Déploiement de la révélation au monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Déploiement de la révélation au monde

Message par etienne lorant le Lun 12 Oct 2015 - 10:02

Lundi de la 28e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 1,1-7.
Paul, serviteur du Christ Jésus, appelé à être Apôtre, mis à part pour l’Évangile de Dieu, à tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome.
Cet Évangile, que Dieu avait promis d’avance par ses prophètes dans les saintes Écritures,
concerne son Fils qui, selon la chair, est né de la descendance de David
et, selon l’Esprit de sainteté, a été établi dans sa puissance de Fils de Dieu par sa résurrection d’entre les morts, lui, Jésus Christ, notre Seigneur.
Pour que son nom soit reconnu, nous avons reçu par lui grâce et mission d’Apôtre, afin d’amener à l’obéissance de la foi toutes les nations païennes,
dont vous faites partie, vous aussi que Jésus Christ a appelés.
À vous qui êtes appelés à être saints, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,29-32.
En ce temps-là, comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas.
Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération.
Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon.
Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.




Textes de l’Évangile au quotidien

Cette génération mauvaise : par ces simples mots, Jésus ne condamne pas seulement la génération de son temps, mais tout le système de transmission de la foi, qui s'effectuait de manière systématique, de père en fils. En soi, la transmission du message religieux, de père en fils n'était pas mauvaise - car nous aussi nous baptisons aussi nos enfants et les faisons entrer dans l’Église ! Cependant, ce n'est pas parce que nous avons été baptisés que le salut nous est garanti - et nous le savons fort bien. Tandis que du côté des juifs, le système de la génération s'était perverti dans ce que l'on dirait une "instrumentalisation" du divin - avec comme sous-entendu : "Si nous pratiquons les rites de notre religion de la manière la plus parfaite possible, nous obligerons Dieu d'entrer dans nos vues".

Jésus, comme il parle dans ce passage d’Évangile, annonce bel et bien que le temps de la transmission de la foi "de père en fils", est achevé. Pratiquement, le "signe de Jonas" s'accomplira pleinement dans la mort et la résurrection de Jésus. Car le signe de Jonas, ce ne sont pas seulement les trois jours passés dans le ventre du grand poisson - que d'images fortes pour nous ! - mais c'est, mieux encore, la conversion de la ville païenne de Ninive sous sa prédication.

Et du temps de saint Paul, Ninive, la grande ville, c'est désormais Rome - le siège du plus grand pouvoir dans le monde à cette époque. N'est-ce pas extraordinaire de constater qu'entre le moment où Jésus a été crucifié et celui où Paul écrit sa première épître aux Romains, il ne s'est écoulé moins de soixante ans ! Cela signifie que la mort et la résurrection de Jésus furent déjà une "apocalypse au sens propre de "révélation".

Loué soit Jésus-Christ !

.



etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum