Éruption Solaire dangereuse en 2013 selon Nasa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Éruption Solaire dangereuse en 2013 selon Nasa

Message par Francesco le Sam 17 Sep 2011 - 23:20

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





Certains sites se moquent de cette information mais je suis allé a la source et il est bien vrai que la Nasa annonce une grave tempete solaire pour 2013:


Feature



Text Size
Grow Text SizeShrink Text Size

Average Rating: 4.8 / 5 (30 ratings)
HELPHELPHELPHELPHELPHELP





New Solar Cycle Prediction: Fewer Sunspots, But Not Necessarily Less Activity
05.27.09



> View larger image
This is an image of the sun from NASA's twin STEREO satellites. Credit: NASA
> View larger image
This plot of sunspot numbers shows the measured peak of the last solar cycle (Solar Cycle 23) in blue and the predicted peak of the next solar cycle (24) in red. Credit: NOAA/Space Weather Prediction Center.
> View larger image
Yearly-averaged sunspot numbers from 1610 to 2000. Researchers believe upcoming Solar Cycle 24 will be similar to the cycle that peaked in 1928, marked in red. Credit: NASA/MSFC An international panel of experts has released a new prediction for the next solar cycle, stating that Solar Cycle 24 will peak in May 2013 with a below-average number of sunspots. Led by the National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) and sponsored by NASA, the panel includes a dozen members from nine different government and academic institutions. Their forecast sets the stage for at least another year of mostly quiet conditions before solar activity resumes in earnest.

"If our prediction is correct, Solar Cycle 24 will have a peak sunspot number of 90, the lowest of any cycle since 1928 when Solar Cycle 16 peaked at 78," says panel chairman Doug Biesecker of the NOAA Space Weather Prediction Center, Boulder, Colo.

It is tempting to describe such a cycle as "weak" or "mild," but that could give the wrong impression. "Even a below-average cycle is capable of producing severe space weather," says Biesecker. "The great geomagnetic storm of 1859, for instance, occurred during a solar cycle of about the same size we’re predicting for 2013."

The 1859 storm -- named the "Carrington Event" after astronomer Richard Carrington who witnessed the instigating solar flare -- electrified transmission cables, set fires in telegraph offices, and produced Northern Lights so bright that people could read newspapers by their red and green glow. A recent report by the National Academy of Sciences found that if a similar storm occurred today, it could cause $1 to 2 trillion in damages to society’s high-tech infrastructure and require four to ten years for complete recovery. For comparison, Hurricane Katrina caused $80 to 125 billion in damage.

The latest forecast revises a prediction issued in 2007, when a sharply divided panel believed solar minimum would come in March 2008 and would be followed by either a strong solar maximum in 2011 or a weak solar maximum in 2012. Competing models of the solar cycle produced different forecasts, and researchers were eager for the sun to reveal which was correct.

"It turns out that none of the models were really correct," says Dean Pesnell of the Goddard Space Flight Center, Greenbelt, Md. NASA’s lead representative on the panel. "The sun is behaving in an unexpected and very interesting way."

Astronomers first noted the solar cycle in the mid-1800s. Graphs of sunspot numbers resemble a roller coaster, going up and down with an approximately 11-year period. Predicting the peaks and valleys has proven troublesome because cycles vary in length from 9 to 14 years. Some peaks are high, others low. The valleys are usually brief, lasting only a couple of years, but sometimes they stretch much longer. In the 17th century, the sun plunged into a 70-year period of spotless quiet known as the Maunder Minimum that still baffles scientists.

Right now, the solar cycle is in a valley--the deepest of the past century. In 2008 and 2009, the sun set Space Age records for low sunspot counts, weak solar wind, and low solar irradiance. The sun has gone more than two years without a significant solar flare.

"In our professional careers, we’ve never seen anything quite like it," says Pesnell. "Solar minimum has lasted far beyond what we predicted in 2007."

In recent months, however, the sun has begun to show signs of life. Small sunspots and "proto-sunspots" are popping up with increasing frequency. Enormous currents of plasma on the sun’s surface ("zonal flows") are gaining strength and slowly drifting toward the sun’s equator. Radio astronomers have detected a tiny but significant uptick in solar radio emissions. All these things are precursors of an awakening Solar Cycle 24 and form the basis for the panel’s new, almost unanimous forecast.

According to the forecast, the sun should remain generally calm for at least another year. From a research point of view, that’s good news because solar minimum has proven to be more interesting than anyone imagined. Low solar activity has a profound effect on Earth’s atmosphere, allowing it to cool and contract. Space junk accumulates in Earth orbit because there is less aerodynamic drag. The becalmed solar wind whips up fewer magnetic storms around Earth’s poles. Cosmic rays that are normally pushed back by solar wind instead intrude on the near-Earth environment. There are other side-effects, too, that can be studied only so long as the sun remains quiet.

Meanwhile, the sun pays little heed to human committees. There could be more surprises, panelists acknowledge, and more revisions to the forecast.

"Go ahead and mark your calendar for May 2013," says Pesnell. "But use a pencil."

Related Links:

> NOAA Space Weather Prediction Center

> Deep Solar Minimum

> NASA Heliophysics

Tony Phillips
Marshall Space Flight Center


Désolé pour l'anglais mais je vais y revenir les prochains jours et approfondir le sujet.


Dernière édition par Francesco le Sam 17 Sep 2011 - 23:53, édité 2 fois

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éruption Solaire dangereuse en 2013 selon Nasa

Message par Francesco le Dim 18 Sep 2011 - 0:11

Francesco:Je suis moi meme aller vérifié a la source et la Nasa annonce bien une tempete solaire majeure pour Mai 2013......Voici un texte francais(Nasa est en anglais) qui résume assez bien ce qu'annonce la Nasa:

Je vous parlais récemment d’un article du Mail Online sur les conséquences dramatiques d’une tempête solaire. La prochaine était jusqu’à présent prévue en 2012, (et participait de ce fait activement au buzz catastrophique autour de cette date), mais la NASA vient de réévaluer ses calculs et la prédit désormais pour mai 2013. Toujours selon l’agence spatiale américaine, celle-ci devrait être sensiblement moins forte que prévu. Mais même moins forte, les répercutions d’un tel événement astronomique pourraient être catastrophiques. Les experts prévoient des dommages à hauteur de 1 à 2 trillions (un milliard de milliards ou 1018, en comparaison, l’ouragan Katrina a causé de 80 à 125 milliards de $ de dégâts), de 4 à 10 ans pour revenir au niveau avant la catastrophe.

La précédente tempête solaire de ce type d’envergure a eu lieu en 1859. Du 28 août au 2 septembre, de nombreuses taches solaires furent observées. Juste avant midi le 1er septembre, l’astronome anglais Richard Carrington observa la plus importante des projections et sa conséquence, une CME (massive coronal mass éjection) qui atteint la Terre en 18 heures au lieu de 3 ou 4 jours normalement. Entre le 1er et le 2 septembre, cette tempête électro magnétique provoqua l’effondrement du système télégraphique sur toute l’Europe et l’Amérique du Nord (certains postes de télégraphes prirent feu). Des aurores boréales furent visibles dans différents endroits du monde et en pleine nuit la luminosité était celle du jour… (source wikipédia)

Plus près de nous, le 13 mars 1989, une tempête solaire provoqua l’effondrement du réseau électrique d’Hydro-Québec en quelques secondes. Six millions de personnes restèrent sans électricité pendant plus de neuf heures et les travaux de réparations furent très importants.



Voir également : un article du New Scientist sur les tempêtes solaires


_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éruption Solaire dangereuse en 2013 selon Nasa

Message par lillium le Dim 18 Sep 2011 - 9:11

Une tempête electro-magnétique, on ne sait pas trop ce que c'est, car on n'en a pas trop l'expérience, a part cette expérience dans le passé sur les lignes télégraphiques. Je pense sans trop me tromper qu'on peut par contre les rapprocher de ce qu'on connait déjà bien actuellement et qu'on nomme ElectroMagnetic Pulse.

Toutes les explosions nucléaires générent ces fameux EMP, c'est d'ailleurs comme ça qu'on a pu les étudier, ceux-ci ont la possibilité de réduire a néant tout système électrique, électronique et donc informatique, grace justement à des surtensions sur les composants électroniques. Des études ont été faites sur ces EMP, et à priori, des armes ont même été développées pour les utiliser, ces armes seraient capables d'anéantir n'importe quel appareil équipé d'électronique comme par exemple transformer un puissant porte-avion en un simple rocher sur la mer.

Alors oui effectivement, on est en droit de se demander quel pourrait être l'impact à court et moyen terme d'une telle tempête à une époque où tout ce que nous utilisons, de la voiture à l'ordinateur est équipé d'électronique.


lillium

Date d'inscription: 26/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éruption Solaire dangereuse en 2013 selon Nasa

Message par Francesco le Dim 18 Sep 2011 - 17:54

lillium a écrit:Une tempête electro-magnétique, on ne sait pas trop ce que c'est, car on n'en a pas trop l'expérience, a part cette expérience dans le passé sur les lignes télégraphiques. Je pense sans trop me tromper qu'on peut par contre les rapprocher de ce qu'on connait déjà bien actuellement et qu'on nomme ElectroMagnetic Pulse.

Toutes les explosions nucléaires générent ces fameux EMP, c'est d'ailleurs comme ça qu'on a pu les étudier, ceux-ci ont la possibilité de réduire a néant tout système électrique, électronique et donc informatique, grace justement à des surtensions sur les composants électroniques. Des études ont été faites sur ces EMP, et à priori, des armes ont même été développées pour les utiliser, ces armes seraient capables d'anéantir n'importe quel appareil équipé d'électronique comme par exemple transformer un puissant porte-avion en un simple rocher sur la mer.

Alors oui effectivement, on est en droit de se demander quel pourrait être l'impact à court et moyen terme d'une telle tempête à une époque où tout ce que nous utilisons, de la voiture à l'ordinateur est équipé d'électronique.




Nous savons que:
Plus près de nous, le 13 mars 1989, une tempête solaire provoqua l’effondrement du réseau électrique d’Hydro-Québec en quelques secondes. Six millions de personnes restèrent sans électricité pendant plus de neuf heures et les travaux de réparations furent très importants.

Imaginer a grande échelle...Et,je ne sais pas pourquoi mais en raison de l'image du miracle de Fatima ou le soleil a donné l'impression de tomber sur terre et du message d'Akita qui annonce qu'un feu descendra du ciel.....,j'ai tjs l'impression que le soleil va nous causer des problemes ds un cours futur...Qu'en pensez vous?

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éruption Solaire dangereuse en 2013 selon Nasa

Message par Francesco le Dim 18 Sep 2011 - 18:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





Tout semble confirmer cette tempete solaire majeure en Mai 2013.Ne reste que de connaitre les risques que ca causera?







Le Soleil entame un nouveau cycle qui pourrait s'accompagner de violentes tempêtes solaires


[color:e0f5=#666]21381 lectures / 108 commentaires01 juillet 2010, 16 h 45 - [color:e0f5=#390]mise à jour : 01 juillet 2010, 17 h 04

Recevoir une alerte mail à chaque nouvelle actualitéFlux RSS
© NASA

Le Soleil entre dans un nouveau cycle d'activité qui devrait connaître son apogée en mai 2013. Cette période, pourrait être l'occasion de tempêtes solaires jusqu'alors inconnues de nos sociétés modernes. Or, la plupart des technologies du XXIème siècle sont vulnérables aux tempêtes géomagnétiques.

Les cycles solaires


Le Soleil connaît des cycles en fonction du nombre de taches solaires qui apparaissent à sa surface. Ces cycles sont suivis depuis le milieu du XIXème siècle et se caractérisent par des montagnes russes sur un graphique avec une période d'environ 11 ans. A première vue, ces cycles semblent réguliers mais la réalité et les prédictions ne sont pas toujours conformes. En fait, les cycles varient entre 9 et 14 ans et certains ont un nombre de taches élevé, d'autres plus faible. Les minimums sont généralement brefs et ne durent que quelques années mais au 17ème siècle, le Soleil a plongé dans une période de 70 ans connu sous le nom de minimum de Maunder qui déconcerte toujours les scientifiques.

Jusqu'à présent, le cycle solaire se trouvait dans un minimum, le plus faible du siècle passé. En 2008 et en 2009, le Soleil a battu des records en terme de faible nombre de taches solaires, d'irradiance (alors que la hausse de la température de la planète établissait également des records) et de vent solaire. "Dans notre carrière professionnelle, nous n'avons jamais rien vu de pareil", déclarait Dean Pesnell du Goddard Space Flight Center, principal représentant de la NASA sur ce thème. Si ce calme solaire fut propice à l'observation astronomique, depuis l'année dernière, le Soleil a commencé à retrouver un peu d'activité. Des petites taches émergent, d'énormes courants de plasma dérivent lentement vers l'équateur du Soleil et ses ondes radio augmentent légèrement. Tous ces signes avant-coureurs annoncent l'arrivée du cycle solaire 24.

"Le soleil se réveille d'un profond sommeil" qui pourrait être catastrophique


Richard Fisher, directeur de Heliophysics Division à la NASA nous explique ce qu'il en est : "le Soleil se réveille d'un profond sommeil, dans les prochaines années, nous devrions assister à des niveaux beaucoup plus élevés de l'activité solaire. Dans le même temps, notre société technologique a développé une sensibilité sans précédent aux tempêtes solaires." Ce risque est notamment à l'origine du forum "Space Weather Enterprise" qui s'est tenu le 8 juin 2010 à Washington.

L'Académie Nationale des Sciences (NAS) évoquait ce problème il y a deux ans dans un important rapport intitulé "Severe Space Weather Events—Societal and Economic Impacts." Il soulignait combien les Hommes sont dépendants de la technologie pour leur vie quotidienne : réseaux électriques "intelligents", navigation GPS, voyages aériens, services financiers, météo, communication radio pour les urgences... Autant de services devenus indispensables qui peuvent être rendus inopérants par une activité solaire intense. Or, l'Académie des Sciences a mis en garde contre le coût économique d'une tempête solaire séculaire : plus de 20 fois les dommages engendrés par l'ouragan Katrina et de 4 à 10 ans de réparations ! Rappelons que l'ouragan Katrina a été le cyclone le plus coûteux de l'histoire des Etats-Unis avec un record de 135 milliards de dollars de dégâts !

Ce nouveau regain d'activité solaire, dénommé cycle 24, pourrait avoir lieu en mai 2013, avec toutefois un déficit de taches solaires par rapport à la moyenne. "Si nos prédictions sont exactes, le cycle solaire 24 aura un nombre maximum de taches solaires inférieur à 90, le plus faible nombre depuis le cycle solaire de 1928 où le cycle 16 avait atteint un maximum de 78 taches solaires" indiquait fin mai 2009, Doug Biesecker du Space Weather Prediction Center de la NOAA. Lors du cycle précédent, le maximum était de 125 et même de 250 durant les autres cycles.

Nombre de taches solaires suivant l'année. En bleu : observations, en rouge : prédictions
Crédit : NOAA / Space Weather Prediction Center

Pour autant, cela ne signifie pas que ce cycle sera de tout repos en ce qui concerne les tempêtes géomagnétiques. En effet, "même un cycle en dessous de la moyenne est capable de produire des tempêtes solaires sérieuses" soulignait Doug Biesecker. Ainsi, la grande tempête géomagnétique de 1859, par exemple, a eu lieu lors d'un cycle solaire équivalent à celui qui est prédit pour 2013. La tempête solaire de 1859, connu sous le nom de l'évènement "Carrington" après son observation par l'astronome du même nom, s'est manifestée par des incendies dans les télégraphes, des câbles de transmission endommagés et des aurores boréales si brillantes qu'il était possible de lire un journal en pleine nuit.

C'est en mars 1989 que le monde a réalisé le risque engendré par une tempête solaire. Au Québec, Canada, une tempête géomagnétique a interrompu totalement le réseau électrique pendant 9 heures, affectant 6 millions de personnes et coûtant plus de 10 millions de dollars.

La plupart des dégâts qui résulteraient d'une tempête solaire pourraient être atténués si les décideurs savaient quand elle aura lieu. Mettre les satellites en mode "sécurité" et déconnecter les transformateurs pourrait éviter des surtensions électriques sur les réseaux. Cependant, ces actions préventives réclament des prévisions extrêmement précises : un travail qui a été confié à la National Oceanic and Atmospheric Administration, l'agence américaine responsable de l'étude de l'océan et de l'atmosphère.

"Les prévisions météorologiques spatiales n'en sont qu'à leurs balbutiements mais nous progressons rapidement" indique Thomas Bogdan, directeur du Space Weather Prediction Center de la NOAA à Boulder dans le Colorado.
Thomas Bogdan juge la collaboration entre la NASA et la NOAA comme la clé : "la flotte d'engins spatiaux de la NASA dédiés à l'observation du Soleil nous fournit des données dans la minute sur ce qui se passe sur le Soleil. Elle est un complément essentiel à nos propres satellites GOES et POES qui se concentrent davantage sur l'environnement proche de la Terre."

Sources



  • New Solar Cycle Prediction - NASA
  • Solar Cycle Progression - NOAA
  • As the Sun Awakens, NASA Keeps a Wary Eye on Space Weather - NASA
  • Solar storms cause significant economic and other impacts on earth - NOAA

Auteur

Christophe Magdelaine / notre-planete.info (tous droits réservés)



Actualités connexes



  • 29/07/2011 Comment se préparer pour la prochaine grosse tempête solaire ?
  • 13/06/2011 Le soleil a connu une éruption exceptionnelle et spectaculaire
  • 25/02/2011 La plus forte éruption solaire depuis plus de quatre ans
  • 14/10/2010 L'énergie dégagée par les éruptions solaires est bien plus importante que prévue
  • 23/04/2010 Éruption sur le Soleil : une image d'une qualité sans précédent
  • 15/02/2010 Observation de l'éruption solaire la plus puissante depuis 2004
  • 03/04/2009 L'activité solaire est au plus bas depuis un siècle
  • 26/02/2008 Le Soleil nous couve quelque chose
  • 14/10/2005 Septembre a enregistré la plus forte activité solaire depuis 14 ans
  • 04/08/2005 Comprendre les colères du Soleil
  • 15/11/2004 Une activité solaire plus élevée que durant les derniers 8000 ans
  • 29/12/2003 Intensité de l’activité solaire et niveaux de récoltes au moyen âge
  • 10/12/2003 Intensification de l’activité magnétique du Soleil
  • 31/10/2003 Deuxième éruption solaire et tempête géomagnétique vers la Terre



function switch_com(bouton) {
var texte = document.getElementById('bouton').innerHTML;
if (texte == "Afficher") {
document.getElementById('com').style.display = "block";
document.getElementById('bouton').innerHTML = "Masquer";
}
else {
document.getElementById('com').style.display = "none";
document.getElementById('bouton').innerHTML = "Afficher";
}
}


_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éruption Solaire dangereuse en 2013 selon Nasa

Message par Francesco le Dim 18 Sep 2011 - 18:58

Ce risque est notamment à l'origine du forum "Space Weather Enterprise" qui s'est tenu le 8 juin 2010 à Washington.






L'Académie Nationale des Sciences (NAS) évoquait ce problème il y a deux ans dans un important rapport intitulé "Severe Space Weather Events—Societal and Economic Impacts." Il soulignait combien les Hommes sont dépendants de la technologie pour leur vie quotidienne : réseaux électriques "intelligents", navigation GPS, voyages aériens, services financiers, météo, communication radio pour les urgences... Autant de services devenus indispensables qui peuvent être rendus inopérants par une activité solaire intense. Or, l'Académie des Sciences a mis en garde contre le coût économique d'une tempête solaire séculaire : plus de 20 fois les dommages engendrés par l'ouragan Katrina et de 4 à 10 ans de réparations ! Rappelons que l'ouragan Katrina a été le cyclone le plus coûteux de l'histoire des Etats-Unis avec un record de 135 milliards de dollars de dégâts !






La plupart des dégâts qui résulteraient d'une tempête solaire pourraient être atténués si les décideurs savaient quand elle aura lieu. Mettre les satellites en mode "sécurité" et déconnecter les transformateurs pourrait éviter des surtensions électriques sur les réseaux. Cependant, ces actions préventives réclament des prévisions extrêmement précises : un travail qui a été confié à la National Oceanic and Atmospheric Administration, l'agence américaine responsable de l'étude de l'océan et de l'atmosphère.

"Les prévisions météorologiques spatiales n'en sont qu'à leurs balbutiements mais nous progressons rapidement" indique Thomas Bogdan, directeur du Space Weather Prediction Center de la NOAA à Boulder dans le Colorado.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éruption Solaire dangereuse en 2013 selon Nasa

Message par Francesco le Dim 18 Sep 2011 - 19:01

Comment se préparer a une tempete solaire:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Comment se préparer pour la prochaine grosse tempête solaire ?
6918 lectures / 14 commentaires29 juillet 2011, 15 h 35

Recevoir une alerte mail à chaque nouvelle actualitéFlux RSS

Les réseaux de transport d'électricité et les systèmes électroniques actuels sont vulnérables aux tempêtes solaires
© NASAL'une des plus grosses tempêtes solaires jamais observées depuis des siècles a frappé la Terre en septembre 1859, à la veille d'un cycle solaire d'intensité inférieure à la moyenne(1). La destruction solaire associée est tellement atypique que les chercheurs ne savent toujours pas comme la classer. L'explosion aspergea la Terre d'un déluge de protons inédit depuis un demi-millénaire, accompagnée de courants électriques qui incendièrent les télégraphes et envahirent le ciel de Cuba et d'Hawaii d'aurores boréales.

En juin de cette année, des responsables réunis au National Press Club de Washington DC se sont posés la question : Que se passera-t-il si ça devait de nouveau arriver ?

"Un orage magnétique de cette ampleur pourrait nous mettre KO," affirme Lika Guhathakurta, spécialiste en physique solaire de la NASA. "La société moderne s'appuie sur des systèmes sophistiqués tels que les réseaux électriques intelligents, les GPS, et les communications par satellite, qui sont tous vulnérables aux tempêtes solaires." Lika était présente au cinquième forum annuel de l'espace dédié au climat, le Space Weather Enterprise Forum (SWEF) en compagnie d'une centaine de collègues. Le but de SWEF est de mettre en lumière les phénomènes climatiques de l'espace et leurs conséquences pour l'homme, pour interpeller les politiques et responsables de la prévention des catastrophes. Le forum a réuni des élus du Congrès américain, de la Federal Emergency Management Agency (FEMA), des opérateurs électriciens, des représentants des Nations Unies, de la NASA, du NOAA et de nombreuses personnalités de tous horizons.

Au cours de l'année 2011, les prévisionnistes estiment que le soleil va entamer un cycle plus court que la moyenne des cycles. En 1859 "l'événement de Carrington" (du nom de l'astronome Richard Carrington qui décrivit la destruction solaire) montre que les cycles faibles peuvent s'accompagner de fortes tempêtes magnétiques.

En 1859, tout ce que l'on pouvait craindre de pire était une mise hors service des télégraphes pendant un ou deux jours tandis que les observateurs des îles tropicales ont pu admirer des phénomènes inouïs dans le ciel.

Mais en 2011 il en irait bien autrement. Les pannes en cascade des lignes à haute tension et transformateurs électriques intercontinentaux priveraient la Terre d'électricité pendant des semaines, voire des mois avant que les ingénieurs puissent réparer les avaries. La navigation aérienne et par bateau serait privée de GPS, les réseaux bancaires et financiers s'arrêteraient de fonctionner, avec toutes les conséquences qu'on peut imaginer pour le commerce, bref : un scénario catastrophe à l'ère du tout informatique. Selon un rapport de 2008 de la National Academy of Sciences, un événement solaire exceptionnel comme il en est recensé tous les cent ans pourrait avoir un impact économique égal à l'ouragan "Katrina" puissance 20 !

Alors que les décideurs se réunissaient pour prendre conscience des risques, non loin de là, les chercheurs de la NASA tentent activement de les circonscrire : "Nous sommes désormais capables de suivre la trajectoire des tempêtes solaires et leur progression vers la Terre en 3D," rapporte Michael Hesse, intervenant au forum et directeur du GSFC Space Weather Lab. "C'est l'amorce d'un système opérationel d'alerte aux catastrophes climatiques provenant de l'espace en vue de la protection des réseaux électriques et des infrastructures de haute technologie en cas d'activité solaire intense."

Le modèle est réalisé à partir de données collectées par une flotte de satellites de la NASA en orbite autour du soleil. Les analystes du laboratoire alimentent une base de données stockée dans des super ordinateurs qui traitent les données. Quelques heures après une éruption majeure, les ordinateurs produisent un film en 3D montrant la trajectoire de la tempête, quels planètes et satellites seront touchés et quand. Ce type de "prévisions interplanétaires" est sans précédent dans la courte histoire de la climatologie spatiale.

"Nous vivons une époque privilégiée de la climatologie de l'espace," note Antti Pulkkinen, chercheur au laboratoire climatologique de l'Espace Space Weather Lab. "Le développement récent de modèles scientifiques basés sur la physique nous permet d'anticiper ces cataclysmes."

Certains de nos modèles informatiques sont tellement pointus qu'ils peuvent anticiper la pénétration dans le sol terrestre de courants électriques générés par une éruption solaire. L'enjeu est de taille pour les transformateurs électriques et le projet expérimental "Solar Shield" dirigé par le Dr Pulkkinen a pour mission d'identifier les transformateurs les plus menacés par chaque éruption solaire. "Il suffit de déconnecter pendant quelques heures tel ou tel transformateur à haut risque pour prévenir des pannes qui peuvent durer plusieurs semaines et plonger dans le noir un continent entier," souligne le Dr Pulkkinen.

Un autre intervenant au SWEF, le Dr John Allen du Directorat de la Mission opérations spatiales de la NASA, a mis en lumière les risques pris par les astronautes face aux intempéries de l'espace. "Si personne n'est à l'abri de ces risques, les astronautes sont en première ligne et sont exposés à des niveaux de radiation quatre fois plus élevés que les travailleurs du nucléaire sur Terre," a-t-il dit. "Il s'agit d'un risque professionnel très élevé."

La NASA consigne scrupuleusement les dosages accumulés par chaque astronaute au cours de sa carrière. Chaque décollage, chaque sortie dans l'espace, chaque destruction solaire sont enregistrés. Lorsqu'un astronaute atteint des niveaux proches de la limite... Il ou elle peut se voir interdire de quitter la station spatiale ! L'exactitude des alertes aux tempêtes de l'espace peut permettre de contrôler ces expositions, par exemple en reprogrammant les sorties dans l'espace lorsqu'il existe un risque d'éruption solaire.

Le Dr Allen s'est aussi prononcé pour un nouveau type de bulletin météo : "Les messages du type 'RAS'. Outre une information sur les périodes pendant lesquelles il faudrait s'abstenir de sortir, on aimerait connaître celles qui sont sans danger. Il s'agit de nouvelles perspectives pour les climatologues de l'espace : prévoir non seulement les périodes à haut risque d'éruption d'une tâche noire mais aussi les périodes sans risque."

Le SWEF a un rôle pédagogique clé dans la création des conditions d'une bonne anticipation des tempêtes solaires. C'est ce que soulignent le Dr Lika Guhathakurta et son collègue Dan Baker de l'Université du Colorado dans un édito du New York Times en date du 17 juin dernier : "Les alertes météo de l'espace c'est bien ... expliquer ce qu'elles veulent dire et comment y réagir c'est mieux"

Notes
Le cycle solaire de 1859 (le cycle solaire 10) était un cycle faible, typique des cycles solaires du 19ème siècle. Ces cycles étaient largement inférieurs à la moyenne des cycles solaires de l'ère spatiale, qui étaient des cycles intenses. Le cycle solaire 24, celui que nous traversons actuellement, présente un nombre de tâches noires en régression, proche de celui du cycle 10.
Source
Getting Ready for the Next Big Solar Storm - NASA
Traduction Michelle Vuillerot pour notre-planete.info

Auteur
Christophe Magdelaine / notre-planete.info (tous droits réservés)
--------------------------------------------------------------------------------


_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éruption Solaire dangereuse en 2013 selon Nasa

Message par Francesco le Ven 27 Jan 2012 - 6:12

Mis à jour le 23.01.12 à 21h48



L'éruption s'est déclenchée dimanche près du centre du soleil.


La
plus forte éruption solaire depuis 2005 a commencé à frapper la Terre,
bombardant notre planète de particules magnétiques qui pourraient
perturber les communications par satellite, ont annoncé ce lundi les
autorités américaines.


L'éruption, qui s'est déclenchée
dimanche près du centre du soleil, devrait projeter des particules de
protons en direction de la planète jusqu'à mercredi, a averti l'Administration nationale des océans et de l'atmosphère (Noaa).

"L'éruption
elle-même n'avait rien de spectaculaire mais elle a projeté dans
l'espace une masse coronale (nuage deplasma au champ magnétique intense,
ndlr) à la vitesse phénoménale de 6,4 millions de km/h",


La tempête géomagnétique provoquée par le soleil est la plus forte depuis 2005 mais elle ne se classe qu'en catégorie 3 sur une échelle qui en compte 5, a-t-il précisé. Elle est donc considérée comme "forte" mais pas "sévère".

Selon
le site internet de la Noaa, un événement de catégorie 3 peut provoquer
des perturbations dans les systèmes informatiques embarqués à bord de
satellites ainsi que dans les communications radio au niveau des pôles.
La navigation aérienne, les plateformes pétrolières et les explorateurs
pourraient ainsi rencontrer une gêne dans ces régions.

"Nous n'attendons pas d'impact majeur d'un événement de ce type", a souligné Biesecker.

Les habitants d'Europe et d'Asie pourraient aussi en profiter mardi soir pour admirer des aurores boréales, a-t-il expliqué.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


les blogues 'findumondistes' sont en emoi, mais...


Archive for 17 février 2011

La plus forte éruption solaire depuis 4 ans


Mardi
dernier, le Soleil a produit sa plus forte éruption depuis ses quatre
dernières années. Libérant des particules chargées dans l’espace, le
phénomène doit frapper la Terre dans la soirée.

Après plusieurs
années d’accalmie, il semblerait bien que le Soleil se réveille. Le 15
février dernier, une intense éruption s’est en effet déclenchée à la
surface de l’astre. De catégorie X, la plus forte sur l’échelle,
celle-ci a été repérée le 15 février par le Solar Dynamics Observatory
(SDO) de la Nasa qui a enregistré un flash de radiations ultraviolettes
de grande intensité. Selon les observations, le phénomène serait
localisé au niveau de la tache solaire numéro 1158. Peu visible la
semaine dernière, celle-ci aurait atteint aux dernières mesures une
taille de 100.000 kilomètres, soit 8 fois le diamètre de la Terre.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éruption Solaire dangereuse en 2013 selon Nasa

Message par Francesco le Ven 27 Jan 2012 - 6:14

Selon
le site internet de la Noaa, un événement de catégorie 3 peut provoquer
des perturbations dans les systèmes informatiques embarqués à bord de
satellites ainsi que dans les communications radio au niveau des pôles.
La navigation aérienne, les plateformes pétrolières et les explorateurs
pourraient ainsi rencontrer une gêne dans ces régions.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éruption Solaire dangereuse en 2013 selon Nasa

Message par pedro le Ven 27 Jan 2012 - 9:08

Francesco a écrit:Imaginer a grande échelle...Et,je ne sais pas pourquoi mais en raison de l'image du miracle de Fatima ou le soleil a donné l'impression de tomber sur terre et du message d'Akita qui annonce qu'un feu descendra du ciel.....,j'ai tjs l'impression que le soleil va nous causer des problemes ds un cours futur...Qu'en pensez vous?


Bonjour,


Je pense comme vous. A prendre au sens propre et figuré. A la fois sens doute le soleil aura un rôle à jouer dans ce qu'on nomme le "chatiment" et à la fois ce sera comme un renouvellement spirituel, une mise en lumière de notre état spirituel, de notre état d'âme. On lit ici et là que des scientifiques ont constaté une augmentation de température du systeme solaire ce qui amplifierait le changement climatique sur la terre. On connait les conséquences magnétique d"une éruption solaire mais qu'en est-il d'une énorme éruption sur l'environnement et sur l'Homme?




P+

pedro

Date d'inscription: 23/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum