Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-39%
Le deal à ne pas rater :
PLAYMOBIL 6919 – City Action – Commissariat de Police avec Prison
68.14 € 111.56 €
Voir le deal

GOUVERNEMENT ROYALISTE PROVISOIRE : AU SUJET DE L’ENVIRONNEMENT

Aller en bas

GOUVERNEMENT ROYALISTE PROVISOIRE : AU SUJET DE L’ENVIRONNEMENT Empty GOUVERNEMENT ROYALISTE PROVISOIRE : AU SUJET DE L’ENVIRONNEMENT

Message par Hervé J. VOLTO Mer 24 Nov 2021 - 0:04

GOUVERNEMENT ROYALISTE PROVISOIRE : AU SUJET DE L’ENVIRONNEMENT






Bien Chère Âmes Fidèles,

Que Saint Louis et Sainte Jeanne D’Arc vous accompagnent !
Quelques mots pour vous remercier de croire en la Mission qui est confiée au Roi de France.
Restez ferme dans votre Foi. Dieu est auprès de vous...

En même temps que nous développons notre propagande pour créer un état d'esprit Royalistequi permettra la Restauration, nous luttons chaque jour pour défendre les intérets supérieurs de la France.

Le Royalisme en France, c'est avant tout une attitude culturelle Catholique, celle de la Tradition. En politique, il participe du principe d'expension-évangélisation dont Léon XIII et Charles de Foucault reprendront l'idée : tout le contraire de l'actuel euro-mondialisme islamisant ! C'est aussi un nationalisme Français et Chrétien : mourir pour la Patrie, c'est mourir pour le salut de la société Française destabilisée par les idées révolutionnaires. C'est enfin, face à la masse, l'affirmation de la personne... voulue Chrétienne.

Mais comment aborder la question de la culture selon l'optique Royaliste ?

Comme le dit avec brio le programme de l'Alliance Royale https://allianceroyale.fr/nos-positions-officielles/ , pendant trop longtemps les questions environnementales ont été sacrifiées au profit d’une industrialisation à court terme, polluante par souci d’économie, et poussée par les groupes de pression industriels auxquels les partis politiques sont redevables. Puis sont apparus les partis écologistes, qui se sont moins souciés d’environnement que d’instrumentaliser une cause à des objectifs révolutionnaires, en entretenant des peurs millénaristes. Aujourd’hui, une vague d’opinion assez consensuelle place l’écologie au centre des débats politiques. Nous considérons avec l’Alliance Royale que les questions environnementales et écologiques font partie intégrale du bien commun.

Mais au-delà de l’aspect émotionnel, le problème de l’environnement demeure et avec eux les groupes de pression financiers ou révolutionnaires, tant en France qu’au niveau international, ce que la République ne peut pas gérer. Seule l’institution royale permettra de prendre en compte la question de l’environnement avec suffisamment de hauteur et de constance. Le principe Royal, en effet, se place toujours par nature dans une perspective de continuité pour les générations futures.

Ce que Jean Raspail a essayé d'illustrer dans son livre SIRE, c'est que le Roi règne sur le Pays avant de régner sur le peuple. Que se borner à ne régner que sur la population d'un Royaume, c'est renoncer à l'aspect SPIRITUEL de la Royauté. Que le vrai Roi se veut Roi des champs et des forêts, des lacs et des montagnes, des moutons et des sangliers, des biches et des truites. Que le vrai Roi, entre écologie intégrale et aménagement du territoire, comme le défenseur du Royaume, est partout chez lui : ce n'est pas un question de proriété ! le Roi ne posssède pas son pays dans la dispersion des meubles et des immuables, car il est en fait lui-même le pays dans l'unité de l'incarnation. La Royauté ne repose pas sur l'avoir mais sur l'être, et le Roi de demain sera aussi Roi des routes, des ponts, des supermarchés et... des cités HLM qu'il pourra décider de suprimer et faire abattre comme il le font en Italie.

Pour sauvegarder notre patrimoine naturel, il faudrait :

1. Placer l’environnement au coeur des préoccupations de l'Etat.
2. Crééer plus d'harmonie.
3. Lutter contre les pollutions.
4. Maintenir la vie en milieu rural.


____


1. Placer l’environnement au coeur des préoccupations de l'Etat.



-organiser les contre pouvoirs environnementaux,
-transformer le Service Central de Protection Contre les Radiations en autorité indépendante du Ministère de l’Industrie,
-renforcer la concertation lors des enquêtes publiques,
-punir tous les dommages, destructions sur la biodiversité ;  rejets sauvages (accidentels ou intentionnels) dans la nature (terre, mer, rivières, air) de la part d'entreprises polluantes, d'agriculteurs ou de particuliers,
-défiscaliser les investissement utiles à l’environnement.


2. Créer plus d’harmonie.


-veiller à l’équilibre du territoire,
-reconquérir les paysages, privilégier les villes moyennes,
-réhabiliter les zones urbaines sinistrées,
-abattre les ZUP comme celà se fait en Italie et promouvoir l’architecture douce,
-maintenir la vie dans les campagnes,
-sauvegarder le littoral,
-renforcer la lutte contre les incendies de fôret,
-protéger la flore comme la faune,
-doter enfin la France d’un programme complet de gestion de l'eau.



3. Lutter contre les pollutions.


-multiplier les transports peu polluants,
-faciliter l’accès aux transport en commun (établir constitutionnellement la gratuité pour les personnes agées, les chômeurs et les fonctionnaires des forces de l’ordre),
-régler les problèmes de déchets,
-équiper le pays d’un réseau complet de stations d’épuration des eaux,
-lutter contre le bruit,
-diversifier les sources d’énergie,
-développer les bio-carburants,
-lancer un programme de recherche pour la déradioactivation des déchets nucléaires.


4. Maintenir la vie en milieux rural.


Le plan Royaliste pour la ruralité aborde toutes les thématiques de la vie quotidienne :
 
-le soutien au petit commerce, l’emploi et la formation, aux entreprises agricoles et aux animaux domestiques et de ferme,
-la présence des services publics et l’accès à des services essentiels comme la santé et les moyens de communication,
-mettre en valeur le patrimoine chatelain Français sur l’exemple des Chateaux de la Loire,
-freiner la pratique des remembrements qui sont rops souvent à l'origine du saccage de nos paysages et de la pollution de nos terres,
-valoriser les forêts,
-préserver les montagnes.
-règlementer la chasse sans l'interdire, sortir la tutelle de la chasse des griffes du Ministère de l’Écologie pour un véritable Secrétariat d'Etat aux ressources renouvelables incluant la chasse, la pêche, la mer et la forêt au sein du Ministère de l’Agriculture ou/et de la Ruralité, et donc demander la création d'un ministère de la ruralité à coté celui de l'agriculture.
-tout acte d'éco-terrorisme contre les éleveurs, les chasseurs, les bouchers, les charcutiers sera considéré comme un crime et un délit.
-demander que le cheval soit reconnu comme animal de compagnie. Et que les sauvagerie animales soient sévèrement réprimées.
-promouvoir la pêche sportive.

Et puisqu'on parle de la pèche, nous voulons faire de la France une grande puissance maritime mondiale en nous appuyant sur la France d’Outre-Mer, sur notre marine marchande, sur notre marine de pêche, notre marine nationale, et sur nos ports.

Nous entendons créer un Ministère de la Marine et de la Mer de plein droit.

Si le Régime républicain devrait tomber, c'est à partir de la ruralité que le Roi devra reconstruire la France. Catholicisme, souverainisme, ruralisme : les 3 pilliers du Royalisme.

Les Royalistes sont nécessairement sensibles à la question de l’environnement https://allianceroyale.fr/nos-positions-officielles/ . En effet, celui-ci fait à la fois partie de notre patrimoine culturel et naturel. L’homme est appelé à dominer la nature, donc à l’exploiter tout en la préservant, en la respectant, en l’aimant et en la transmettant aux générations futures. Ainsi, les chasseurs, par exemple, contribuent à protéger et à maîtriser notre environnement naturel et sauvegardent également notre patrimoine culturel. L’esprit Royaliste s’inscrit dans cette notion de patrimoine et de continuité. Il appartient au Conseil du Roi de s’assurer que le développement économique et humain de la société est bien en harmonie avec la préservation de l’environnement naturel. De plus, la préservation de notre environnement naturel constitue des trois axes de coopération entre Etat européens que nous envisageons, car l’air et l’eau sont partagés.

Nous rejetons en revanche cette « écologie naturaliste », intégriste et d’inspiration marxiste qui, sous prétexte que l’homme serait un « prédateur », veut casser toutes les traditions. La vraie écologie, c’est de s’inscrire dans une nature que l’on aime et qui nous fait vivre, et que l’on est appelé à dominer. Nous rejetons également cette « écologie utilitariste » qui est souvent une machine à profit (financement de la recherche, tourisme, etc.) ; elle ne s’inquiète de la nature que lorsque l’opinion s’émeut. L’utilitarisme voudrait finalement enfermer la nature dans des réserves (parcs naturels, musées, etc.) : nous souhaitons donc la “réintroduction de l’homme dans la nature”, pour reprendre le slogan publicitaire bien connu.

Le projet Royaliste s'engage concrètement pour certains animaux. Il apporte une aide aux associations qui prennent soin des animaux errants. Il se prononce également pour l'interdiction des élevages d'animaux pour leur fourure, comme de l'abattage rituel des animaux, car contraire aux normes internationales qui interdisent de faire souffrir des animaux. Pour la même raison, il faut interdire toute exportation de bétail vivant. En revanche, il protège la chasse et la pêche du moment qu'elles sont réglementées. Les ours et les loups ne doivent pas être le bras armé des animalistes et d'une Europe déconnectée des territoires et de la vie des hommes ! Il se prononce pour la défense de la chasse à court, qui fait partie des traditions Françaises. Le Gouvernement Royaliste Provisoire veut ainsi sortir la tutelle de la chasse des griffes du Ministère de l’Écologie pour un véritable Secrétariat d'Etat aux ressources renouvelables incluant la chasse, la pêche, la mer et la forêt au sein du Ministère de l’Agriculture ou de la Ruralité.

Et donc, le Gouvernement Royaliste Provisoire demende la création d'un ministère de la ruralité à coté celui de l'agriculture. Tout acte d'éco-terrorisme contre les éleveurs, les chasseurs, les bouchers, les charcutiers sera considéré comme un crime et un délit. Il demande que le cheval soit reconnu comme animal de compagnie. Et que les sauvagerie animales soient sévèrement réprimées.

Plus que jamais, les maires ruraux ont les clés de sortie de cette crise sans précédent qui impacte dangereusement nos artisans, commerçants, agriculteurs, TPE et PME…

Pour reconquérir nos libertés, protéger notre identité, rétablir notre souveraineté, rénover nos insitutions.

Puisse Saint-Louis nous éclairer.




Pour le Gouvernement Royaliste Provisoire, Hervé J. VOLTO, CJA


Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum