Psaumes des dimanches

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 1 Sep 2013 - 17:29

Rappel du premier message :

Psaume 68(67)
Hymne au Dieu triomphant

Le psaume :

Les justes sont en fête, ils exultent ;
devant la face de Dieu ils dansent de joie.
Chantez pour Dieu, jouez pour son nom.
Son nom est Le Seigneur ; dansez devant sa face.

Père des orphelins, défenseurs de veuves,
tel est Dieu dans sa saint demeure.
A l'isolé, Dieu accorde une maison ;
aux captifs, il rend la liberté.

Tu répandais sur ton héritage une pluie généreuse,
et quand il défaillait, toi, tu le soutenais.
Sur les lieux où campait ton troupeau,
tu le soutenais, Dieu qui es bon pour le pauvre.

© AELF - Tous droits réservés.

Imprimer

Le commentaire :
Ce psaume est monumental (36 versets), il ressemble à une cathédrale, grandiose comme elle, simple dans son idée générale, riche en détails. Il peut nous déconcerter mais c’est un des plus beaux poèmes du psautier. Les versets retenus pour ce dimanche ne peuvent donner qu’une petite idée de cette grande œuvre.

C’est un regard aimant sur les merveilles accomplies par Dieu en faveur de son peuple, une relecture (comme très souvent dans la Bible ). En raccourci, c’est une succession d’étapes du salut comme la contemplation que nous faisons lors de la Veillée Pascale. Le priant rend grâce pour l’épopée du désert, celle des juges, l’installation à Jérusalem, « la montagne sainte » par excellence, le temps des échecs avec des chefs non conformes au cœur de Dieu et enfin le triomphe définitif.

Les versets de ce dimanche sont plutôt situés dans l’introduction. Nous sommes mêlés à un peuple « en fête » dans « l’exultation » et la « danse » devant « la face de Dieu ».

Qui est ce Dieu ? Il se définit par sa miséricorde et son soutien aux plus pauvres et aux sans défense : les orphelins, les veuves, les isolés, les captifs… On peut lui dire : « Dieu qui es bon pour le pauvre ». Il est déjà celui qui dira, par la bouche de Jésus : « Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens c’est à moi que vous l’avez fait » (Matthieu 25).

Dans ce festin du royaume du Christ, il ne s’agit pas de prendre la première place, mais à cette fête sont conviés « les pauvres, les estropiés, les boiteux, les aveugles » (Évangile de Saint Luc 14). Ce qui rejoint la 1ère lecture de Ben Sirac : « Plus tu es grand, plus il faut t’abaisser ».

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas


Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Sam 29 Oct 2016 - 12:19

Dimanche le 29 octobre

Psaume 145(144)
Hymne à Dieu grand et bon[
/b]

[b]Le psaume :


Je t'exalterai, mon Dieu, mon Roi ;
Je bénirai ton nom toujours et à jamais !
Chaque jour je te bénirai,
je louerai ton nom toujours et à jamais.

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d'amour.
La bonté du Seigneur est pour tous,
sa tendresse, pour toutes ses oeuvres.

Que tes oeuvres, Seigneur te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits.

Le Seigneur est vrai en tout ce qu'il dit,
fidèle en tout ce qu'il fait.
Le Seigneur soutient tous ceux qui tombent,
il redresse tous les accablés,

Le commentaire :

Ce psaume proche de la fin du psautier est attribué au roi David, comme les psaumes de tout le groupe qui précède. De plus, il est composé avec les 22 lettres de l'alphabet hébreu. C'est une sorte de méditation sur Dieu, méditation inépuisable car le Seigneur est inépuisable et toutes les lettres de l'alphabet n'y suffiront pas !

Dans la première strophe choisie aujourd'hui, le priant chante sa louange au Seigneur, louange continuelle pour "Chaque jour" de la vie; Le "NOM" du Seigneur sera béni "toujours et à jamais".

La deuxième strophe donne la carte d'identité divine : "Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d'amour". On devrait dire : "Le SEIGNEUR est clément et sa miséricorde est viscérale. Sa colère est bien loin d'ici. Sa tendresse est gigantesque ! " Oui, le Seigneur fait grâce à l'homme. Il est gracieux, bienveillant et son amour est gratuit. Le Seigneur a aussi un visage maternel. Le psalmiste dira aussi : "Mon âme est en moi comme un enfant, comme un petit enfant contre sa mère" Ps 130 (131).

Si la colère d'un homme sort de ses narines, la colère de Dieu est bien loin d'ici. Le Seigneur est déclaré comme bon et sa miséricorde maternelle va à tout ce qu'il a fait exister !

Le psaume continue le livre de la Sagesse (1ère lecture) qui médite la miséricorde de Dieu. Il annonce la visite de Jésus chez Zachée "Aujourd'hui le salut est arrivé pour cette maison".

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 13 Nov 2016 - 15:21

Dimanche le 13 novembre

Psaume 98(97)
Un chant nouveau à notre Roi


Le psaume :

Jouez pour le Seigneur sur la cithare,
sur la cithare et tous les instruments ;
au son de la trompette et du cor,
acclamez votre roi, le Seigneur !

Que résonnent la mer et sa richesse,
le monde et tous ses habitants ;
que les fleuves battent des mains,
que les montagnes chantent leur joie.

Acclamez le Seigneur, car il vient
pour gouverner la terre,
pour gouverner le monde avec justice
et les peuples avec droiture

Le commentaire :

Ce psaume qui nous arrive à la fin de l’année liturgique, en ce 33e dimanche, est une attente de Celui qui vient. Tout tend vers cette venue du Seigneur. Mais ce poème est un concert où éclatent toutes les musiques. On peut parler d’un double concert : celui des divers instruments de musique : « Cithare, trompette, cor, et même tous les instruments » et concert de la création toute entière : « Mer, monde, fleuves, montagnes ». Ces éléments du cosmos « Résonnent » comme le font les instruments de l’orchestre. Cela annonce déjà le psaume de conclusion de toute la symphonie psalmique, le psaume 150 qui fait jouer tous les instruments.

Il s’agit « D’acclamer » et de « Chanter » car Il vient, le Seigneur. Sa venue historique, célébrée à Noël, sera très humble, celle d’un enfant couché dans une mangeoire. Sa venue de la fin des temps sera grandiose, mais elle nous reste inimaginable. Sa venue durant nos vies au quotidien est discrète. Elle se vit dans l’amour. Cela nous demande de « Veiller ». Cette venue est très exigeante car la présence du Seigneur est souvent incomprise et rejetée. En Saint Luc, Jésus nous avertit : « Vous serez livrés » et cela peut aller jusqu’au martyre. Dans la ligne de l’abaissement du Christ, le Maître.

Père BABEL sm


jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 20 Nov 2016 - 15:08

Dimanche le 20 novembre

Solennité Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l'Univers

Psaume 122(121)
Salut à la ville Sainte


Le psaume :

Quelle joie quand on m’a dit :
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »
Maintenant notre marche prend fin
devant tes portes, Jérusalem !

Jérusalem, te voici dans tes murs :
ville où tout ensemble ne fait qu’un !
C’est là que montent les tribus, les tribus du Seigneur,
là qu’Israël doit rendre grâce au nom du Seigneur.

C’est là le siège du droit,
le siège de la maison de David.
Appelez le bonheur sur Jérusalem :
« Paix à ceux qui t’aiment !
Le commentaire :

Le psaume de ce dimanche est un psaume des montées. Arrêtons-nous au psaume pour lui-même. C’est l'allégresse des pèlerins qui nous entraîne. Ils partent puis arrivent en vue de Jérusalem, la ville sainte. Naît alors la contemplation admirative et amoureuse de cette ville. "Tout ensemble ne fait qu'un". C'est le point de rassemblement des tribus qui forment le "Tout Israël". C'est la présence unique de Dieu parmi les hommes. Enfin le peuple se met à prier à l'intention de la ville de Jérusalem, demandant la "paix" et le "bonheur".

Nous pouvons prier le psaume à travers tous ceux qui l'ont prié depuis son origine en autant de relectures successives. Jésus aussi l'a prié dans les pèlerinages qui l'ont conduit au Temple. Son dernier pèlerinage sera celui de sa mort sur la croix en dehors de la ville. Saint Luc, dans l'évangile de cette année, désigne le premier qui entrera dans le Royaume à la suite de Jésus : le bandit, le bon larron. « Aujourd'hui même tu seras avec moi ! »

Le psaume célèbre tout un peuple qui entre dans la ville du Seigneur, cette ville que le roi David a choisie (1ère lecture). Dans la nouvelle Alliance, cette ville est le Royaume du Christ, ce Christ qui est "La tête du corps, de l'Eglise" (Saint Paul, 2e Lecture). Dans ce royaume les plus humbles ont leur place à la suite du bon larron de la croix.

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Sam 3 Déc 2016 - 14:42

Dimanche le 4 décembre

Psaume 72(71)
Le roi de paix et son royaume


Le psaume :

Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu'il gouverne ton peuple avec justice,
qu'il fasse droit aux malheureux !

En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu'à la fin des lunes !
Qu'il domine de la mer à la mer,
et du fleuve jusqu'au bout de la terre.

Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura soucis du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.

Que son nom dure toujours ;
sous le soleil que subsiste son nom !
En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ;
que tous les pays le disent bienheureux !

Le commentaire :

Nous entrons dans l'Avent et par là dans une nouvelle année liturgique. Nous pourrions dire à tous : "Bonne année !" Nous pourrions tout aussi bien dire : « Nous irons dans la joie vers la maison de Dieu ». C’est le refrain choisi pour ce psaume. Quelle aventure et quel joyeux pèlerinage que l'entrée dans l'Avent et dans un nouveau chemin annuel avec le Christ.

Le psaume est le même que dimanche dernier, fête du Christ Roi, et clôture de l’année liturgique. La fin est dans le même état d’esprit que le commencement. C’est un psaume en usage dans la joyeuse "montée" des juifs pieux grimpant vers le Temple.

Tout le psaume est prié aujourd'hui. Tout d'abord on participe au voyage : le pèlerin envisage d'aller vers Jérusalem et les marcheurs s'encouragent mutuellement : "Allons-y !" comme l'indique la vision du prophète Isaïe (1ère lecture) Puis il se trouve "devant les portes" de la ville sainte. C'est aussi la mise en route d'un pèlerinage intérieur, d'une conversion personnelle.

Suit un arrêt sur image et une vision à vous couper le souffle ! Le priant se livre alors à une contemplation de la Ville "Merveille d'unité". C'est la Ville "Placée à la tête des montagnes et dominant les collines" (1ère lecture). Nous pouvons nous aussi nous arrêter et nous émerveiller devant l'Eglise à contempler avec amour, celle du ciel et celle de la terre.

Enfin vient l'intercession. Demandons pour la nouvelle Jérusalem la paix et les beaux jours. La paix pour les hommes, les amis, et la paix pour les remparts et les palais, les communautés et les institutions.

Demandons la paix et faisons-la advenir "En rejetant les activités des ténèbres" comme dit Saint Paul (2e lecture) "Veillons, tenons-nous prêts" (Evangile).

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 11 Déc 2016 - 17:04

Dimanche le 11 décembre

[b
]Psaume 146(145)
Hymne au Dieu qui créé, aide et règne à jamais
[/b]

Le psaume :

Le Seigneur fait justice aux opprimés,
aux affamés, il donne le pain,
le Seigneur délie les enchaînés.

Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles,
le Seigneur redresse les accablés,
le Seigneur aime les justes.

Le Seigneur protège l’étranger,
il soutient la veuve et l’orphelin.
D’âge en âge, le Seigneur

Le commentaire :

Le psaume 145 est choisi dans les psaumes de la fin du psautier. Il ouvre même le groupe final des psaumes qui débutent tous par un ALLÉLUIA ! Une dynamique se trouve dans le psautier et l’allégresse éclate dans ce dernier crescendo. Ce psaume « est comme un carillon qui, sans cesse et harmonieusement chante les louanges du Seigneur, créateur, rédempteur, libérateur et roi » (Robert Michaud).

Il se caractérise par une louange litanique des douze noms de Dieu. Ce sont une grande partie des versets retenus ce dimanche :
« Dieu garde à jamais sa fidélité ;
Il fait justice aux opprimés et donne du pain aux affamés ;
Il délie les enchaînés, ouvre les yeux des aveugles et redresse les accablés ;
Il aime les justes, protège l’étranger, soutient la veuve et l’orphelin, ces personnes les plus fragiles de la société. »
Et surtout « Il règnera d'âge en âge ! » – Et c’est là la conclusion de tout le reste.

Cette partie du psaume est en harmonie avec les autres lectures. En Isaïe le prophète (1ère Lecture) on annonce une explosion du salut : « S'ouvriront les yeux des aveugles et les oreilles des sourds ; le boiteux bondira comme un cerf et la bouche du muet criera de joie ». C'est l'annonce des temps messianiques.

Jean baptiste emprisonné par Hérode se pose des questions sur la personne de Jésus. La réponse est claire : "Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent". A travers plusieurs lectures de l'histoire, le Seigneur est toujours le même. Au coeur de l'AVENT, il nous invite à entrer dans son royaume.

Père BABEL sm



jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 18 Déc 2016 - 15:36

Dimanche le 18 décembre


Psaume 24(23)
Entrée solennelle de Dieu dans son temple


Le psaume :

Au Seigneur, le monde et sa richesse,
la terre et tous ses habitants !
C’est lui qui l’a fondée sur les mers
et la garde inébranlable sur les flots.

Qui peut gravir la montagne du Seigneur
et se tenir dans le lieu saint ?
L’homme au cœur pur, aux mains innocentes,
qui ne livre pas son âme aux idoles.

Il obtient, du Seigneur, la bénédiction,
et de Dieu son Sauveur, la justice.
Voici le peuple de ceux qui le cherchent !
Voici Jacob qui recherche ta face !

Le commentaire :

Il faudrait chanter et prier ce psaume en entier. Trois mouvements structurent ce poème. Nous en avons ce dimanche les deux premiers. Ce qui est au cœur de la prière c’est la cité sainte de Jérusalem avec le Temple du Seigneur où se déroule une liturgie d'investiture d'un Roi.

Premier mouvement : nous célébrons le Créateur, le Seigneur du monde et de sa richesse incommensurable. Nous chantons la terre et les hommes précieux aux yeux de Dieu.

Deuxième mouvement : Rituel de l'entrée. Pour pénétrer dans le sanctuaire, il faut répondre à des questions. Seul peut y pénétrer « L’homme dont le cœur est pur ». Il doit avoir tout son être transparent à Dieu : son cœur, mais aussi ses mains, moyen d’action. « Les mains innocentes ». Il doit fuir toutes les idoles que le monde lui offre en surabondance, les faux dieux ; tel le serpent de la Genèse, le monde lui souffle à l’oreille : « Vous serez comme des dieux ! »

Cet homme, ce juste obtient du Seigneur la « Bénédiction ». Sa justice, il ne l’aura pas par lui-même. Il la recevra de Dieu. Et il entraînera un « Peuple » celui de tous les chercheurs de Dieu qui veulent entrer dans l'intimité du « Face à face » avec Dieu.

En ce temps de l'Avent, nous pouvons unir la longue montée vers le Temple de la ville sainte avec cette longue montée de quatre semaines vers l'avènement de celui auquel on donnera le nom de Jésus, « Le Seigneur sauve » le fils de la Vierge Marie, l'Emmanuel, "Dieu avec nous".

Père BABEL sm




jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Sam 24 Déc 2016 - 17:43

Dimanche 25 décembre

Solennité de la Nativité du Seigneur

Psaume 96(95)
Dieu roi et juge de l'univers



Le psaume :

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
chantez au Seigneur, terre entière,
chantez au Seigneur et bénissez son nom !

De jour en jour, proclamez son salut,
racontez à tous les peuples sa gloire,
à toutes les nations ses merveilles !

Joie au ciel ! Exulte la terre !
Les masses de la mer mugissent,
la campagne tout entière est en fête.

Les arbres des forêts dansent de joie
devant la face du Seigneur, car il vient,
car il vient pour juger la terre.

Il jugera le monde avec justice
et les peuples selon sa vérité.


Le commentaire :

« Chantez aujourd’hui un chant nouveau car un sauveur nous est né ! » Le Seigneur nous surprend toujours. C’est pourquoi nous lui chantons un « Chant nouveau » ! Nous savons que pour les trois messes de la fête de Noël (La messe de la nuit, celle de l’aurore et celle du jour) les psaumes sont de la même série dans le psautier : psaume 95 (Nuit) puis 96 (Aurore), et enfin 97 (jour) Le premier et le dernier débutent par : « Chantez au Seigneur un chant nouveau ».

Ce « chant nouveau » est vraiment de mise aujourd’hui car un sauveur nous est né, c’est le Messie, le Seigneur. C’est l’événement le plus important de tous les temps, événement attendu et désiré, mais qui inaugure un temps nouveau. Chantons donc un chant nouveau !

Ce psaume 95, magnifique de louange cosmique, devrait être proclamé en entier. Son exultation se déroule sous plusieurs facettes. Nous sommes unis à la puissante liturgie du Temple, son grouillement de foules en liesse, aux « Nations » venues de partout. Toute liturgie est rassemblement. Dans l’évangile de Luc proclamé cette nuit, la troupe céleste des anges entonnant le « Gloire à Dieu ». Les bergers venus en adorateurs de l’Enfant Dieu chantent ce psaume à leur manière.

Notre prière est aussi une liturgie cosmique. Elle fait danser les arbres des forêts, mugir la mer et met la campagne entière en habit de fête !
Oui, « Gloire à Dieu au plus haut des cieux ! »

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Lun 16 Jan 2017 - 15:06

Dimanche 15 Janvier 2017

Psaume 40(39)
Action de grâce et prière


Le psaume :

D'un grand espoir, j'espérais le Seigneur :
il s'est penché vers moi.
Dans ma bouche il a mis un chant nouveau,
une louange à notre Dieu.

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
tu as ouvert mes oreilles ;
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
alors j'ai dit : "Voici, je viens".

Dans le livre, est écrit pour moi
ce que tu veux que je fasse.
Mon Dieu, voilà ce que j'aime :
ta loi me tient aux entrailles.

Vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, tu le sais.
J'ai dit ton amour et ta vérité
à la grande assemblée.

Le commentaire :


Ce psaume est un psaume de grande confiance dans le Seigneur. C’est le psaume de l’Espérance. L’espérance est la vertu de celui qui marche, qui va vers un but. Et de façon extrêmement concrète, le Seigneur « Est penché vers le fidèle » et « Il a mis dans sa bouche un chant nouveau » tout comme Dieu a mis ses paroles dans la bouche du prophète Isaïe (Isaïe 6). Ce n’est pas nous qui louons le Seigneur, c’est « L’Esprit qui prie en nous en poussant des gémissements ineffables » (Saint Paul aux Romains).

C’est aussi un psaume de disponibilité à l’égard de Dieu : « Voici, je viens ». C’est le psaume de l’écoute de cette parole qui est dans un « livre » et en même temps « me tient aux entrailles ». Elle est chair. Cette parole s’est faite chair, c’est le Christ.

Ce psaume est encore un engagement dans l’annonce de la bonne nouvelle aux hommes de notre temps. En effet, le priant « Ne retient pas ses lèvres ». Il dit « A la grande assemblée » les qualités de son Dieu : Amour et vérité.

Ce psaume peut se prier avec JÉSUS. L’Écriture met plusieurs fois ce psaume sur les lèvres du Christ. Au bord du fleuve, le Jourdain, Jean le Baptiste désigne Jésus en disant : "Voici l'Agneau de dieu, qui enlève le péché du monde". Et Jésus, reprenant le psaume peut dire à son tour : "Voici, je viens !" Ce Christ ne pratiquera plus "Les holocaustes et sacrifices d'animaux" mais il s'offrira lui-même. "Non pas ma volonté, mais la tienne".

Il peut se prier avec les COMMUNAUTÉS chrétiennes fondées par Paul. Les membres sont "sanctifiés dans le Christ Jésus". Cette Église est "La grande assemblée" et "Le peuple saint" hier comme aujourd'hui.

Père BABEL sm


jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum