Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-43%
Le deal à ne pas rater :
Couette anti-Acariens – 220 x 240 cm – Blanc
19.99 € 34.99 €
Voir le deal

FRANCE, NOTRE SEULE PATRIE !

Aller en bas

FRANCE, NOTRE SEULE PATRIE ! Empty FRANCE, NOTRE SEULE PATRIE !

Message par Hervé J. VOLTO Dim 29 Déc 2019 - 15:10



Il y a beaucoups de Royalistes italiens dans le parti Alleanza Nazionale - Fratelli d'Italia, dont la jolie leader, la Ministre Giorgoa Meloni, vante l'amitié de Marine Le Pen : chez eux, appeler un chat un chat n'est pas encore passible des tribunaux et c'est tout spécialement pour eux/elles que votre serviteur a voulu écrire l'article suivant. Comme d'habitude, il espère que les vieux Royalistes Français seront heureux de se voir conforter dans leurs traditions et dans leur Foi. Les plus jeunes apprendront peut être quelque chose.

Avant tout, rappelons donc que le Royalisme en France, c'est avant tout une attitude culturelle Catholique, celle de la Tradition. En politique il défend le principe d'expension-évangélisation, dont Léon XIII reprendra l'idée: tout le contraire de l'actuel euro-mondialisme islamisant ! C'est aussi un nationalisme Français et Chrétien: mourir pour la Patrie, c'est mourir pour le salut de la société Française destabilisée par les idées révolutionnaires. C'est, enfin, face à la masse l'affirmation de la personne.

Il inspire en France le Légitimisme et les néo-Légitimismes que sont le Parmisme, le Survivantisme et le Providentialisme, et à l'étranger le Carlisme espagnol, le Miguélisme portugais, le Né-Bourbonnisme napolitain, le Jacobitisme écossais et irlandais, le Magyarisme hongrois et le Monarchisme polonnais. Comme aussi le Royalisme hiérosolymite, le Roi de France étant aussi Roi de Jérusalem : nous avons des amis en Terre Sainte, très impliqués dans la défense des Chrétiens d'Orient.

Quand à nos amis Savoyards -les partisans de la Maison Royale de Savoie, pas les habitants de la Savoie- s'ils désiraient s'inpirer de notre article, il pourraient remplacer France par Italia : ITALIA, LA NOSTRA SOLA PATRIA...

Dans l'attente du retour du Roi, le but du Royalisme est de constituer une 3° alternative face au libéralisme et au socialo-écolo-communisme : celà vaut des deux côtès des Alpes...

Il y a cinq ans, le professeur Jean de Viguerie publiait un ouvrage intitulé Les deux patries qui suscita la controverse. François-Marie Algoud lui répondit par un gros volume France notre seule patrie (Éditions de Chiré). Algoud et Pujo contestaient certaines thèses paradoxales de l’auteur, notamment sur Charles Maurras et les nationalistes Français. Voici que Jean de Viguerie publie une nouvelle édition de son ouvrage mais sans répondre aux objections qui lui ont été faites! Celles-ci pourtant reposaient sur des faits et des textes qui montraient la fragilité des démonstrations du cher professeur, abusé par son esprit de système. Il faut donc à votre serviteur reprendre la controverse, car certaines des idées développées par Jean de Viguerie sont non seulement fausses mais dangereuses.



1. Les attaques contre Charles Maurras.



L’auteur dénonce justement le patriotisme idéologique exalté par la Révolution dite Française. La Patrie devint alors l’espace rassemblant tous les hommes partageant la même idéologie issue des Lumières. Elle se réduisit alors à un ensemble d’abstractions sanguinaires.

Il est insensé, en revanche, de faire de Maurras un adepte de ce patriotisme révolutionnaire sous prétexte qu’il a placé la France avant tout et appelé tous les Français, quelles que soient leurs idées politiques, philosophiques et religieuses, à assurer les conditions de sa survie. La thèse de Jean de Viguerie conduit à une absurdité. Il ose déclaree ainsi au journal Rivarol, pour lequel Jérôme Bourbon l’a interwiouvé en août 2014 :
-Le patriotisme révolutionnaire a tué la France.

Maurras, ayant selon lui adhéré au patriotisme révolutionnaire, aurait donc participé à l’assassinat de la France ?

L’intérêt national dont Maurras a fait son critère pour juger les hommes, les politiques et les institutions, ne vient pas de l’héritage idéologique de la Révolution. Il est fondé sur l’idée d’une Patrie qui existe indépendamment de l’idée que chacun de nous s’en fait, celle d'une France pré-existante à la Révolution Française. Dans son livre Votre Bel Aujourd’hui, Maurras donne cette définition de ce qu'est la Patrie :
-Une Patrie, ce sont des champs, des murs, des tours et des maisons ; ce sont des autels et des tombeaux ; ce sont des hommes vivants, père, mère et frères, des enfants qui jouent aux jardins, des paysans qui font du blé, des jardiniers qui font des roses, des marchands, des artisans, des ouvriers, des soldats. Il n’y a rien au monde de plus concret...

Celà vaut également pour nos voisins latins.

Viguerie reconnaît cette vision concrète de la Patrie chez Maurras, mais il s’échine quand même durant des pages à vouloir démontrer le ralliement de celui-ci au patriotisme révolutionnaire. Pour Viguerie, les nationalistes intégraux « combattent la démocratie et les droits de l’homme, mais ils ne voient pas bien l’idéologie qui est derrière, ils ne visent ni l’utopie, ni la réduction de l’homme, ni la négation de l’être que cette idéologie contient, ils ne dénoncent pas l’attachement au néant qu’elle commande. » Il faut pas mal de prétention à Jean de Viguerie pour soutenir que Maurras n’aurait pas "bien vu" les conséquences et les méfaits du système de pensée issu de la Révolution.

Mais voilà l’accusation majeure : Maurras aurait adhéré au positivisme et au matérialisme à l’honneur au XIX° siècle. Ma quanto maï ? Le chef de l’Action Française n’a-t-il pas maintes fois expliqué que la science politique ne s’opposait pas à la tradition Catholique, mais venait au contraire la conforter?

Comme le 16 Juillet 1903, où Charles Maurras écrit dans La Gazette de France :

-En tant que nationaliste, je sais que l'intéret Français et l'intéret Catholique s'identifient: je reconnais donc des droits politiques au Catholicisme Français, je me reconnait des devoirs envers le Catholicisnme.

C'est là la spécificité du nationalisme Catholique : c'est un nationalisme Chrétien. Car la Royauté Française, jusqu'en 1830, a toujours conut la défense de la Foi Catholique comme principe de gouvernement...



2. Les attaques contre les Catholiques.



Il est paradoxal qu’après avoir reproché à Maurras d’avoir une doctrine trop laïque, Viguerie s’en prenne aux Catholiques du début du XX° siècle, coupables selon lui d’avoir exalté un patriotisme qui, toujours selon lui, correspondait aux vœux des dirigeants républicains d’alors (lesquels étaient au contraire, pour une bonne part d’entre eux internationalistes et pacifistes). Plût au Ciel qu’aujourd’hui le patriotisme soit encore enseigné dans les Catéchismes !

Jean de Viguerie confond la Patrie réelle et l’idée que les hommes s’en font. Que dans le monde des idées pures, la conception traditionnelle de la Patrie et la conception révolutionnaire soient incompatibles, nous en convenons volontiers. Mais dans les faits, une multitude d’hommes ont mélangé les deux notions, cumulant l’attachement à la Patrie charnelle et les "grues métaphysiques" léguées par la Révolution.

C’est pourquoi il est insensé de tourner en dérision comme le fait Viguerie, la « religion de la Patrie » et de condamner "l’Union sacrée" réalisée en 1914. Contrairement à ce qu’il soutient, la guerre déclenchée par l’orgueil allemand n’était pas une guerre révolutionnaire, à la différence de la guerre de 1792. La France était envahie ! Il fallait la défendre sous peine de subir la loi humiliante du vainqueur. Les Français aussi bien Royalistes que républicains ont fait taire leurs divergences idéologiques et politiques pour courir ensemble aux frontières arréter l'envahisseur germano-protestant. Ils n’ont pas été « trompés », n’en déplaise à M. de Viguerie!

Les propos de Viguerie confinent même au blasphème. Ainsi, dans son interwiew à Rivarol, déclare-t-il à propos de l’Alsace et de la Lorraine :

-On peut se demander s’il fallait faire tuer un million trois cent cinquante trois mille hommes pour les récupérer ... !

Il soutient que :

-Les Alsaciens-Lorrains n’ont pas tellement souffert sous l’administration allemande, les Catholiques notamment.

Ils ont jadis fait partie du Saint-Empire et pouvaient demeurer au sein du nouvel Empire allemand... Viguerie oublie que redevenir Français, c’était quelque chose de capital pour nos compatriotes, encore en majorité Catholiques à l'époque, arrachés de force à la Mère-Patrie en 1871, comme le lorrain Maurice Barrès, agé à peine de huit ans lors de l'odieuse invasion germano-protestante !

Viguerie observe que le patriotisme révolutionnaire conduit de nos jours à dissoudre la France dans le mondialisme. Nous en convenons volontiers. L’idéologie des Droits de l’Homme et de la Démocratie ne reconnaît pas les frontières. Mais ce que refuse de voir l’auteur, c’est que l’Action Française, en dégageant le patriotisme de l’idéologie républicaine, lui confère des assises plus solides et plus de force dans ses manifestations.


3. Mise en garde.


À vrai dire, Jean de Viguerie est obsédé par l’idée que la France est « morte » et s’essouffle à chercher à le démontrer. Maurras, au contraire, est un professeur d’espérance. Tout au long de sa vie, il n’a pas cessé d’enseigner à ses contemporains les moyens de servir la France au-delà de la République car, malgré les épreuves subies, il croyait comme Jacques Bainville (pourtant pessimiste de nature), que « pour les renaissances, il est toujours de la Foi ».

Voici les paroles du Commendant d'Albiousse, un temps membre de l'Oeuvre Chrétienne de la Cité Vivante de François-Marie Algould, et qui a écrit en 1970 dans son livre Les Zouaves Pontificaux :

-Nous ne pouvons pas et nous devons pas nous décourager. La guerre que nous subissons eswt une guerre d'expiation. C'est par un acte de Foi que la France sera sauvée, et tant qu'il y aura dans notre Pays un crucifix et une épée, nous avons le droit d'espérer!

La Patrie, la Foi: tout se tient !!!

-Avant d'être Royaliste, je suis Catholique et Français; je dirai même que je suis Royaliste parce que Catholique et Français (Maurice d'Andigné) !

Nous ne pouvons donc ici que tracer les grands axes d’un redressement national selon la doctrine maurrassienne. D'abord, bien définir le patriotisme: c'est l'Amour pour la Patrie. Restauration, Ordre Moral, Révolution Nationale, Action Française: une continuité de la tradition Française existe encore de nos jours. La France : une nation Catholique. Le patriotisme et le nationalisme: le nationalime intégral porte au Royalisme, le Roi incarnant la Nation : " En France, tout ce qui est national est Royal ! " (Jules Lemaire) et donc notre Royalisme vient de notre patriotisme. Le Royaliste, bon patriote, considèrera le pacifisme comme capitulard, voire une subversion au service de l'ennemi. Lors de la Première Guerre Mondiale, Charles Maurras a prôné l'Union Sacrée : Français Royaliste et républicaisn ensemble contre l'ennemi. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, Maurras s'est fait protecteur du sol et du sang Français: selon lui, l'intrigue hitlérienne est beaucoups plus dangereuse que celle des soviets. Un Royaliste Français digne de ce nom doit se défier de la peste marxiste comme du choléra hitlériste, honnorer "la France qui, sans l'invocation au Dieu qui aima les Français, est un concept dégénéré", le soldat, l'armée, le drapeau, Sainte-Jeanne d'Arc, les morts pour la France, et le culte des morts-le soldat inconnu.

Viguerie prône la désertion devant le combat politique essentiel: parce qu'il en a une vision républicaine! Selon Maurras, la Monarchie a celà de bbien d'apporter la continuité dans la conduite des affaires, le rassemblement national et l'arbitrage suprême au-dessus de factions. Nous ne saurions trop mettre en garde les Catholiques, auxquels Viguerie s’adresse, et qui comptèrent longtemps parmi les meilleurs défenseurs de la Patrie. Devant l’urgence du terrorisme au nom de l'islam, il faut rassembler tous les patriotes, fussent-ils imprégnés d’une idéologie démocratique défraîchie, pour sauvegarder la France notre seule Patrie, une France aujourd’hui en grand péril et dont la survie importe plus que toutes les idéologies: à nous de les éclairer par une action Catholique et Française, Royaliste et Traditionaliste, laissant humblement à Dieu le choix du Roi à venir et consacrée aux Coeurs-Unis de Jésus et de Marie et à Saint-Michel Archange, à qui s’appliquera la prophétie du Saint pape Pie X aux Royalistes Français : « cette œuvre aboutira ! » .
Car face à la perversion des intelligences et des moeuirs qui porte au suicide programmé de la nation Française et de la civilisation Chrétienne, c'est à une véritable Croisade, c'est à une véritable Conterévolution que nous devons en appeller !

Le Marquis de La Franquerie savait quand à lui que le combat de Charles Maurras fut pour une Patrie, un Roi, les plus baeaux que l'on jamais vu sous le soleil, la France des Bourbons, de Mesdames Sainte Marie, Sainte Jeanne d'Arc et Sainte Thérèse, et de Monsieur Saint-Michel : il en écrivit un ouvrage à lire absolument, Maurras, grand défenseur des vérités éternelles (Ed. de Chiré).



Hervé J. VOLTO, CJA


_________


A lire :
-François-Marie Algould, Notre avenir est dans le passé (Ed. de Chiré).
-François-Marie Algould, France notre seule Patrie (Ed. de Chiré).

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum