Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Plaintes contre les Femen sans réponse : Allô Mme Taubira ?

Aller en bas

Plaintes contre les Femen sans réponse : Allô Mme Taubira ? Empty Plaintes contre les Femen sans réponse : Allô Mme Taubira ?

Message par MichelT Jeu 14 Fév 2013 - 2:49

Plaintes contre les Femen sans réponse : Allô Mme Taubira ?
Communiqué des cercles des avocats libres sur l'action des FEMEN :


Mardi 12 février, un groupe d’activistes se disant appartenir aux « femen » a fait irruption dans la cathédrale de notre Dame, dévêtues, et recouvertes de slogans anti-chrétiens en hurlant des insanités telles que « fuck the pope ». Elles entendaient célébrer la démission de Benoit XVI et prétendaient dénoncer l’homophobie de l’Eglise catholique.

Ce n’est malheureusement pas la première fois que ces activistes qui se prétendent féministes et qui ont été interdites en Ukraine, se livrent en France et en toute impunité à ce type d’exaction anti-chrétiennes. Le 18 novembre dernier, celles-ci avaient violemment attaqué le cortège des catholiques traditionnalistes qui manifestaient contre le mariage entre personnes du même sexe. Munies d’extincteurs, dévêtues de la même façon et affublées de slogans violemment anti-chrétiens, elles avaient commis par moins de quatre infractions pénales.

A ce jour, et sauf erreur de notre part, il ne semble pas que la moindre poursuite ait été engagée à leur encontre. A contrario, certains pères de famille qui avaient défendu leur famille en novembre dernier en repoussant les femen ont été placés en garde à vue, mis en examen et placés sous contrôle judiciaire. Les plaintes déposées par les familles contre les activistes FEMEN sont à ce jour toujours sans réponse. Il y a à l’évidence une différence de traitement de la part des autorités politiques et judiciaires qui confine ici à la discrimination et au déni de justice.

Combien d’agressions faudra-t-il tolérer avant de commencer à appliquer la loi et à défendre les catholiques comme des citoyens ordinaires ? Une telle agression aurait été à l’évidence impensable dans une mosquée. Faut-il rappeler que les jeunes gens qui ont pénétré dans une mosquée en construction en octobre dernier ont été interpellés, placés en garde à vue et placés sous contrôle judiciaire avec une interdiction de sortir du département ? Les FEMEN subiront elles le même sort ?

Nul besoin d’être grand clerc pour discerner que derrière cette inaction volontaire du Ministère Public toujours prompt par ailleurs à faire la chasse aux idées jugées politiquement incorrectes par les ligues de vertu et la police de la pensée transparaît en arrière fond un climat de christianophobie latent. Le cercle des avocats libres qui regroupe des confrères et des membres des professions judiciaires attachées aux libertés mais également à la justice et l’équité, dénonce cette différence de traitement flagrant et appelle à protester énergiquement mais pacifiquement devant le ministère de la justice pour dénoncer ce traitement manifestement méprisant à l’encontre des chrétiens et demander l’application de la loi. Il communiquera prochainement sur la date et l’heure de ce rassemblement."

Michel Janva

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Plaintes contre les Femen sans réponse : Allô Mme Taubira ? Empty Re: Plaintes contre les Femen sans réponse : Allô Mme Taubira ?

Message par MichelT Jeu 14 Fév 2013 - 12:00

Mobilisation en France contre les gauchistes Femen
14 février 2013


14/02/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress) – En profanant la cathédrale Notre-Dame de Paris, les Femen ont sans doute mené l’action coup de poing de trop. Mardi matin, huit femmes nues ont manifesté en hurlant des diatribes antichrétiennes dans la nef de l’édifice religieux afin de « fêter » le départ du pape Benoît XVI. Pour Bruno Roger-Petit, « ce mouvement n’a rien à faire en France parce qu’il ne correspond pas à la France ». Devant l’ampleur du scandale, plusieurs personnalités socialistes ont dû se désolidariser du groupuscule gauchiste. Manuel Valls a fait part de sa « consternation ». Le ministre de l’Intérieur « a condamné cette provocation inutile et témoigne de son soutien aux catholiques de France qui ont pu être offensés par ce geste grossier ». Tandis que le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a également condamné cette action et fait part de sa « tristesse ».


En déclarant sur Twitter, « on attend avec impatience les Femen à la mosquée de Paris vendredi juste pour le fun… », le député des Alpes-Maritimes, Lionnel Luca, a ironisé sur le fait que les Femen n’auraient pas eu le courage de mener une telle action contre les musulmans dans une mosquée. Même type d’ironie de la part de Fabrice Robert, le président du Bloc Identitaire. Ces deux réactions sont citées hier matin dans l’émission Vu du net d’Europe 1 (vidéo ci-dessous à 0min50)

Les sujets de mécontentement sont bien réels pourtant. Comme protester contre l’islamisation de l’Europe, le sort de la femme dans une culture islamique ou la montée de l’islamisme en Tunisie, Egypte ou en Syrie suite à la désinformation du « printemps arabe ». Les Femen préfèrent s’attaquer systématiquement aux catholiques, proies faciles et parfois dociles en Europe. Des voix, nombreuses, s’élèvent désormais afin de réclamer des poursuites et des condamnations à l’encontre de ces activistes de gauche originaires d’Ukraine. A l’image du « Collectif Femen, ça suffit ! ».

Pour ce rassemblement, les « Femen se sont rendues coupables d’au moins deux délits : « provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence nationale, raciale ou religieuse » (loi 1881 : art. 23 et 24 al. 8), « exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public » (article 222-32 du Code pénal). Elles doivent être poursuivies et condamnées », peut-on lire en introduction d’une pétition accessible ici.


MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Plaintes contre les Femen sans réponse : Allô Mme Taubira ? Empty Re: Plaintes contre les Femen sans réponse : Allô Mme Taubira ?

Message par MichelT Jeu 14 Fév 2013 - 12:06

En France, il vaut mieux occuper une cathédrale qu’une mosquée…la république s’en porte mieux !

14 février 2013

Après le dernier scandale provoqué par les extrémistes du mouvement Femen à Notre-Dame de Paris, le monde politique a réagi pour condamner cette provocation. Et l’on reste sur sa faim…

La condamnation de Manuel Valls, ministre des cultes, s’est faite longuement attendre, moins enthousiaste, semble-t-il, à condamner une provocation menée contre l’Église que contre l’islam. Quant au ministre du Droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, elle a constaté « une provocation qui peut paraître assez inutile« , soulignant que la France n’est pas un pays où les libertés publiques sont en danger, au point que de telles actions seraient nécessaires. Hallucinant ! Le ministre suggère par là que cette provocation aurait pu être utile : même s’il s’avère qu’elle peut paraître inutile ! Aucune condamnation de principe donc.

Pour information, lorsque une mosquée, seulement en construction et donc déserte en l’état, est symboliquement et ponctuellement occupée par un mouvement dans le but de faire passer un message politique, la condamnation de principe ne se fait pas attendre et l’on déclare sur tous les tons la République en danger, réclamant la dissolution du mouvement à l’initiative de l’action.


Ainsi, Le PCF déclarait à l’époque : « Ce groupuscule doit être dissous et ses responsables poursuivis pour provocation à la haine raciale ». On ne savait pas que l’islam était une race : on la croyait être une religion, à l’instar de la religion catholique…

Quant au secrétaire général du Parti Socialiste, Harlem Désir, il déclarait que les provocateurs « agressent non seulement les musulmans de France mais aussi la République qui garantit la liberté de culte et le principe de laïcité »

Et Jean-Luc Mélenchon de renchérir : « Indigne occupation du chantier de la mosquée de Poitiers et les incitations à la haine religieuse qui l’ont accompagnée marquent un franchissement de seuil dans la violence politique de l’extrême droite en France ».

Hé bien toutes ces belles âmes n’ont pas eu un mot contre l’agression des Femen à Notre-Dame de Paris ! Agression d’autant plus grave dans la mesure où les agresseurs était irrespectueusement dénudés et que la cathédrale était remplie de fidèles qui ont été attaqués !

Vous avez dit deux poids, deux mesures ?

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Plaintes contre les Femen sans réponse : Allô Mme Taubira ? Empty Re: Plaintes contre les Femen sans réponse : Allô Mme Taubira ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum