Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon 151 : où trouver le coffret Collection Alakazam-ex ?
Voir le deal

À Pontmain, les pèlerins ont afflué pour l’année du Jubilé. Triduum de clôture de l'année jubilaire. Messe Solennelle.

Aller en bas

À Pontmain, les pèlerins ont afflué pour l’année du Jubilé. Triduum de clôture de l'année jubilaire. Messe Solennelle. Empty À Pontmain, les pèlerins ont afflué pour l’année du Jubilé. Triduum de clôture de l'année jubilaire. Messe Solennelle.

Message par Lumen Jeu 20 Jan 2022 - 19:35

À Pontmain, les pèlerins ont afflué pour l’année du Jubilé. Triduum de clôture de l'année jubilaire. Messe Solennelle.

Le 150e anniversaire de l’apparition de Pontmain, qui s’est clôturé le 17 janvier, a été l’occasion de faire davantage connaître le message délivré par la Vierge apparue au pire moment de la guerre de 1870-1871.



Triduum de clôture de l'année jubilaire. Messe Solennelle.


« Mais priez mes enfants. Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher » : ces seize mots constituent le message que la Vierge fit connaître à des enfants du village de Pontmain, en Mayenne, au soir du 17 janvier 1871. Des mots qui furent écrits sous ses pieds et que lurent les enfants (les adultes ne virent rien), tandis qu’elle tenait entre ses mains un crucifix écarlate au-dessus duquel était écrit : « Jésus-Christ ». « Ici, le 17 janvier 1871, le ciel s’est ouvert. Un message d’espérance s’est inscrit sous ses pieds », peut-on lire aujourd’hui sous la statue installée sur le lieu où, trois heures durant, la Vierge se montra dans une France laminée par la guerre de 1870-1871.

Dès les semaines qui suivirent, des pèlerinages commencèrent et, depuis lors, ils n’ont pas cessé. Le 17 janvier en particulier, les pèlerins affluent par milliers et processionnent jusqu’à la statue en prononçant ces paroles que les villageois de 1871 n’arrivaient plus à chanter tant la France était accablée : « Mère de l’espérance, dont le nom est si doux, protégez notre France. Priez, priez pour nous ! » Et, tout au long de l’année, un flux régulier de visiteurs vient invoquer« Notre-Dame de l’Espérance » (selon les mots de l’évêque qui reconnut l’apparition un an plus tard) ou « Notre-Dame de la prière » (selon l’appellation donnée en 1897 par Léon XIII). Ils ont été particulièrement nombreux cette année, alors que le sanctuaire fêtait le 150e anniversaire de l’apparition.

« C’est difficile de donner des chiffres précis », explique sur place le Père Renaud Saliba, recteur de Pontmain. « Mais je dirais 30 % de plus qu’une année habituelle. » Alors que s’est achevé les 15, 16 et 17 janvier l’année du jubilé, ce prêtre confie être impressionné de l’attachement à Pontmain qui s’est manifesté à l’occasion de cet anniversaire. « J’ai été frappé de voir les efforts qui ont été faits pour venir malgré les difficultés, avec l’idée de ne pas rater cette occasion qui était donnée de venir prier. » Parmi les visiteurs qui ont retenu son attention, il évoque ceux, nombreux, qui sont venus avec les pieds de plomb et qui en sont repartis transformés, mais aussi… 50 bénédictins de l’abbaye de Solesmes, 48 trappistines de l’abbaye de la Coudre, ou encore un groupe de 700 personnes venues du diocèse de Seez. Il se réjouit de la « redécouverte » du message de Pontmain que le 150e anniversaire a occasionnée. Un message « d’une justesse théologique implacable », qu’il résume ainsi : « Marie nous attire par sa beauté mais pour tourner nos regards vers la croix de son Fils. Elle nous montre la croix de son Fils comme la source de notre salut et de notre paix. Car la paix intérieure s’obtient en déposant ses croix au pied de la croix du Christ. »

Ce message associant la prière, la croix et l’espérance est évocateur pour les pèlerins venus participer à la clôture de l’année jubilaire. Originaire du Portugal, Maria Aurora, ancienne femme de ménage résidant à Isigny, en témoigne. « J’ai découvert la Vierge de Pontmain en m’installant dans la région, raconte-t-elle. Elle m’a appris à être patiente, à garder la joie dans les difficultés. Il y a six ans, mon mari est mort dans de grandes souffrances. J’ai beaucoup reçu de la Vierge de Pontmain, pour l’aider et pour porter cela moi-même. Depuis, je ne dirais pas qu’il n’y a plus de souffrances mais que j’ai reçu la grâce de les voir autrement. » D’autres pèlerins témoignent de la même expérience, celle de la « croix, unique espérance », dont le message de Pontmain est porteur. « Les gens viennent ici pour prier, pour confier les intentions parfois lourdes qu’ils portent, pour trouver une paix intérieure », indiquent dans le même sens deux religieuses membres de la Congrégation des sœurs du Christ Rédempteur. Leur congrégation était responsable de l’école du village au moment de l’apparition, à laquelle étaient présentes deux de leurs sœurs.

« Lors de l’apparition de 1871, confie encore le P. Saliba, l’espérance n’apparaît pas comme une “solution”, qui aurait impliqué par exemple que les armées françaises se mettraient soudain à gagner [même si l’armistice est signé huit jours plus tard]. Mais, dans ce contexte de guerre rempli de mauvaises nouvelles, un signe formidable est donné, avec cette conviction : si le Ciel est capable de nous donner un tel signe, de quoi aurions-nous peur ? C’est une immense consolation pour ces personnes, au point qu’elles retrouvent l’espérance. » Une histoire qui, un siècle et demi plus tard, reste entièrement d’actualité.





Triduum de clôture de l'année jubilaire. récit, chapelet, vêpres, fermeture de la Porte.



Les trois prières à adresser à Notre-Dame de Pontmain

La Vierge Marie est apparue le 17 janvier 1871 à de simples enfants dans le petit village de Pontmain, en Mayenne. Notre-Dame de Pontmain est particulièrement priée pour demander la paix et en temps de crise ou de péril grave. Alors confiance, gardons nos regards tournés vers la Croix de Jésus et Notre Maman du Ciel et de la terre qui nous montre son Fils

À Pontmain, les pèlerins ont afflué pour l’année du Jubilé. Triduum de clôture de l'année jubilaire. Messe Solennelle. Apparition_pontmain
A Pontmain, sous la Vierge Marie, une banderole blanche apparaît, et dessus se forment lentement des lettres d'or : « Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps ». - DR


La prière des enfants de Pontmain

À Pontmain, le 17 janvier 1871, Marie apparaît à de simples enfants de la campagne. Et à eux seuls. Ni leurs parents, ni les voisins, ni les religieuses, ni même le Père Guérin, un saint prêtre, tous accourus devant l'étrange phénomène, n'ont cette grâce. Et c'est autour des enfants en prise directe avec le Ciel que se rassemble toute la paroisse. En 1991, Mgr Louis-Marie Billé, évêque de Laval, a donné son autorisation à la diffusion d’une belle prière que peuvent adresser les enfants à la sainte Vierge.

« Sainte Vierge Marie, douce Maman du ciel,
Tu as souri aux enfants de Pontmain.
Tu leur as présenté sur la Croix ton Fils,
Jésus Notre Seigneur,
le plus beau cadeau du Père des cieux.

Veux-Tu nous apprendre à L’accueillir, à L’aimer,
à Le prier, à Lui faire plaisir ?
Veux-Tu nous aider à répandre la joie
autour de nous ?
Tu es belle, ô Marie, au milieu des étoiles !
Nous T’aimons. Dans notre cœur nous
Te prions et nous Te chantons. Amen.



La prière pour la paix à Notre-Dame de Pontmain

Connues pour avoir stoppé l’avancée des troupes prussiennes, les apparitions de Pontmain ont tout naturellement été associées à la paix et à ceux qui en sont les instruments. La prière à Notre-Dame de Pontmain, la plus connue et diffusée, est une prière pour demander la paix dans les cœurs, les foyers et les pays du monde.

« Très douce Vierge Marie,
Tu as dans ton apparition à Pontmain,
rappelé l’importance de la prière,
fortifié en nos cœurs l’Espérance
et apporté la Paix.

Daigne accueillir favorablement aujourd’hui
la prière ardente que nous t’adressons
pour que s’établisse dans nos cœurs, nos familles,
notre Nation et toutes les Nations,
la Paix, fruit de la justice, de la vérité, de la charité.

Augmente en nos âmes le désir de vivre pleinement notre foi,
sans aucune compromission, dans toutes les circonstances de notre vie.

Aide-nous à toujours comprendre les autres
et à les aimer profondément en Dieu. Amen.»



Dévotion à Notre-Dame de Pontmain en temps de péril

Mgr Thierry Scherrer, évêque de Laval, a composé une nouvelle prière à Notre-Dame de Pontmain à l’occasion d’un nouveau péril : celui de la pandémie de Covid-19.

« Vierge Marie, Mère de l’Église et notre Mère,
en ce temps d’épreuve,
nous venons nous abriter sous ton manteau de miséricorde.

A Pontmain, tu as ranimé l’espérance dans les cœurs découragés.
Viens aujourd’hui renforcer notre foi défaillante.
Établis nos familles dans la confiance et dans la paix.

Repousse l’ennemi invisible qui nous assaille
et qui met à mal la santé de tant de nos frères et sœurs.

Nous te confions les différents acteurs de la vie civile,
qui mettent toute leur énergie à soigner les malades
et à prévenir l’expansion du virus.

Ouvre nos cœurs et nos mains aux besoins des plus pauvres,
et prie pour nous Jésus, ton Fils et notre Frère :
Qu’il nous conduise de la Croix à la joie de la Résurrection. Amen »



À Pontmain, les pèlerins ont afflué pour l’année du Jubilé. Triduum de clôture de l'année jubilaire. Messe Solennelle. Logo-small
https : // www . famillechretienne  fr/
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lumen
Lumen

Date d'inscription : 09/11/2021
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum