En Rhénanie du Nord-Westphalie, une idée «nouvelle» a émergé de confisquer des maisons privées pour installer des réfugiés. Selon «Deutsche Welle» à Gelsenkirchen, les autorités ont déjà appelé les propriétaires de maisons vides de les mettre à la disposition des immigrants.

La Direction de l'intégration euro-islamique sous la direction de l'Allemagne a été clairement démontrée par le chef du Parlement européen, Martin Schulz, qui a dit que «... Nous avons besoin de l'esprit de la communauté européenne. Et si nécessaire, elle doit être imposée par la force ». «... Je fais partie de ces gens qui disent que dans le XXI e siècle, l'ère de la mondialisation, les problèmes mondiaux ne peuvent pas être résolus par le nationalisme.» ( Schultz est un sioniste et un mondialiste)

Pour forcer les pays de l`est a accepter les 160,000 réfugiés, le chancelier autrichien a déclaré :  'Nous devrions envisager des sanctions, par exemple, la réduction des fonds structurels qui bénéficient principalement aux pays d'Europe de l'Est'.

Comme il a été signalé par la Deutsche Welle, les militants de l'État islamique, le 9 Septembre, ont posté une vidéo en allemand sur Internet, dans laquelle ils menacent la chancelière allemande, Angela Merkel. Ils promettent aussi de détruire tous les infidèles en Allemagne et en Autriche.



Stratégie


Le monde est surpris par le fait que 75% des réfugiés sont des jeunes hommes en bonne santé qui auraient quitté leurs enfants et les femmes au milieu de la guerre. Ils vont en Europe comme ça: supposément pour fuir la guerre, mais ils ne  prennent pas leurs enfants et leurs femmes?.

«Le paradoxe de toute cette situation est que les gens qui ont réellement besoin d'aide sont bloqués dans des camps dans le sud de la Turquie et le Kurdistan irakien. Ils essaient désespérément d'obtenir des visas et des documents qui leur permettraient d'émigrer ». Ce sont les paroles d'un journaliste polonais Witold Gadowski dans une interview pour wpolityce.

Ceci est une invasion planifiée et bien coordonnée sur l'Europe. Ayant entendu comment faire bon usage de «l'esprit de la communauté européenne» faite par Martin Schulz, Ils envoient à l'Europe des combattants non armés pour conquérir leur nations confuses. Ils ne peuvent pas tirer sur des réfugiés non armés tandis que des groupes armés seraient repoussés par les armes. L`État islamique a choisi cette option. Les militants de l`État islamique se joignent à l'afflux de réfugiés dans les villes de portuaires turques de Mersin et Izmir, ou entrent en Italie par la mer Méditerranée. Ensuite, ils vont vers d'autres pays européens, dont la Suède et l'Allemagne.

Witold Gadowski déclaré dans une interview que «Des unités islamiques de gardes-frontières ont été formées pour garder les territoires conquis par les islamistes en Afrique du nord et au Moyen-Orient. Ils sont bien organisés, parce qu'ils sont impliqués dans le contrôle de la contrebande de drogues, d'armes et aussi des réfugiés. Ceci est l'une des principales sources de revenus de l'IS. Ainsi, l'IS ( l`État islamique) réglemente strictement l'exode de la population de son territoire. Personne ne peut sortir sans le consentement des gardes-frontières.. »

Ainsi, l'IS contrôle en partie ce genre d'invasion démographique de l'Europe.

La crise de la migration est une action planifiée. Tout d'abord, Kadhafi avait déclaré déjà en 2011, «Si vous supprimez le gouvernement qui garantit la stabilité du pays, le pays sera plongé dans le chaos et une vague de réfugiés va inonder l'Europe».( déstabilisation accomplie par les néo-conservateurs sionistes américains et leurs complices mondialistes en France, Grande-Bretagne, Israël)

Deuxièmement, les dirigeants de l'ISIS a annoncé ouvertement une invasion sur l'Europe il y a six mois et a menacé que si il y avait une intervention militaire de l'OTAN en Libye, un million de réfugiés seront envoyés en Europe, et parmi eux, leur combattants. «Nous embarquerons 500 mille immigrants illégaux sur les bateaux pour  le vieux continent. Parmi eux, nous allons cacher des terroristes ». «Nous contrôlons maintenant l Libye. Si vous essayez de nous chasser, nous transformerons la mer Méditerranée en mer du chaos. Et il n'y a rien que vous pouvez faire contre nous, parce que nos alliés sont vos droits de l'homme ».

Troisièmement, le processus de migration, actuellement vu en Europe, n`est pas un phénomène isolé. Il est aussi un programme mondial coordonné. Presque le même processus se déroule actuellement aux États-Unis, où on a entièrement ouvert la frontière sud permettant des vagues d'immigrants en provenance de pays déstabilisés d'Amérique du Sud de passer et ils obtiennent immédiatement de l'aide du gouvernement, la gratuité du logement, les écoles, etc.( Préparation pour la future Union Nord-Américaine – Mexique-USA-Canada ?)
Par conséquent, nous ne pouvons pas parler à ce propos de choses complètement accidentelle et  nous pouvons observer un processus politique coordonnée  de haut en bas visant à changer l'image du monde occidental ( mondialisme  – U.E- Nations-Unies ?).

L'ensemble de ce plan a été très soigneusement décrite par le conseiller de l'ONU, Jacques Attali ( un talmudiste-mondialiste haut-placé en France) , qui a écrit que les États-Unis doivent accepter des vagues massives d'immigrants en provenance d'Amérique latine pour créer les bases d'un nouveau système économique, dont la zone principale sera la région du Pacifique. En conséquence, les États-Unis devraient devenir un pays hispanophone. "Pour un tel rajeunissement de la main-d'œuvre, les États-Unis devra devenir une nation de langue espagnole.". Quant à l'Europe,  «La population civile sera prise entre deux feux entre l`Afrique et le Moyen-Orient.»


Conséquences

Le bureau de la protection de la constitution en Bavière  a informé que des réfugiés  sont déjà recrutés par les islamistes déjà présent en Europe .

Filippo Di Giacomo, un vaticaniste et catholique romain souligne qu'en réalité, nous aurons toujours à voir ces hommes vêtus de noir faire des photos devant la  basilique Saint-Pierre. Ces hommes sont en train de rire, puis, montrant leurs poings en signe de victoire. Chaque matin, autour de la place Saint-Pierre, il y a des troupeaux de jeunes hommes barbus qui accostent les résidents et les touristes demandant, "Aimez-vous Dieu? Accepterez-vous d'Allah? », Et avec le Coran  tenu en l'air, ils vous invitent à prier ensemble. A cet effet et pour les conversions, ils ont organisé autour de la ville un grand nombre de chambres adaptées, la plupart d'entre eux autour de la Cité du Vatican. Ils sont souvent de petites installations, situées derrière les boutiques tenues par les musulmans. Ce phénomène est déjà connu dans d'autres villes européennes, par exemple, Hambourg, Vienne, Berlin et Zurich.

«Nous allons gagner, nous allons arriver à Rome et a  Place Saint-Pierre, nous organiserons des exécutions massives d` infidèles- a dit Abu Bakr Al Sham - un nom adopté par un Polonais Adrian Al N,  dans l'entrevue avec un journaliste polonais Witold Gadowski. Les organisations des droits de l'homme et d'autres organisations humanitaires en Europe seront bientôt débordées quand l'Europe va commencer l`exécutions de gays et autres «infidèles».

Jessica Stern, président de la Commission internationale sur les droits de l'homme des gays et lesbiennes, dans son discours devant le Conseil de sécurité informé que l'État islamique a l'intention de liquider tous les gays en Syrie et en Irak.

Un des témoins, Nahas a également signalé que, pendant les exécutions d'homosexuels par l'est dans la ville syrienne d'Idlib, une foule de spectateurs ont  applaudi l'assassinat des homosexuels comme «un mariage». Lorsque la victime ne meurt pas instantanément, après avoir été jeté du toit de l'immeuble, ils sont achevés à coups de pierres par les habitants ».

Le fait d'amener les soi-disant réfugiés en Europe auront des conséquences pour chacun de nous. Si cette tendance n`est pas arrêtée bientôt, elle va transformer l'Europe en une zone déstabilisée par l`État islamique.

A quoi ressemblent les quartiers des villes européennes dans les mains des fondamentalistes islamiques se reflète clairement dans ces mots de l`informateur de renseignement français, cité dans le journal The Telegraph, où il affirme que des réseaux islamistes hautement organisés font entrer clandestinement des kalachnikovs et des missiles anti-chars à Paris. L`Armée française, à son tour, se prépare des plans d'urgence, pour la récupération des zones urbaines dans le cas où la population immigrée qui a reçu des armes et deviennent ouvertement hostiles aux autorités.


Reportage de CBN sur les islamistes a Paris.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L`Esprit européen» et la crise fabriquée des migrants

Message par MichelT le Jeu 1 Oct 2015 - 15:29

La vraie guerre que l'Etat Islamique entend porter sur notre sol n'a pas encore commencé

Ancien responsable du Pôle judiciaire antiterroriste, le juge Marc Trévidic, vice-Président du tribunal de grande instance de Lille, livre une analyse inquiétante de la situation.
"
La menace est à un niveau maximal, jamais atteint jusqu'alors. D'abord, nous sommes devenus pour l'Etat islamique [EI] l'ennemi numéro un. La France est la cible principale d'une armée de terroristes aux moyens illimités. Ensuite, il est clair que nous sommes particulièrement vulnérables du fait de notre position géographique, de la facilité d'entrer sur notre territoire pour tous les djihadistes d'origine européenne, ­Français ou non, et du fait de la volonté clairement et sans cesse exprimée par les hommes de l'EI de nous frapper. Et puis, il faut le dire : devant l'ampleur de la menace et la diversité des formes qu'elle peut prendre, notre dispositif de lutte antiterroriste est devenu perméable, faillible, et n'a plus l'efficacité qu'il avait auparavant.

Enfin, j'ai acquis la conviction que les hommes de Daech ont l'ambition et les moyens de nous atteindre beaucoup plus durement en organisant des actions d'ampleur, incomparables à celles menées jusqu'ici. Je le dis en tant que technicien : les jours les plus sombres sont devant nous. La vraie guerre que l'EI entend porter sur notre sol n'a pas encore commencé.Nous avons en face de nous un groupe ­terroriste plus puissant que jamais. Bien plus puissant qu'Al-Qaïda à sa grande époque (...)

La France est, de fait, confrontée à une double menace. Celle du déferlement de ce que j'appelle les “scuds” humains du djihad individuel, ces hommes qui passent à l'action sans grande formation ni préparation, agissant seuls, avec plus ou moins de réussite, comme on a pu le voir ces derniers temps. Et celle, sans commune mesure, que je redoute : des actions d'envergure que prépare sans aucun doute l'EI, comme celles menées par Al-Qaïda, qui se sont soldées parfois par des carnages effroyables (...) Les hommes de Daech ont les moyens, l'argent et la faculté d'acquérir facilement autant d'armes qu'ils veulent et d'organiser des attaques de masse. Le terrorisme est une surenchère ; il faut toujours aller plus loin, frapper plus fort (...) Ils sont en train de penser à quelque chose de bien plus large, visant en tout premier lieu l'Hexagone (...)

Les Américains sont plus difficiles à atteindre. La France, elle, est facile à toucher. Il y a la proximité géographique, il y a des relais partout en Europe, il y a la facilité opérationnelle de renvoyer de Syrie en France des volontaires aguerris, des Européens, membres de ­l'organisation, qui peuvent revenir légalement dans l'espace Schengen­ et s'y fondre avant de passer à l'action (...)"

Nous ne sommes plus en mesure de prévenir les attentats comme par le passé. On ne peut plus les empêcher. Il y a là quelque chose d'inéluctable. Bien sûr, on arrête des gens, on démantèle des cellules, on a de la chance aussi, comme on a pu le voir avec certaines affaires récentes, mais la chance ou le fait que les terroristes se plantent dans leur mode opérationnel, ou encore que des citoyens fassent preuve de grande bravoure, ça ne peut pas durer éternellement. Quant aux moyens affectés à la lutte antiterroriste, ils sont clairement devenus très insuffisants, et je pèse mes mots. On frise l'indigence à l'heure où la menace n'a jamais été aussi forte (...)

Les politiques prennent des postures martiales, mais ils n'ont pas de vision à long terme. Nous, les juges, les policiers de la DGSI, les hommes de terrain, nous sommes complètement débordés. Nous risquons d'“aller dans le mur”."

Philippe Carhon

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum