Psaumes des dimanches

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 1 Sep 2013 - 17:29

Rappel du premier message :

Psaume 68(67)
Hymne au Dieu triomphant

Le psaume :

Les justes sont en fête, ils exultent ;
devant la face de Dieu ils dansent de joie.
Chantez pour Dieu, jouez pour son nom.
Son nom est Le Seigneur ; dansez devant sa face.

Père des orphelins, défenseurs de veuves,
tel est Dieu dans sa saint demeure.
A l'isolé, Dieu accorde une maison ;
aux captifs, il rend la liberté.

Tu répandais sur ton héritage une pluie généreuse,
et quand il défaillait, toi, tu le soutenais.
Sur les lieux où campait ton troupeau,
tu le soutenais, Dieu qui es bon pour le pauvre.

© AELF - Tous droits réservés.

Imprimer

Le commentaire :
Ce psaume est monumental (36 versets), il ressemble à une cathédrale, grandiose comme elle, simple dans son idée générale, riche en détails. Il peut nous déconcerter mais c’est un des plus beaux poèmes du psautier. Les versets retenus pour ce dimanche ne peuvent donner qu’une petite idée de cette grande œuvre.

C’est un regard aimant sur les merveilles accomplies par Dieu en faveur de son peuple, une relecture (comme très souvent dans la Bible ). En raccourci, c’est une succession d’étapes du salut comme la contemplation que nous faisons lors de la Veillée Pascale. Le priant rend grâce pour l’épopée du désert, celle des juges, l’installation à Jérusalem, « la montagne sainte » par excellence, le temps des échecs avec des chefs non conformes au cœur de Dieu et enfin le triomphe définitif.

Les versets de ce dimanche sont plutôt situés dans l’introduction. Nous sommes mêlés à un peuple « en fête » dans « l’exultation » et la « danse » devant « la face de Dieu ».

Qui est ce Dieu ? Il se définit par sa miséricorde et son soutien aux plus pauvres et aux sans défense : les orphelins, les veuves, les isolés, les captifs… On peut lui dire : « Dieu qui es bon pour le pauvre ». Il est déjà celui qui dira, par la bouche de Jésus : « Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens c’est à moi que vous l’avez fait » (Matthieu 25).

Dans ce festin du royaume du Christ, il ne s’agit pas de prendre la première place, mais à cette fête sont conviés « les pauvres, les estropiés, les boiteux, les aveugles » (Évangile de Saint Luc 14). Ce qui rejoint la 1ère lecture de Ben Sirac : « Plus tu es grand, plus il faut t’abaisser ».

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas


Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 2 Nov 2014 - 15:54

AMEN

C'est l'un des plus petits mots hébreux. Il n'a jamais été traduit, il est passé dans toutes les liturgies chrétiennes. On pourrait croire que c'est du grec ou du latin ! Sa racine veut dire la durée et l'engagement : C'est à la fois " fidélité ", " fermeté ", " stabilité ", " assurance ", " confiance ", " vérité "

Quand il vient à la fin d'une prière, d'un psaume il signifie non pas " Ainsi soit-il ", ce qui serait un souhait, mais " J'adhère " C'est la réponse de toute la communauté. Prononcé avec force spirituelle, il va jusqu'à " ouvrir les portes du jardin d'Eden - le paradis " On trouve dans le recueil des 150 psaumes, cette phrase : " Béni soit le Seigneur, Dieu d'Israël, depuis toujours et pour toujours, Amen, Amen ! "

Cette formule de bénédiction du Seigneur délimite même les grandes parties du psautier : fin des psaumes 40, 71, 88, 105. Le psautier a cinq parties comme les cinq livres de la Torah ( les cinq premiers livres de l'ancien testament ) et les cinq doigts de la main. Jésus dit souvent avec force : " Amen, Amen je vous le dis " Il donne ainsi de la puissance à ses paroles.

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 9 Nov 2014 - 5:32

Psaume du dimanche 9 novembre

Psaume 46(45)
Dieu, secours et force de son peuple

Le psaume :

Dieu est pour nous refuge et force,
secours dans la détresse, toujours offert.
Nous serons sans crainte si la terre est secouée,
si les montagnes s'effondrent au creux de la mer.

Le Fleuve, ses bras réjouissent la ville de Dieu,
la plus sainte des demeures du Très-Haut.
Dieu s'y tient : elle est inébranlable ;
quand renaît le matin, Dieu la secourt.

Il est avec nous, le Seigneur de l'univers ;
citadelle pour nous, le Dieu de Jacob !
Venez et voyez les actes du Seigneur,
il détruit la guerre jusqu'au bout du monde.


Le commentaire :


Ce psaume fait partie des Cantiques de Sion. Jérusalem, souvent appelée Sion dans les psaumes, se trouve au cœur de nombreux chants, que ce soit dans les prières que l'on chantait lors des pèlerinages ou dans les lamentations que le peuple exilé compose afin de ne pas perdre le souvenir de sa capitale détruite.

Jérusalem est considérée comme le centre de l’univers. Là se trouve la maison de Dieu, la demeure du Seigneur parmi les hommes, le Temple qui a joué un rôle capital dans l’histoire du peuple de Dieu. Même détruit et reconstruit, il a été le pôle de la religion juive durant plus de mille ans.

Le premier verset du psaume est une affirmation forte de la foi. Dans tous ses combats et avatars divers, Dieu est toujours pour Israël « refuge », « force », « secours ».

Cette puissance de Dieu s’incarne dans cette maison de pierre. le regard du psalmiste ne s’y attarde point mais contemple l’univers, le cosmos tout entier. C’est d’abord un univers brisé par des cataclysmes violents qui « secouent la terre » et font « s’effondrer les montagnes » Mais le Seigneur est là et avec lui aucune crainte !

Vient ensuite un regard positif sur le même cosmos. Un Fleuve aux bras multiples apporte l’eau si précieuse et sa fécondité luxuriante. Quel fleuve découvrir ? Ce ne peut être un fleuve dans la citadelle de la colline de Sion si abrupte et rocailleuse ! Est-ce le Tigre ou l’Euphrate ? La dimension du fleuve est symbolique. Ce sont les fleuves du paradis de l’Eden (Genèse) comme les fleuves de prophètes tel Ézéchiel ou de l’Apocalypse de Jean.

Dieu apporte son secours à l’aube : aube de la création, aube qui voit la défaite des Égyptiens et le triomphe d’Israël, aube de Pâques et de la Résurrection du Christ. « Quand renaît le matin, Dieu la secourt ».

C’est Jésus qui est la clef de compréhension du psaume et des Écritures. Il est désormais le vrai Temple. Temple de pierres vivantes et Jérusalem nouvelle. C’est pourquoi il purifie avec véhémence le Temple de Jérusalem.

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 16 Nov 2014 - 5:30

Dimanche 16 Novembre 2014

Fête de la Dédicace de la Basilique du Latran

Psaume 128(127)

Bonheur du juste en sa maison
Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !
Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! A toi le bonheur !

Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse,
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d'olivier.

Voilà comment sera béni
l'homme qui craint le Seigneur.
Que le Seigneur te bénisse tous les jours de ta vie,
et tu verras les fils de tes fils.

Le commentaire:

Bonheur du juste en sa maison
Dieu veut absolument le bonheur de l’homme. Cela est dit et répété tout au long de la Bible. Ce psaume très court l’affirme fortement. Il fait partie des psaumes des montées. Il est très en cohérence avec les lectures de cet avant-dernier dimanche de l’année liturgique.

Dieu avait dit à Abraham : « Marche en ma présence et sois parfait ! » Celui qui marche dans les chemins du Seigneur, dans ses sentiers est déclaré « Bienheureux » il est « béatifié » il est « béni » de Dieu.

Ce terme « Heureux », est le premier mot de tout le psautier (Ps 1,1). Et pour un Israélite, le signe évident du bonheur est la prospérité matérielle (récoltes, troupeaux, vigne …) ainsi que la descendance généreuse issue du sein de l’heureuse épouse.

Cette épouse est peinte dans un projet idéal : c’est la première lecture, tirée du livre des Proverbes, un autre écrit de Sagesse comme les psaumes.

La parabole de l’évangile met en scène des serviteurs venant rendre compte des talents qu’ils ont reçus. Les uns seront bénis et heureux ; ils ont fait fructifier ce qu’ils ont reçu. L’un d’eux ne sera pas béni. La leçon à tirer de tout cela, c’est que Dieu s’intéresse à notre vie quotidienne la plus simple. Il aime le détail sans importance aux yeux des hommes ! Les saints l’ont compris. Faustino, jeune élève d’un collège marianiste espagnol, parlait au Seigneur des matchs de foot. Comme il avait raison !

Père BABEL sm

Précisions sur les mots en caractère gras:

Psaume des montées:

Cantiques des montées, ou des pèlerins qui montaient pour les grandes fêtes à Jérusalem.


Bénir les hommes :

On pense que primitivement la bénédiction avait la signification d'une force de salut. Ainsi bénir quelqu'un, c'était le doter d'une force de salut. C'est dans ce sens qu'il faudrait comprendre la bénédiction qu'un père mourant accorde à ses enfants. Par l'imposition des mains et une parole irrévocable, le père leur transmet toutes les forces vitales dont il est porteur. De même pour l’épouse qui va fonder un foyer. En d'autres circonstances, la bénédiction que des êtres humains se transmettent entre eux correspond à une simple salutation, à l'hommage que l'on rend au roi ou à la gratitude envers un bienfaiteur.
Le Seigneur Yahweh est la source de toute bénédiction car il est à l'origine de toute vie. Dans le premier récit de création, Dieu bénit l'homme et la femme pour qu'ils soient féconds et se multiplient. La bénédiction est une force divine liée à la transmission et à l'épanouissement de la vie.
La bénédiction de Dieu s'adresse toujours à des êtres humains et a pour objectif d'assurer leur bonheur. Les signes de la bénédiction sont une longue vie, la fécondité, la paix et la prospérité. Elle rend fécondes les œuvres que les êtres humains accomplissent de leurs mains. Quand on s'exclame devant une personne qu'elle est bénie, on reconnaît sa réussite et son bonheur comme le résultat d'une action merveilleuse de Dieu.

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 30 Nov 2014 - 5:11

Dimanche 30 Novembre 2014

Psaume 80(79)
Lamentation sur la vigne dévastée

Le psaume :

Berger d'Israël, écoute,
toi qui conduis ton troupeau, resplendis !
Réveille ta vaillance
et viens nous sauver.

Dieu de l'univers reviens !
Du haut des cieux regarde et vois :
visite cette vigne, protège-la,
celle qu'à plantée ta main puissante.

Que ta main soutienne ton protégé,
le fils de l'homme qui te doit sa force.
Jamais plus nous n'irons loin de toi :
fais-nous vivre et invoquer ton nom !

Le commentaire :

Le temps de l’AVENT est un temps d’attente et de venue. Venue du Christ dans l’histoire humaine, venue du Christ aujourd’hui, venue glorieuse de Seigneur au terme de l’histoire. Mais aussi dialogue de Dieu avec les hommes, « Conversant avec eux comme avec des amis », dialogue à travers cette longue histoire qui a précédé la venue de Jésus.

C’est là qu’intervient le psaume 79. En vingt versets, il retrace à grands traits toute la vie d’Israël. Dans toute vie, il y des moments heureux et de moments malheureux. Le peuple choisi par Dieu a connu cette alternance. Les moments de gloire sont encore bien dans les mémoires : la sortie d’Égypte, la vie au désert, la conquête de la terre promise. Ils sont souvent embellis et agrandis. Et puis sont les moments pénibles, ceux de l’infidélité, ceux où l’on va en tâtonnant, s’appuyant sur le passé et la confiance en Dieu, pour vivre le présent.

Le psaume est prié dans ce temps difficile ; c’est même un cri de pénitence et d’appel à Dieu. « Jamais plus nous n’irons loin de toi. Fais-nous vivre et invoquer ton nom ! » Et le psaume retentit avec la 1ère lecture du prophète Isaïe: "Seigneur, si tu déchirais les cieux et descendais !"

Ce Seigneur est un Berger et nous sommes son troupeau. Il est le vigneron et nous sommes sa Vigne choyée par ses soins.

« Dieu montre une grand patience, une grande bonté. Mais n’abusons pas de sa patience pour nous laisser aller » (Saint Augustin). Comme nous y invite l’évangile, soyons des veilleurs !

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 7 Déc 2014 - 17:20

Dimanche le 7 décembre

Psaume 85(84)
Attente du salut qui vient

Le psaume :

J'écoute : que dira le Seigneur Dieu ?
Ce qu'il dit, c'est la paix pour son peuple.
Son salut est proche de ceux qui le craignent,
et la gloire habitera notre terre.

Amour et vérité se rencontrent,
justice et paix s'embrassent ;
la vérité germera de la terre
et du ciel se penchera la justice.

Le Seigneur donnera ses bienfaits,
et notre terre donnera son fruit.
La justice marchera devant lui,
et ses pas traceront le chemin.

Le commentaire :


Cette prière suppliante très chère à la tradition chrétienne est un des plus beaux poèmes du psautier. Dans le psaume juif, on vit sans doute la joie extrême du retour de l'exil de Babylone. Les moments de grave danger et de désastre soudent les hommes entre eux.
" Oui, Seigneur, tu as aime cette terre ". Cette terre promise à Abraham et à sa descendance, cette terre « Où coulent le lait et le miel », cette terre des rois, des prêtres et des prophètes, cette terre conquise, chérie, abandonnée et retrouvée, cette terre de liesse et de larmes.

Dans cette terre perdue et retrouvée, le Seigneur veut faire régner la paix, la justice et la vérité. C'est une utopie car sans cesse le cœur de l'homme est infidèle et revient à la haine, au mensonge et à l'injustice. Mais Dieu renoue les alliances.

Le Seigneur a aimé la terre d'Israël. Mais pas seulement les rochers du désert et les paysages paisibles au bord du lac de Galilée. Il a aimé les hommes qui y habitent. Et cette race « A donné son fruit ». C’est Jésus de Nazareth et la terre c’est Marie, la femme associée au salut. L’Avent, c’est la longue attente de l’humanité et c’est déjà le cri d’émerveillement : « Voici votre Dieu, voici le Seigneur Dieu ! »
L'attente parvient aujourd’hui à son terme, car Jean paraît dans le désert et Jésus, « Qui est plus grand que Jean », paraît à son tour. Que ce psaume nous aide encore à veiller et accueillir.

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 14 Déc 2014 - 5:47

Psaume du dimanche le 14 décembre

Marie

Le psaume :

Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur.
Il s'est penché sur son humble servante,
désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles :
Saint est son nom.
Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent.

Il comble de bien les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour.

Le commentaire :

Toutes les lectures de ce dimanche respirent la joie. On a appelé ce dimanche le dimanche de la joie (Les ornements ont la couleur liturgique rose) : « Je tressaille de joie en Dieu mon sauveur » dit Isaïe. « Frères, soyez toujours dans la joie », recommande Saint Paul.

Le psaume d'aujourd'hui est un cantique du nouveau testament. Sur les lèvres de Marie jaillit un chant qui est au cœur du nouveau testament et des saintes Écritures. C’est même un cantique quotidien dans la prière de l’Église, puisque dans la liturgie des heures de chaque jour, il est chanté le soir à la tombée du jour, ou plutôt quand un jour nouveau commence. « Il y eut un soir, il y eut un matin ».

Ce cantique est tissé de tout l’ancien testament. Marie reprend les mots de la longue lignée de ses ancêtres croyants. C’est la joie totale, l’exultation. Le regard de Marie est tourné entièrement vers Dieu. C’est Dieu qui compte. Ce cantique rappelle l’indéfectible fidélité de Dieu à ses promesses et à son alliance. Il met en valeur aussi l’amour de préférence du Seigneur pour les petits, les humbles, ceux qui n’ont ni puissance ni richesse, ni satiété, ce qu’exprime déjà le prophète Isaïe (1ère Lecture).

A l'orée du salut, nous sommes en présence de deux personnages essentiels. Il y a Jean le Baptiste, qui n'est pas la lumière mais qui vient témoigner de la Lumière, Jésus Christ. Et il y a la Mère, Marie, qui met au monde le Fils de Dieu. Que notre cœur exulte en ce temps d’Avent avec Jean Baptiste et Marie.

Pierre Babel sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 28 Déc 2014 - 22:08

Dimanche 28 Décembre 2014
Fête de La Sainte Famille


Psaume 105(104)

Le psaume :

Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ;
chantez et jouez pour lui,
redites sans fin ses merveilles.

Glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !
Cherchez le Seigneur et sa puissance,
recherchez sans trêve sa face.

Souvenez-vous des merveilles qu'il a faites,
de ses prodiges, des jugements qu'il prononça,
vous, la race d'Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu'il a choisis.

Il s'est toujours souvenu de son alliance,
parole édictée pour mille générations :
promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac.


Le commentaire :

Ce psaume est une action de grâce pour l’histoire merveilleuse d’Israël. Comme d’autres poèmes qui se situent vers la fin du psautier, il débute et finit par ALLÉLUIA ! « Chantez le Seigneur ! »

En 45 versets, c’est toute l’histoire d’Israël qui est chantée et toute l’histoire de l’Alliance avec Dieu. Ce sont les « Hauts faits » du Seigneur, ses merveilles ; Il s’agit de rendre grâce sans cesse, jusqu’à satiété. Les merveilles du Seigneur, quels en furent les témoins ? Des croyants comme Abraham, Isaac et Jacob.

Ils sont les représentants et les ambassadeurs d’une nuée d’autres témoins, « Aussi nombreux que les étoiles du ciel ». Dans la fête d’aujourd’hui, les héritiers, les derniers maillons de cette longue chaîne, les plus beaux fleurons sont Joseph, Marie et Jésus, la Sainte Famille. Quelle joie pour ces « Cœurs qui cherchent Dieu » !

Puissions-nous avec le vieillard Syméon au Temple, comme lui « Poussés par l’Esprit », chanter les merveilles de Dieu, anciennes et nouvelles, celles de nos vies, celles de toujours.

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 4 Jan 2015 - 6:09

Dimanche 4 Janvier 2015

Solennité de l'Épiphanie du Seigneur

Psaume 72(71)
Le roi de paix et son royaume

Le psaume :

Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu'il gouverne ton peuple avec justice,
Qu'il fasse droit aux malheureux !

En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu'à la fin des lunes !
Qu'il domine de la mer à la mer,
et du fleuve jusqu'au bout de la terre.

Les rois de Tarsis et des Îles apporteront des présents,
les rois de Saba et de Seba feront leur offrande.
Tous les rois se prosterneront devant lui,
tous les pays le serviront.

Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura soucis du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.

Le commentaire :

Ce psaume est une prière d’Israël pour son roi. C’est un psaume royal. Il compte dix neuf versets dont neuf sont sélectionnés pour célébrer la fête de l’Épiphanie, et ils sont repris chaque année, puisque les lectures de cette fête sont les mêmes chacune des trois années.

Il fait écho à la prophétie d’Isaïe (1ère lecture) qui voit la ville sainte de Jérusalem resplendissante de lumière. Vers elle accourent toutes les nations du monde ! Dans le psaume, les peuples de l’univers, symbolisés par des rois de « Tarsis, des îles, de Saba et de Séba » se mettent en route vers un Roi qui aura mission de rassembler tout le monde. Cette géographie méditerranéenne et orientale, est proche des tables des nations dans le livre de la Genèse (Genèse 10) ou de la description des peuples accourus à Jérusalem à la fête de la Pentecôte (Actes des apôtres 2). Elle signifie bien plus que les mots ; elle renvoie à toutes les cultures que la bonne Nouvelle du Christ doit atteindre.

Le psaume précède l’Évangile de saint Matthieu. L’auteur, dans ces récits de l’enfance de Jésus, différents de ceux de Saint Luc, met en scène l’enfant de Bethléem, et le présente à des juifs devenus chrétiens. Dans un tableau merveilleux qui remet en mémoire les prophéties de l’ancien testament, il fait venir auprès de Jésus enfant des mages venus d’Orient. Ces chercheurs de Dieu adorent Jésus, le roi des juifs. Ces chercheurs n’étaient pourtant pas très bien vus dans la mentalité juive car les mages, c’étaient des magiciens. Ils sont là, convoqués et se prosternant en adoration devant l’Enfant, Fils de Dieu. La Bonne Nouvelle est pour tous.

Ce Roi fera régner la justice et le droit. « Il apportera la bonne nouvelle aux pauvres, annoncera aux captifs qu’ils sont libres, aux aveugles qu’ils verront la lumière » (Luc 4).

Mais le Christ, Roi de l’univers, n’aura pas d’autres mains que les nôtres pour faire régner justice et amour !
Pas d’autre cœur que le nôtre pour aimer les pauvres!
Pas d’autres jambes que les nôtres pour rendre visite à la manière des mages pèlerins !
Pas d’autre maison que la nôtre pour accueillir, réchauffer et nourrir !

Pierre Babel sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 11 Jan 2015 - 4:29

Dimanche 11 Janvier 2015

Fête du Baptême du Seigneur
Psaume: Isaïe 12

Le psaume :


Voici le Dieu qui me sauve :
j'ai confiance, je n'ai plus de crainte.
Ma force et mon chant, c'est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.

Rendez-grâce au Seigneur,
proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits !
Redites-le : "Sublime est son nom !"

Jouez pour le Seigneur,
car il a fait les prodiges que toute la terre connaît.
Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,
car il est grand au milieu de toi, le Saint d'Israël !

Le commentaire :

Nous avons comme psaume un morceau du livre du prophète Isaïe. Cette fois ce chant ne fait pas partie des 150 psaumes mais il pourrait en être. La Bible est remplie de chants liturgiques (Ancien et Nouveau Testament) que la liturgie chrétienne utilise.

Mais d’abord, qui est Isaïe ? Et quel est son temps ? Ce gros livre de la bibliothèque biblique est très composite puisqu’il comporte trois écrits d’époques différentes de l’histoire d’Israël. Le prophète Isaïe a parlé au nom de Dieu dans une période très troublée. Le peuple de Dieu est divisé en deux royaumes rivaux, au nord et au sud : le royaume d'Israël et le royaume de Juda. La puissance montante est l’Assyrie au nord de la Mésopotamie (Irak d’aujourd’hui). Tel est l’Ennemi numéro un et le danger sans cesse présent.

Isaïe (dont le nom contient les lettres divines !) est un aristocrate mêlé à la politique de son temps, appelé par le Seigneur pour proclamer partout le Dieu unique, exiger la justice sociale, inciter à avoir la foi dans un contexte difficile et annoncer déjà le Messie sauveur.

Ce chant exprime la confiance en Dieu. Comme souvent, Il faudrait lire ce cantique en entier, au-delà des versets retenus par notre liturgie. On peut remarquer que le NOM du SEIGNEUR se trouve quatre fois dans le texte. Les quatre lettres sacrées n’étaient pas prononcées par les lecteurs et remplacées par des expressions comme « MON SEIGNEUR » ou « LE NOM ». Le terme « SALUT » se trouve trois fois. C’est tout dire !

Le texte se dit d'abord à la première personne : le priant met sa confiance dans le Seigneur qui est pour lui « force » « chant » et « salut ».

Puis il s’adresse aux autres membres du peuple : « Vous ». Il les invite à rendre grâce, à crier le « Nom » du Seigneur à faire connaître ses hauts faits. « Car il est grand au milieu de toi le SAINT d’Israël ».

Dans l’évangile nous écoutons un autre prophète. C’est Jean le Baptiste, le dernier des prophètes. Jean s’efface devant « Celui qui est plus puissant que lui ». Et nous célébrons l’investiture de Jésus (« Le Seigneur sauve »), son Baptême, qui est la manifestation du Dieu Père, Fils et Esprit Saint. Alors « Jubilons et crions de joie ! »

Père Babel sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Sam 17 Jan 2015 - 15:44

Dimanche 18 Janvier 2015

Psaume 40(39)
Action de grâce et prière

Le psaume :

D'un grand espoir, j'espérais le Seigneur :
il s'est penché vers moi.
Dans ma bouche il a mis un chant nouveau,
une louange à notre Dieu.

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
tu as ouvert mes oreilles ;
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
alors j'ai dit : "Voici, je viens".

Dans le livre, est écrit pour moi
ce que tu veux que je fasse.
Mon Dieu, voilà ce que j'aime :
ta loi me tient aux entrailles.

Vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, tu le sais.
J'ai dit ton amour et ta vérité
à la grande assemblée.

Le commentaire :

Ce psaume est un psaume de grande confiance dans le Seigneur. C’est le psaume de l’Espérance. L’espérance est la vertu de celui qui marche, qui va vers un but. Et de façon extrêmement concrète, le Seigneur « Est penché vers le fidèle » et « Il a mis dans sa bouche un chant nouveau » tout comme Dieu a mis ses paroles dans la bouche du prophète Isaïe (Isaïe 6). Ce n’est pas nous qui louons le Seigneur, c’est « L’Esprit qui prie en nous en poussant des gémissements ineffables » (Saint Paul aux Romains).

C’est aussi un psaume de disponibilité à l’égard de Dieu : « Voici, je viens ». C’est le psaume de l’écoute de la parole. Cette parole est dans un « livre » et en même temps elle « me tient aux entrailles » elle est chair. Cette parole s’est faite chair, c’est le Christ.

Ce psaume est encore un engagement dans l’annonce de la bonne nouvelle aux hommes de notre temps. En effet, le priant « ne retient pas ses lèvres » Il dit « A la grande assemblée » les qualités de son Dieu : Amour et vérité.

Ce psaume sorti de la mémoire d’Israël peut se prier avec le jeune SAMUEL (1ère Lecture) c’est lui qui, grâce aux appels répétés du seigneur, et l’aide du prêtre Eli, après un temps d’initiation (Un noviciat !) dit : « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute ».

Il peut se prier avec les premiers DISCIPLES qui «Viennent, voient où Il demeure et restent auprès de lui » et même vont en chercher d’autres… Il peut se prier avec les COMMUNAUTÉS chrétiennes de saint Paul, formées de chrétiens qui « Ne s’appartiennent plus » mais sont au Christ. Il peut enfin se prier avec les hommes et les femmes que nous sommes, les disciples aujourd’hui ...

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 25 Jan 2015 - 5:12

Dimanche 25 Janvier 2015

Psaume 25(24)
Prière de confiance pour toute nécessité

Le psaume :

Seigneur, enseigne-moi tes voies,
fais-moi connaître ta route.
Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
car tu es le Dieu qui me sauve.

Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse,
ton amour qui est de toujours.
Oublie les révoltes, les péchés de ma jeunesse,
dans ton amour, ne m'oublie pas.

Il est droit, il est bon, le Seigneur,
lui qui montre aux pécheurs le chemin.
Sa justice dirige les humbles,
il enseigne aux humbles son chemin.

Le commentaire :

Ce psaume a une double appartenance : il est un appel au secours comme beaucoup de fois dans les psaumes et dans la Bible. Ce dimanche il a une teinte de pénitence et de demande de pardon à la suite de l’appel véhément à la conversion que lance Jonas aux habitants de Ninive. Nous comptons toujours parmi ces pauvres que Dieu aime et qui ne cessent de ne compter que sur Dieu.

Dieu a une sorte de « faculté d’oubli ». Le psalmiste demande à son Seigneur à la fois d’oublier les « péchés de sa jeunesse » et de ne pas oublier « sa tendresse et son amour » qui sont perpétuels et font partie de l’être même de Dieu.

Ce psaume est aussi alphabétique. Chaque verset débute par une des 22 lettres de l’alphabet hébraïque. C’est donc une méditation amoureuse de la parole de Dieu et une célébration d’un réel qui est universel à travers 22 chemins qui traversent le monde. Chaque psaume doit être une méditation amoureuse. Cela doit exister dans le déroulement même de la liturgie dominicale : position assise de l’assemblée et chant du psalmiste avec le refrain clamé par tous.

L’homme biblique est un marcheur, à la suite d’Abraham, de Moïse et des prophètes. Jésus n’a cessé de parcourir campagnes et villages. A d’autres moments de la liturgie l’assemblée se déplace, processionne. Jésus appelle des disciples à « venir derrière lui ». Et laissant tout, ils le suivent sans hésiter ni louvoyer, c’est-à-dire sans hésiter dans la « Voie » à suivre !… Le chrétien reste pèlerin, de Jérusalem à Rome et à Compostelle… Ne nous étonnons donc pas que le psalmiste demande instamment au Seigneur de lui « enseigner ses voies » et « de lui faire connaître sa route ».

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 1 Fév 2015 - 6:54

Dimanche 1 Février 2015
Psaume 95(94)
Dieu créateur et guide de son peuple


Le psaume :

Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
Oui, il est notre Dieu ;
nous sommes le peuple conduit.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ?
"Ne fermez pas votre coeur comme au désert,
où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit."

Le commentaire :

Un psaume très connu. C’est un psaume invitatoire à la louange qui peut se chanter au début de la louange matinale. Nous voyons bien ces fidèles se hâter dans la joie vers le temple de Dieu. En arrivant, tous se prosternent devant le Seigneur créateur de tout ce qui existe. C’est le sentiment d’adoration, mot à mot être « bouche bée » (le mot adorer vient du mot bouche, en latin os, oris) devant la grandeur de Dieu et la merveille de son amour.

Cette démarche rappelle étonnement la fondation d’Israël qui s’est faite au désert. Tout part de l’Exode et du désert. Les fils d’Israël ont été tentés, comme Jésus et comme chacun de nous. Ils ont défié leur Seigneur. Ils n’ont pas écouté sa parole. Ils ont fermé leur cœur au désert. Quelle ingratitude ! Bénéficiaires des hauts-faits de Dieu, ils ne l’ont pas toujours suivi. Aussi Dieu a fait « se lever un prophète au milieu de la communauté des frères » (1ère Lecture, Deutéronome 18). Et beaucoup de prophètes se sont succédé.

Et au terme est venu le Prophète, plus qu'un prophète, Jésus le Christ. Et il a pris la parole, à la synagogue de Capharnaüm (Evangile de Marc). Son enseignement était plein d'autorité et il nous concerne aujourd'hui. L'écoutons-nous ? Oui, Dieu écrit droit avec des lignes courbes et tire le bien des sinuosités de l’existence. Ce psaume est un temps d’arrêt, de retour sur soi, de retour à Dieu.

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 8 Fév 2015 - 6:00

Dimanche 8 Février 2015

Psaume 147A(146)
Hymne à Dieu qui donne la vie

Le psaume :


Il est bon de fêter notre Dieu,
il est beau de chanter sa louange :
il guérit les coeurs brisés
et soigne leurs blessures.

Il compte le nombre des étoiles,
il donne à chacune un nom ;
il est grand, il est fort, notre Maître :
nul n'a mesuré son intelligence.

Le Seigneur élève les humbles
et rabaisse jusqu'à terre les impies.
Entonnez pour le Seigneur l'action de grâce,
jouez pour notre Dieu sur la cithare !

Le commentaire :

Les versets choisis ce dimanche font partie d’un double psaume hébraïque, le 147, qui se divise en deux psaumes dans la bible grecque. Ensuite les deux numérotations coïncident jusqu’à la fin du psautier.
Il est bon de rappeler que ce psaume débute par un ALLÉLUIA. (Voir ce mot dans le petit lexique). Comme pour tous les psaumes de la fin du psautier, c’est l’allégresse qui atteint son paroxysme en se rapprochant de la fin. N’est-ce pas un abrégé de toute l'histoire du salut ?

« Il est bon de fêter notre Dieu ». Notre Dieu est d’abord un Dieu créateur. Par amour, il fait exister. Il crée sans cesse. Ce qu’il fait, il le déclare « bon ». Il voit que cela est « bon » et même « très bon ». Il est logique que pour la créature, et pour l’homme gérant de la création et en dialogue avec Dieu, il soit « bon » aussi de fêter, de louer, de célébrer ce Dieu !

Ce Dieu a une intelligence incommensurable et il « compte le nombre des étoiles ». Abraham sera invité à compter le nombre des étoiles et les grains de sable de la mer, car sa descendance sera aussi nombreuse que le nombre des astres.

Ce Dieu transcendant est aussi le plus proche, le plus intime à nous–mêmes que nous-mêmes. C’est pourquoi « il guérit les cœurs brisés et panse les blessures ». Cette compassion de notre Dieu éclate en Jésus de Nazareth qui « guérit toutes sortes de malades et chasse beaucoup d’esprits mauvais ». L’évangéliste Marc nous le rapporte en un tableau saisissant : « Toute la ville se presse à la porte » et ses disciples lui disent : « Tout le monde te cherche».

De même « Il élève les humbles et rabaisse jusqu’à terre les impies ». La Vierge Marie le chante dans son cantique du Magnificat (Luc 1).

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 15 Fév 2015 - 2:57

Dimanche 15 Février 2015

Psaume 102(101)
Prière dans le malheur

Le psaume :

Seigneur, entends ma prière :
que mon cri parvienne jusqu'à toi !
Ne me cache pas ton visage
le jour où je suis en détresse !

Mes jours s'en vont en fumée,
mes os comme un brasier sont en feu ;
mon coeur se dessèche comme l'herbe fauchée,
j'oublie de manger mon pain.

A force de crier ma plainte,
ma peau colle à mes os.
Mais toi, Seigneur, tu es là pour toujours ;
d'âge en âge on fera mémoire de toi.

Des hauteurs, son sanctuaire, le Seigneur s'est penché ;
du ciel, il regarde la terre
pour entendre la plainte des captifs
et libérer ceux qui devaient mourir.

Le commentaire :

Un lépreux vient trouver Jésus, ce qui est déjà anormal, puisque ces lépreux devaient se tenir à l’écart de tout contact humain. C’est déjà une démarche de foi qui brise tous les règlements et toutes les exclusions. « Si tu le veux, tu peux me purifier ». Cet appel au secours dans l’évangile est décrit minutieusement dans le psaume de ce jour.

Dans les versets retenus, nous trouvons trois regards différents. D’abord un cri vers le Seigneur. Le suppliant veut que son cri parvienne au Seigneur, comme si la distance était énorme. Il demande que Dieu ne lui cache pas son visage. Ce Dieu n’a point de visage mais l’homme veut voir le visage de Dieu.

Puis le priant détaille et décrit tous ces misères qui sont les siennes. Tout son corps et tout son être sont que déchéance : fumée, os en feu, cœur devenu sec, plus que les os et la peau…

Le troisième regard c’est le moment où le Seigneur est à la troisième personne. Le Seigneur se penche vers les hommes. Il entend leur plainte et leur apporte la libération : « Je le veux, sois purifié ».

Prions encore ce psaume avec Saint AUGUSTIN : « C'est un pauvre qui parle, et ce pauvre est Jésus-Christ, … S’il est pauvre, c'est qu'il s'est fait chair, et dès lors, revêtu de notre pauvreté; c'est donc nous qui parlons en lui dans notre psaume ; et dans le chef on doit reconnaître les membres. Que Dieu soutienne toujours ses membres, puisqu'il en est qui sont toujours dans l'angoisse ».

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 22 Fév 2015 - 4:54

Dimanche 22 Février 2015
Psaume 25(24)
Prière de confiance pour toute nécessité

Le psaume :

Seigneur, enseigne-moi tes voies,
fais-moi connaître ta route.
Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
car tu es le Dieu qui me sauve.

Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse,
ton amour qui est de toujours.
Oublie les révoltes, les péchés de ma jeunesse,
dans ton amour, ne m'oublie pas.

Il est droit, il est bon, le Seigneur,
lui qui montre aux pécheurs le chemin.
Sa justice dirige les humbles,
il enseigne aux humbles son chemin.

Le commentaire :


Ce psaume est un appel au secours. Nous comptons toujours aujourd’hui parmi ces pauvres que Dieu aime et qui ne cessent de ne compter que sur Lui.
Chaque verset débute par une des 22 lettres de l’alphabet hébraïque. C’est donc une méditation amoureuse de la parole de Dieu et une célébration d’un réel qui est universel à travers 22 chemins qui traversent le monde.

Le thème du chemin est fréquent dans les psaumes. Dès le psaume 1, portail d’entrée du psautier, l’homme doit choisir entre le sentier du juste et la route de méchants. Mais pour faire le bon choix, il faut être un familier du Seigneur, « S’abriter à l’ombre de ses ailes » (Psaume 91). Ne nous étonnons pas du fait que le psalmiste s’adresse à son Seigneur par sept verbes à l’impératif ! « Enseigne-moi – Fais-moi connaître – Dirige-moi – Rappelle-toi ta tendresse – Ne m’oublie pas ».
Dieu oublie les péchés de l’homme mais n’oublie pas cette grande tendresse qui est son Nom.
« Seigneur, enseigne-moi tes chemins, fais-moi connaître ta route ». Et comme le dit Saint Augustin, « Seigneur, montrez-moi vos voies, ouvrez-moi vous-même vos sentiers ; qui ne sont point spacieux, et qui ne conduisent pas la foule à sa perte; enseignez-moi ces sentiers étroits qui sont les vôtres et que peu connaissent ! »

L’attitude du croyant et du baptisé est celle de Noé sortant de l’arche qui l’a sauvé de la catastrophe du déluge. Il a confiance totale dans Celui qui fait Alliance avec l’humanité et le signifie par le chemin de l’Arc-en-ciel tracé dans les nuages. Noé répond par un silence de louange et de foi.

Mais il y a ici plus que Noé ! Le Christ dans le silence du désert et son triomphe sur le Tentateur apparaît comme le Recréateur dans la compagnie des animaux soumis et le service des anges adorateurs de Dieu. Il passe par la retraite du désert pour prendre ensuite le chemin de la Galilée. Comme lui, traversons le désert du carême pour prendre ensuite le chemin de la Mission auprès de nos frères. Cela se fait du reste en même temps !

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 1 Mar 2015 - 17:24

Dimanche 1 Mars 2015

Psaume 116B(115)
Action de grâce au Seigneur

Le psaume :

Je crois, et je parlerai,
moi qui ai beaucoup souffert.
Il en coûte au Seigneur
de voir mourir les siens !

Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur,
moi dont tu brisas les chaînes ?
Je t'offrirai le sacrifice d'action de grâce,
j'invoquerai le nom du Seigneur.

Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
oui, devant tout son peuple,
à l'entrée de la maison du Seigneur,
au milieu de Jérusalem !

Le commentaire :

Ce psaume dans son intégralité comporte deux parties: dans l’une, un fidèle de Dieu échappe à un grave danger. L’autre est une vibrante action de grâce pour la délivrance accordée par Dieu. Cette action de grâce, qui est aussi celle de tout le peuple, passe par un geste concret : élever une coupe en louange au Seigneur au milieu des festivités du temple de Jérusalem.

Le peuple croyant a maintes fois expérimenté au cœur même de la souffrance que Dieu était son allié, son sauveur. Cela s'est vu lorsque "les chaînes de l'esclavage égyptien ont été brisées" et que le peuple a découvert la liberté. À travers de nombreuses alliances "multipliées" par Dieu, le peuple a pu élever un "sacrifice de louange".

Abraham (1ère lecture) est par excellence celui qui a eu foi en Dieu. Et Dieu, qui ne veut point de sacrifices humains, lui a répondu par une merveilleuse promesse. Ce psaume de louange peut être mis dans la bouche du patriarche.

N'oublions pas non plus que ce psaume fait partie d'un groupe de psaumes nommé le "Grand Hallel" (Alléluia !) Ces poèmes étaient chantés durant la Pâque juive et par Jésus lors de la dernière Cène : "Ayant chanté les psaumes, ils partirent pour le mont des Oliviers" (Mt 26,30). La parenté est évidente entre ce psaume et celui crié par Jésus sur la croix : "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?" (Ps 21/22)

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 8 Mar 2015 - 16:16

Dimanche 8 Mars 2015

Psaume 19(18)
Célébration de la loi du Seigneur
Le psaume :

La loi du Seigneur est parfaite,
qui redonne vie ;
la charte du Seigneur est sûre,
qui rend sages les simples.

Les préceptes du Seigneur sont droits,
ils réjouissent le coeur ;
le commandement du Seigneur est limpide,
il clarifie le regard.

La crainte qu'il inspire est pure,
elle est là pour toujours ;
les décisions du Seigneur sont justes
et vraiment équitables :

Plus désirables que l'or,
qu'une masse d'or fin,
plus savoureuses que le miel
qui coule des rayons.

Le commentaire :


Le Carême nous fait parcourir chaque année en quelques semaines toute l’histoire du salut. C’est le but de la première lecture. Cette année, les étapes sont celles de Noé, d’Abraham, de Moïse. Aujourd’hui, c’est de Moïse dont il s’agit. Dieu qui a conduit le peuple au désert, en le libérant de l’esclavage, fait Alliance avec ce peuple sur la haute montagne du Sinaï. Dieu lui donne dix paroles de vie, dix commandements.

Dieu a dit Dix paroles pour créer l'univers – et dix paroles pour faire vivre son peuple choisi.

Ce psaume répond bien en se faisant le chantre de ces paroles de vie qui font sceller entre Dieu et les hommes un lien exceptionnel. Oui, la loi du Seigneur (la Torah) n’est pas accablante. Elle fait vivre. Cette « charte » est la bonne direction. Elle donne la sagesse à tous ceux qui dans leur simplicité la suivent. Jésus dira : « Je te rends grâce, Père, d’avoir caché cela aux sages et aux savants et de l’avoir révélé aux petits ».

« Le commandement du Seigneur est lumineux, il clarifie le regard ». Cette phrase évoque la première partie du psaume qui chante la création et son auteur. Elle s’émerveille tout particulièrement devant le soleil qui accomplit sa course diurne. « Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu ! »

Finalement, ce psaume, qui résume en quelque sorte le long psaume 119 (118), nous confie que l’adoration du Seigneur est ce qu’il y a de plus précieux, plus que l’or si beau à voir et le miel si bon à goûter.

Jésus achèvera cette Loi, il la portera à son plein épanouissement. Il la libérera de toutes ses déviances : dans le Temple de Jérusalem, la maison de son Père, il réagira avec violence contre les chercheurs d'intérêt mercantile pour rétablir dans sa pureté et son authenticité la Loi du Seigneur.

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 15 Mar 2015 - 0:16

Dimanche le 15 mars

Dimanche 15 Mars 2015

Psaume 137(136)
Chant de pèlerinage et de grand espoir


Le psaume
:

Au bord des fleuves de Babylone nous étions assis et nous pleurions,
nous souvenant de Sion ;
aux saules des alentours
nous avions nos harpes.

C'est là que nos vainqueurs nous demandèrent des chansons,
et nos bourreaux des airs joyeux :
" Chantez-nous, disaient-ils,
quelque chant de Sion. ".

Comment chanterions-nous un chant du Seigneur
sur une terre étrangère ?
Si je t'oublie Jérusalem,
que ma main droite m'oublie !

Je veux que ma langue s'attache à mon palais
si je perds ton souvenir,
si je n'élève Jérusalem
au sommet de ma joie.

Le commentaire :

Le Carême nous fait parcourir chaque année en quelques semaines toute l’histoire du salut. C’est le but de la première lecture. Cette année, les étapes sont celles de Noé, d’Abraham, de Moïse. Aujourd’hui, c’est de Moïse dont il s’agit. Dieu qui a conduit le peuple au désert, en le libérant de l’esclavage, fait Alliance avec ce peuple sur la haute montagne du Sinaï. Dieu lui donne dix paroles de vie, dix commandements.

Dieu a dit Dix paroles pour créer l'univers – et dix paroles pour faire vivre son peuple choisi.

Ce psaume répond bien en se faisant le chantre de ces paroles de vie qui font sceller entre Dieu et les hommes un lien exceptionnel. Oui, la loi du Seigneur (La Torah) n’est pas accablante. Elle fait vivre. Cette « charte » est la bonne direction. Elle donne la sagesse à tous ceux qui dans leur simplicité la suivent. Jésus dira : « Je te rends grâce, Père, d’avoir caché cela aux sages et aux savants et de l’avoir révélé aux petits » .

« Le commandement du Seigneur est lumineux, il clarifie le regard ». Cette phrase évoque la première partie du psaume qui chante la création et son auteur. Elle s’émerveille tout particulièrement devant le soleil qui accomplit sa course diurne. « Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu ».

Finalement, ce psaume, qui résume en quelque sorte le long psaume 119 (118), nous confie que l’adoration du Seigneur est ce qu’il y a de plus précieux, plus que l’or si beau à voir et le miel si bon à goûter.

Jésus achèvera cette Loi, il la portera à son plein épanouissement. Il la libérera de toutes ses déviances : Dans le Temple de Jérusalem, la maison de son Père, il réagira avec violence contre les chercheurs d'intérêt mercantile pour rétablir dans sa pureté et son authenticité la Loi du Seigneur.

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 22 Mar 2015 - 15:23

Dimanche 22 Mars 2015

Psaume 51(50)
Confession d'un pêcheur et prière confiante

Le psaume :

Pitié pour moi , mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Crée en moi un coeur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon Esprit.
Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprend pas ton esprit saint.

Rends-moi la joie d'être sauvé ;
que l'esprit généreux me soutienne.
Seigneur ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange.


Le commentaire :

Ce psaume nous est familier. Nous le rencontrons au début du Carême, le mercredi des cendres, et parfois le 1er dimanche du carême. Il peut encore nous conduire jusqu’au bout du mystère pascal. Et nous cheminons avec ce psaume au long de nos vies. C’est une vision totale de notre histoire. Un commencement, celui d’Adam, le premier homme. Un échec. C’est la chute, la nudité ressentie, le rien. Les premiers humains quittent le jardin gardé par les terribles Cherouvim. C’est le désert.

A l’autre bout de l’histoire, Jésus part du désert pour recréer l’amitié avec l’homme et les conduire au jardin de la Résurrection Pascale. Un tombeau neuf dans un jardin comme celui du paradis qui est perdu et retrouvé ! Jésus connaît toutes les impasses de l’homme et les pièges du tentateur, mais il en triomphe. Un nouveau commencement.

Entre les deux, un roi, David. Roi, mais pécheur, doublement pécheur, coupable successivement d’adultère fiévreux et de meurtre prémédité. Le prophète a démasqué la faute. Et David hurle son repentir.

Dans la 1ère strophe du psaume, pas de luxe de détails, mais un aveu franc. Un regard lucide sur le péché. Lave-moi complètement de ma faute, lessive-moi sans ménagement !
Dans la 2de strophe, un autre regard, tourné vers un Dieu de fidélité et de miséricorde. Que le Seigneur créateur fasse une nouvelle création, un « cœur pur » et un « souffle raffermi ».

Cela correspond à l’étape de l’histoire du salut annoncé par le prophète Jérémie. (1ère lecture). Dieu veut conclure avec son peuple une alliance nouvelle. La réponse humaine sera désormais une Loi, non plus inscrite sur la pierre mais dans le cœur.

Par ce psaume demandons au Seigneur un cœur nouveau, pour correspondre à l’heure de Jésus, l’heure du salut, dont nous parle le récit de l‘évangile de Jean. C'est l'heure de la souffrance et l'heure de la gloire.

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Sam 28 Mar 2015 - 18:56

Dimanche 29 Mars 2015

Fête des Rameaux et de la Passion du Seigneur
Psaume 22(21)
Prière du serviteur souffrant

Le psaume :

Tous ceux qui me voient me bafouent,
ils ricanent et hochent la tête :
" Il comptait sur le Seigneur : qu'il le délivre !
Qu'il le sauve puisqu'il est son ami ! ".

Oui, des chiens me cernent,
une bande de vauriens m'entoure ;
ils me percent les mains et les pieds,
je peux compter tous mes os.

Ils partagent entre eux mes habits
et tirent au sort mon vêtement.
Mais toi, Seigneur, ne sois pas loin :
ô ma force, viens vite à mon aide !

Mais tu m'as répondu !
Et je proclame ton nom devant mes frères,
Je te loue en pleine assemblée.
Vous qui le craignez, louez le Seigneur !

Le commentaire :

Dans le récit de la passion de Jésus le jour des Rameaux, au cœur du mystère pascal, résonne ce cri du Fils de l’Homme agonisant, cri prononcé en araméen, langue parlée par notre Seigneur, ce qui nous émeut encore plus :
« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?»

« Hosanna » et « Qu’il soit crucifié ! ». Voilà deux cris qui rythment tour à tour la prière du dimanche des Rameaux et de la Passion. Le psaume 21 exprime parfaitement ces deux versants de la montagne pascale.

Il commence au ras du sol : le suppliant est un ver et non un homme, la flétrissure de l’humain, le rebut du peuple et la cible des railleurs. Son environnement est animaux dangereux, bandits de grand chemin. Son péril est constant : ce sont les épées, les griffes, les gueules, les cornes … Le nouveau testament, spécialement les évangiles de la passion, relisent de façon plus que précise tous ces détails. Jésus sera raillé, bafoué avant d’être agressé, transpercé, mis à mort. Les soudards partageront ses habits et tireront au sort sa tunique.

Étienne, le premier martyr chrétien par lapidation se verra aussi confisquer ses vêtements qui seront déposés auprès d’un certain Saul de Tarse, futur Saint Paul. Dans les exécutions capitales, on divise, on répartit sans faire de sentiments. Il est facile de tourner une page, classer un dossier, exclure tel individu ou telle classe sociale. Facile pour qui n’a plus un cœur de chair ! Cette situation, nous devons hélas la constater encore dans le réalisme de sinistres faits divers relatés dans les médias.

Jésus finira son existence dans un sentiment d’abandon. Le psalmiste touche à la fine pointe de l’abandon. Du fond de l’abîme, il ne voit aucune issue.

« Un mot se présente spontanément à notre esprit pour résumer l’attitude de Dieu à l’égard du monde et de l’histoire humaine, celui de SILENCE … Ce silence de Dieu est un scandale pour la conscience moderne. » (Claude Geffré)

Et voilà que ce psaume s’élève à une louange liturgique en assemblée, invitant tous les « frémissants » à louer le Seigneur. « Oui, tu m’as répondu ! Et je proclame ton nom devant mes frères ! » A l’ignominie du supplicié anéanti répond son exaltation ainsi que la soumission de tous les êtres au Seigneur de l’univers. « Il a mis ses ennemis sous ses pieds ». « Tout est restauré dans le Christ » (Lettre de Paul aux Philippiens 2). Le Seigneur, même dans ce psaume, est capable de prodiges !

Père BABEL

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 5 Avr 2015 - 14:22

Dimanche 5 avril

Solennité de la Résurrection du Seigneur

Psaume 118(117)
Action de grâce au temple, pour le salut accordé

Le psaume :

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !
Qu'ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur :
Éternel est son amour !

Le bras du Seigneur se lève,
le bras du Seigneur est fort !
Non, je ne mourrai pas, je vivrai,
pour annoncer les actions du Seigneur.

La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs
est devenue pierre d'angle ;
c'est là l'oeuvre du Seigneur,
la merveille devant nos yeux.

Le commentaire :

« Ce jour que fit le Seigneur est un jour de joie Alléluia ! » Au jour de détresse de la mise en croix et au tombeau succède la grande liesse de la nuit et du matin de Pâques. « Il est vraiment ressuscité ! »
Découverte prodigieuse de Marie Madeleine ou des deux disciples marchant vers Emmaüs. Profession de foi de Pierre : « Ils l’ont fait mourir … Dieu l’a ressuscité le troisième jour ».

Le psaume 117 participe à cette allégresse. Il a déployé la grande liturgie au Temple de Dieu, l’action de grâce de tout un peuple pour le salut donné autrefois. Il rend grâce avec l'Église d’aujourd’hui pour le Christ ressuscité et monté aux cieux. Oui, « Eternel est son amour ! » Qu’on le chante à satiété : « Éternel est son amour ! »

Jadis, le Seigneur a libéré son peuple de l’esclavage « A main forte et à bras étendu », « Le bras du Seigneur est fort ». Dieu le ressuscite d’entre les morts et donne l’Esprit Saint. Résurrection et Pentecôte ne font qu’un. Pâques, c’est cinquante jours d’allégresse. Le Seigneur est du côté de la vie et non pas du côté de la mort.

La pierre jetée de côté par les maçons devient la belle pierre, la base de l’édifice. Le plus petit devient le plus grand dans le royaume des cieux. Les derniers seront les premiers. On dit de Jésus, le vendredi saint : « Ver et non point homme, rebut du peuple » (Ps 21,7). Et on dit aussi et pour toujours : « Le vivant ». Mieux, il vient vers nous et dit : « La paix soit avec vous ! »

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 12 Avr 2015 - 18:34

Dimanche 12 Avril 2015
Solennité deuxième dimanche de Pâques
Psaume 118(117)
Dans la joie pascale autour de notre bon Pasteur

Le psaume :

Oui, que le dise Israël :
Éternel est son amour !
Que le dise la maison d'Aaron :
Éternel est son amour !
Qu'ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur :
Éternel est son amour !

« Le bras du Seigneur se lève,
le bras du Seigneur est fort ! »
Non, je ne mourrai pas, je vivrai
pour annoncer les actions du Seigneur.

il m'a frappé, le Seigneur, il m'a frappé,
mais sans me livrer à la mort.
La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre d'angle :

c'est là l'œuvre du Seigneur,
la merveille devant nos yeux.
Voici le jour que fit le Seigneur,
qu'il soit pour nous jour de fête et de joie !

Le commentaire :

Le psaume est le même que le dimanche de Pâques. La grande fête de la Résurrection du Christ explose durant cinquante jours jusqu’à la fête de la Pentecôte, célébration du don de l’Esprit.
Nous pourrons prier ce psaume pascal avec un choix différent de versets et dans la lumière de l’Évangile et des lectures de ce dimanche.

Oui, « Eternel est son amour ! » En ce dimanche de la « Miséricorde du Seigneur » chantons-le plus fort : « Éternelle est sa miséricorde ! » Mais cette évidence de Jésus à jamais vivant et de son amour éternel doit encore bousculer les « portes verrouillées du lieu où se tenaient les Apôtres ».

« Ouvrez-moi les portes de justice ! » Jésus vient au milieu d’eux et leur donne la Paix. Et il montre ses mains et son côté. Ce sont les plaies de Celui « qu’on a poussé, bousculé pour l’abattre ». Mais « Le Seigneur l’a défendu » et « Le Seigneur est sa force, le bras du Seigneur est fort, le Seigneur est son Salut ». Ses plaies sont désormais des plaies glorieuses.

Et le Seigneur souffle sur eux. Ils reçoivent l’Esprit. Ils sont appelés et envoyés pour guérir et pardonner, pour annoncer vraiment : « Voici le jour que fit le Seigneur, jour de fête et de joie ! »

L’un d’entre eux n’était pas présent ce jour-là. Il se nomme Thomas, surnommé Jumeau. C’est en fait chacun de nous. Absent comme souvent. Absent et incrédule. Mais pour le cœur de Dieu, ce Thomas est une « Pierre rejetée dans l’oubli » par les maçons. Et perdu mais retrouvé, il redeviendra « La pierre d’angle, la belle pierre ».

Notre vocation à chacun faible, incrédule, voire pécheur, est d’être la belle pierre, aujourd’hui et toujours ! Notre vocation et de constituer cette communauté qui a « Un seul cœur et une seule âme» ALLÉLUIA !

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 19 Avr 2015 - 5:20

Dimanche 19 Avril 2015

Psaume 4
Le cri du Réfugié
Le psaume :

Quand je crie, réponds-moi,
Dieu, ma justice !
Toi qui me libères dans la détresse,
pitié pour moi, écoute ma prière !

Sachez que le Seigneur a mis à part son fidèle,
le Seigneur entend quand je crie vers lui.
Beaucoup demandent : « Qui nous fera voir le bonheur ? »
Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage !

Dans la paix moi aussi,
je me couche et je dors,
car tu me donnes d’habiter, Seigneur,
seul, dans la confiance.

Le commentaire :


Ce psaume du début du psautier est très intéressant! Il est bref (9 versets) et la liturgie de ce dimanche pascal utilise trois versets. C’est d’abord la supplique au Seigneur d’un réfugié qui a droit d’asile dans le Temple de Dieu. C’était une réalité de toutes les religions et en particulier de l’histoire du peuple d’Israël. Et c’est encore actuel.

Cette détresse du réfugié est une relecture de la vie de Jésus Christ, le Juste et Serviteur, qui a été « livré » « rejeté » « tué à la place d’un meurtrier » et « glorifié » par son Père « qui l’a ressuscité d’entre les morts ». Ce psaume est bien situé après le passage des Actes des apôtres, où Pierre, prenant la parole dans le Temple même, après une guérison d’un infirme, geste très choquant, proclame et annonce de façon éclatante la personne du Seigneur Ressuscité. Il est le témoin dont les yeux et le cœur sont encore pleins des rencontres merveilleuses du Ressuscité. Il a vraiment mangé avec lui. Luc nous le raconte.

Nous, disciples d’aujourd’hui, nous refaisons le même chemin et le psaume nous y aide. La présence du Ressuscité dans nos vies n’est pas évidente. Alors, nous crions vers lui. Comme Jésus raillé en croix, nous subissons les questions et les objections diverses de nos contemporains ; « Qui nous fera voir le bonheur ? » Mais peu à peu « le visage de Jésus s’illumine » et vient la paix : « La paix soit avec vous ! » Le sommeil peut nous gagner. Ce psaume est aussi un psaume qui est prié avant le sommeil dans les monastères et les communautés (Complies). Le soir, qui commence la journée selon le récit de la Genèse et la tradition juive, est aussi une annonce de Résurrection.

Père Babel sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 26 Avr 2015 - 4:02

Dimanche 26 Avril 2015

Psaume 118(117)
Dans la joie pascale autour de notre bon Pasteur

Le psaume :


Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !
Mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les hommes ;
mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les puissants !

Je te rends grâce car tu m'as exaucé :
tu es pour moi le salut.
La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre d'angle :
c'est là l'œuvre du Seigneur,
la merveille devant nos yeux.

Béni soit au nom du Seigneur celui qui vient !
De la maison du Seigneur, nous vous bénissons !
Tu es mon Dieu, je te rends grâce,
mon Dieu, je t'exalte !
Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !

Le commentaire :


« La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle :
C'est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux »

Tel est le verset qui est chanté dans l'antienne (ou refrain) de ce psaume aujourd'hui. Ce psaume d'allégresse, très fréquent au temps pascal, est en lien avec les autres lectures. Cette pierre s'illustre par la personne de Jésus qui a été bien rejeté par les hommes. Celui qui porte justement le nom de « Pierre » l'Apôtre, l’explique dans son discours à Jérusalem, devant les autorités constituées, après la guérison du boiteux au Temple. Cette pierre rejetée mais promue à la plus belle place, c'est encore le Seigneur Jésus qui nous révèle l'amour infini du Père. Par lui nous sommes vraiment "enfants de Dieu". C'est là notre vocation de baptisé.

Jésus est encore le bon Pasteur, qui "connaît des brebis" et se préoccupe de chacune d'entre elles. Le dimanche de prière pour les vocations nous fait prier le psaume de manière très pertinente. Nous avons sans doute l'impression que peu d'appels reçoivent de réponse. Mais mettons notre confiance en Jésus ressuscité car « Mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur que de compter sur les hommes ». Aidons les vocations à naître et à se développer ; rendons grâce pour les vocations réalisées et en chemin : "Béni soit au nom du Seigneur, celui qui vient !"

Et avec toute l'Église "Rendons grâce au Seigneur : il est bon ! Éternel est son amour !"

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 3 Mai 2015 - 5:08

Dimanche 3 Mai 2015

Psaume 22(21)
Louange des merveilles de Dieu

Le psaume :

Devant ceux qui te craignent, je tiendrai mes promesses.
Les pauvres mangeront : ils seront rassasiés ;
ils loueront le Seigneur, ceux qui le cherchent :
« A vous, toujours, la vie et la joie ! »

La terre entière se souviendra et reviendra vers le Seigneur,
chaque famille de nations se prosternera devant lui :
« Oui, au Seigneur la royauté,
le pouvoir sur les nations ! »

Et moi, je vis pour lui : ma descendance le servira ;
on annoncera le Seigneur aux générations à venir.
On proclamera sa justice au peuple qui va naître :
Voilà son œuvre !


Le commentaire :

Cela peut paraître paradoxal de prier ce psaume, tant il a des visages différents ! Utilisé assez souvent dans la liturgie, il débute par ces mots « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » Et il proclame plus tard la grandeur de Dieu, un Dieu que tous sont invités « A louer dans la grande assemblée ».

C’est bien le mystère de mort et de résurrection que nous vivons, tout particulièrement en ce temps pascal qui s'étale sur cinquante jours. Le Seigneur est roi. « Chaque famille de nations se prosternera devant lui ». Ce sont bien toutes ces nations que la Bonne Nouvelle va toucher au long des récits des Actes des Apôtres, lus aussi durant le temps pascal.

« Les pauvres mangeront ; ils seront rassasiés ». L’eucharistie de ce dimanche est ouverte à tous, aux pauvres surtout. En participant à ce Repas, nous sommes les branches de la vraie Vigne. Et cette vigne est le Christ Jésus. Louons le Seigneur et donnons du fruit !

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 10 Mai 2015 - 5:19

Dimanche 10 Mai 2015

Psaume 98(97)
Un chant nouveau à notre Roi

Le psaume :


Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s'est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
il s'est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d'Israël.

La terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.
Acclamez le Seigneur, terre entière.
Acclamez votre roi, le Seigneur !


Le commentaire :

Ces quelques versets du psaume de ce dimanche peuvent paraître très guerriers ! C’est vrai, c’est d’abord un grand cri de victoire à la fin d’une bataille gagnée. Le mot « Victoire » est utilisé trois fois. Mais la Bible est une continuelle relecture de l’histoire d’un peuple, de l’histoire humaine entière. Les fils d’Israël continuaient à chanter ces cantiques de victoire célébrant un roi (Voir le terme Roi
dans le petit lexique), tel David ou Salomon alors même que le peuple n’avait plus de roi comme après l’exil. Les fêtes liturgiques résonnaient toujours de ces chants royaux. Mais Israël attendait toujours un roi à venir, un messie. Et le seul vrai roi, c’est Dieu lui-même.

La lecture chrétienne de ce psaume chantera un roi règnant par son abaissement, sa douceur et son humilité. Au temps pascal, nous pouvons chanter ce psaume car il s’agit du règne de l’Amour. « Aimons-nous les uns les autres, dit Jean, car l’amour vient de Dieu ». Ce psaume est en cohérence avec les paroles de Jésus qui déclare, à la dernière Cène : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour ». Oui, le Seigneur "s'est rappelé sa fidélité, son amour, en faveur de son peuple".

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 17 Mai 2015 - 6:17

Dimanche 17 Mai 2015

Psaume 103(102)
Hymne à la miséricorde

Le psaume :

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis ton nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n'oublie aucun de ses bienfaits !

Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint :
aussi loin qu'est l'orient de l'occident,
il met loin de nous nos péchés.

Le Seigneur a son trône dans les cieux :
sa royauté s'étend sur l'univers.
Toute les oeuvres du Seigneur, bénissez-le,
sur toute l'étendue de son empire !


Le commentaire :


Le livre des Psaumes est composé selon une dynamique. Avec le psaume de ce dimanche nous entrons dans une suite de psaumes à la louange de Dieu. Ils bénissent le Seigneur et le célèbrent. Si le psaume suivant (Ps 103-104) bénit le Dieu créateur, celui-ci bénit le Seigneur pour son inépuisable pardon. Bénir est d’abord le rôle de toute la personne du psalmiste, toute son âme, tout son être. La prière de la Bible n’est jamais purement cérébrale, elle suit le principe de l’incarnation.

Ce psaume de louange et bénédiction (André Chouraqui l’appelle le « Te Deum » de la Bible), est bien en harmonie avec les lectures dominicales : parmi les innombrables bienfaits de Dieu, il y a, dans l’histoire du salut, le groupe des disciples de Jésus ; avant sa mort, il prie sur eux pour qu’ils soient Un (Évangile) et à l’aurore de l’Église ce groupe consolide son unité par le choix du douzième apôtre, Matthias, le remplaçant de Judas Iscariote (Actes des Apôtres, 1ère Lecture).

Dieu pardonne de manière inépuisable. Il pardonne et il guérit. Il se nomme tendresse et pitié. « Il est Amour ». Il efface les péchés. Il les écarte loin de sa présence : Aussi loin que puissent être les points cardinaux de l’orient où le soleil se lève et de l’occident où il se couche. Cette phrase est au centre des versets retenus pour ce dimanche, mais elle aussi au centre de tout le psaume. Ce Dieu qui pardonne à profusion est roi de l’univers ; que tous les anges le bénissent ! L’Eucharistie de ce dimanche nous entraîne dans cette bénédiction.



Psaumes.info > Newsletter.


Dimanche 17 Mai 2015
- Bx Simon Stock, général des Carmes (1164-1265)

Dimanche 17 Mai 2015

Psaume 103(102)
Hymne à la miséricorde

Le psaume :

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis ton nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n'oublie aucun de ses bienfaits !

Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint :
aussi loin qu'est l'orient de l'occident,
il met loin de nous nos péchés.

Le Seigneur a son trône dans les cieux :
sa royauté s'étend sur l'univers.
Toute les oeuvres du Seigneur, bénissez-le,
sur toute l'étendue de son empire !

© AELF - Tous droits réservés.

Imprimer

Le commentaire :
Le livre des Psaumes est composé selon une dynamique. Avec le psaume de ce dimanche nous entrons dans une suite de psaumes à la louange de Dieu. Ils bénissent le Seigneur et le célèbrent. Si le psaume suivant (Ps 103-104) bénit le Dieu créateur, celui-ci bénit le Seigneur pour son inépuisable pardon. (Voir le terme Bénir
dans le lexique). Bénir est d’abord le rôle de toute la personne du psalmiste, toute son âme, tout son être. La prière de la Bible n’est jamais purement cérébrale, elle suit le principe de l’incarnation.

Ce psaume de louange et bénédiction (André Chouraqui l’appelle le « Te Deum » de la Bible), est bien en harmonie avec les lectures dominicales : parmi les innombrables bienfaits de Dieu, il y a, dans l’histoire du salut, le groupe des disciples de Jésus ; avant sa mort, il prie sur eux pour qu’ils soient Un (Évangile) et à l’aurore de l’Église ce groupe consolide son unité par le choix du douzième apôtre, Matthias, le remplaçant de Judas Iscariote (Actes des Apôtres, 1ère Lecture).

Dieu pardonne de manière inépuisable. Il pardonne et il guérit. Il se nomme tendresse et pitié. « Il est Amour ». Il efface les péchés. Il les écarte loin de sa présence : Aussi loin que puissent être les points cardinaux de l’orient où le soleil se lève et de l’occident où il se couche. Cette phrase est au centre des versets retenus pour ce dimanche, mais elle aussi au centre de tout le psaume. Ce Dieu qui pardonne à profusion est roi de l’univers ; que tous les anges le bénissent ! L’Eucharistie de ce dimanche nous entraîne dans cette bénédiction.

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 17 Mai 2015 - 6:23

Embarassed Désolée pour le doublon!!!

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Lun 25 Mai 2015 - 5:19

Dimanche 24 Mai 2015

Solennité de la Pentecôte
Psaume 104(103)
Hymne au créateur
Le psaume :

Bénis le Seigneur, ô mon âme ;
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
Quelle profusion dans tes oeuvres, Seigneur !
La terre s'emplit de tes biens.

Tu reprends leur souffle, ils expirent
et retournent à la poussière.
Tu envoies ton souffle : ils sont créés ;
tu renouvelles la face de la terre.

Gloire au Seigneur à tout jamais !
Que Dieu se réjouisse en ses oeuvres !
Que mon poème lui soit agréable ;
moi, je me réjouis dans le Seigneur.




Le commentaire :

Ce long psaume (35 versets) chante la création du monde par Dieu. Splendeurs du ciel, de la terre, de l’eau, des astres, de la mer, de la vie et de la mort… « Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur ! » Et ce panorama de louange est encadré par la bénédiction : « Bénis le Seigneur, ô mon âme ! »

Les versets retenus pour ce dimanche de la Pentecôte insistent sur le dynamisme du Souffle divin reconnu déjà dans la première alliance, de l’Esprit Saint qui nous est donné dans sa profusion.

La Pentecôte, couronnement des cinquante jours de la fête de Pâques, célèbre la profusion de l’Esprit Saint. Les Actes des Apôtres en témoignent. Une foule de juifs est présente à Jérusalem. Quel bel ensemble de peuples répandus par toute la terre connue ! Et tous entendent dans leur langue les merveilles de Dieu. Que l’Esprit Saint soufflant en tornade est puissant en cette naissance de l’Église du Christ !

Ce psaume qui chante les innombrables merveilles de Dieu dans sa première création, chante aussi les splendeurs de la re-création. Il est toujours capable de recréer nos cœurs endurcis, de faire du neuf aujourd’hui, « de laver ce qui est souillé, de baigner ce qui est aride, d’assouplir ce qui est raide, de réchauffer ce qui est froid, de rendre droit ce qui est faussé » (Poème « Séquence » de la Pentecôte).

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 31 Mai 2015 - 4:04

Dimanche 31 Mai 2015

Solennité de la Sainte Trinité
Psaume 33(32)
Hymne à la puissance et à la providence de Dieu

Le psaume :

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu'il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.

Le Seigneur a fait les cieux par sa parole,
l'univers, par le souffle de sa bouche.
Il parla, et ce qu'il dit exista ;
il commanda, et ce qu'il dit survint.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi !

Le commentaire :

La fête de la sainte Trinité est comme le point d’orgue qui fait encore résonner la joie du temps pascal durant ce long temps de l’Église qui recommence. Notre Dieu est Dieu en trois personnes. Il est un Dieu qui crée le monde, qui intervient dans l’histoire des hommes et des peuples, qui intervient dans l’histoire de chacun. Ce psaume de louange détaille ainsi l’action de Dieu.

Le Père a envoyé le Fils, qui est la parole créatrice. « Elle est droite la parole du Seigneur ». Cette parole est efficace. « Il parla et ce qu’il dit exista. Il commanda et ce qu’il dit survint ». Cette Parole, ce Verbe de Vie, est tout près de chacun. « Dieu veille sur ceux qui le craignent, qui mettent leur espoir en son amour ».

La fête de la sainte Trinité est aussi un envoi en mission. Le livre du Deutéronome (1ère Lecture) qui est une relecture de tout le passé du peuple d’Israël est aussi une parole tournée vers l’avenir de ce même peuple. Dieu dit par son serviteur Moïse : « Tu garderas tous les jours les commandements et les ordres ». A son tour Jésus ressuscité dit à ses apôtres : « Allez donc ; faites des disciples ; apprenez-leur à garder tous les commandements ».

Tous ces commandements sont vie et bonheur et « Nous attendons notre vie du Seigneur ! » A ses apôtres Jésus a dit : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ! » et ils ont pu lui répondre avec le psaume : « Notre confiance est dans TON Nom très saint … Trois fois saint ! »

Père BABEL sm

jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 59
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum