Aimer de l'amour de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aimer de l'amour de Dieu

Message par etienne lorant le Jeu 20 Oct 2016 - 10:05

Le jeudi de la 29e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 3,14-21.
Frères, je tombe à genoux devant le Père, de qui toute paternité au ciel et sur la terre tient son nom. Lui qui est si riche en gloire, qu’il vous donne la puissance de son Esprit, pour que se fortifie en vous l’homme intérieur. Que le Christ habite en vos cœurs par la foi; restez enracinés dans l'amour, établis dans l'amour. Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur…Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ. Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu. À Celui qui peut réaliser, par la puissance qu’il met à l’œuvre en nous, infiniment plus que nous ne pouvons demander ou même concevoir, gloire à lui dans l’Église et dans le Christ Jésus pour toutes les générations dans les siècles des siècles. Amen.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 12,49-53.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé !
Je dois recevoir un baptême, et quelle angoisse est la mienne jusqu’à ce qu’il soit accompli ! Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ? Non, je vous le dis, mais bien plutôt la division.
Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois; ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »


Cy Aelf, Paris

C'est bien en suivant le conseil de l'apôtre Paul que nous parviendrons, au bout d'un parcours parfois difficile, que nous deviendrons capables de comprendre l'Amour dont nous sommes aimés. Ce n'est pas tant de connaître et de pratiquer nos rites qui nous permettrons d'atteindre cette plénitude de l'Amour, mais c'est de chercher à nous convertir plus encore - et en aimant notre prochain, quel qu'il soit, quand bien même nous n'éprouverions envers lui aucune sympathie. Au contraire de nous replier sur nous-mêmes, sur nos estimations, notre vécu, notre compréhension du monde, il nous faut aimer même le prochain qui nous blesse - et l'aimer de l'amour du Christ. Car les uns comme les autres, nous sommes aimés de l'amour du Christ, lequel est au-dessus de toutes considérations et de sentiments strictement humains.

Nous n'y parviendrons pas si nous nous réfugions systématiquement dans notre propre relation au Christ. Voici bien pourquoi même les familles seront divisées - bien qu'elles puissent être rétablies le jour où tous auront en vue de répondre à l'amour de notre Seigneur.

C'est comme un défi qui nous est lancé: qui donc, parmi nous, aujourd'hui même, pour l'amour de Dieu, adressera un signe de reconnaissance à telle ou telle personnes dont nous n'apprécions pas les manières et qui tient un langage qui nous semble pédant ou ridicule. Notre labeur est de changer et d'ouvrir nos cœurs ...

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum