Psaumes des dimanches

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 1 Sep 2013 - 17:29

Rappel du premier message :

Psaume 68(67)
Hymne au Dieu triomphant

Le psaume :

Les justes sont en fête, ils exultent ;
devant la face de Dieu ils dansent de joie.
Chantez pour Dieu, jouez pour son nom.
Son nom est Le Seigneur ; dansez devant sa face.

Père des orphelins, défenseurs de veuves,
tel est Dieu dans sa saint demeure.
A l'isolé, Dieu accorde une maison ;
aux captifs, il rend la liberté.

Tu répandais sur ton héritage une pluie généreuse,
et quand il défaillait, toi, tu le soutenais.
Sur les lieux où campait ton troupeau,
tu le soutenais, Dieu qui es bon pour le pauvre.

© AELF - Tous droits réservés.

Imprimer

Le commentaire :
Ce psaume est monumental (36 versets), il ressemble à une cathédrale, grandiose comme elle, simple dans son idée générale, riche en détails. Il peut nous déconcerter mais c’est un des plus beaux poèmes du psautier. Les versets retenus pour ce dimanche ne peuvent donner qu’une petite idée de cette grande œuvre.

C’est un regard aimant sur les merveilles accomplies par Dieu en faveur de son peuple, une relecture (comme très souvent dans la Bible ). En raccourci, c’est une succession d’étapes du salut comme la contemplation que nous faisons lors de la Veillée Pascale. Le priant rend grâce pour l’épopée du désert, celle des juges, l’installation à Jérusalem, « la montagne sainte » par excellence, le temps des échecs avec des chefs non conformes au cœur de Dieu et enfin le triomphe définitif.

Les versets de ce dimanche sont plutôt situés dans l’introduction. Nous sommes mêlés à un peuple « en fête » dans « l’exultation » et la « danse » devant « la face de Dieu ».

Qui est ce Dieu ? Il se définit par sa miséricorde et son soutien aux plus pauvres et aux sans défense : les orphelins, les veuves, les isolés, les captifs… On peut lui dire : « Dieu qui es bon pour le pauvre ». Il est déjà celui qui dira, par la bouche de Jésus : « Ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens c’est à moi que vous l’avez fait » (Matthieu 25).

Dans ce festin du royaume du Christ, il ne s’agit pas de prendre la première place, mais à cette fête sont conviés « les pauvres, les estropiés, les boiteux, les aveugles » (Évangile de Saint Luc 14). Ce qui rejoint la 1ère lecture de Ben Sirac : « Plus tu es grand, plus il faut t’abaisser ».

Père BABEL sm
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas


Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Ven 14 Juil 2017 - 14:52

Psaume de dimanche le 16 juillet

Psaume 65(64)
Action de grâce pour les bienfaits de Dieu

Le psaume :

Tu visites la terre et tu l’abreuves,
tu la combles de richesses ;
les ruisseaux de Dieu regorgent d’eau,
tu prépares les moissons.

Ainsi, tu prépares la terre,
tu arroses les sillons ;
tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies,
tu bénis les semailles.

Tu couronnes une année de bienfaits,
sur ton passage, ruisselle l’abondance.
Au désert, les pâturages ruissellent,
les collines débordent d’allégresse.

Les herbages se parent de troupeaux
et les plaines se couvrent de blé.
Tout exulte et chante !

Le commentaire :
Le psaume d’aujourd’hui est en harmonie avec les autres lectures : la très rurale parabole du semeur dans l’Évangile de Matthieu, la lecture d’Isaïe le prophète qui met en scène la pluie, la neige et la terre, l’action de ces éléments naturels symbolisant l’action efficace de la parole de Dieu.

Dans d’autres parties de la Bible Dieu est un potier. Ici Dieu est un agriculteur en Palestine. Et Dieu est toujours prodigue et abondant ! « Il visite et abreuve la terre » parfois sèche. Les torrents sont souvent déconcertants, capables de tout emporter. Dieu prépare les semailles et les bénit. Herbages, pâturages, collines, plaines, moissons généreuses, tout est exultation et cantique de louange.

A Cana, il est resté beaucoup de vin excellent ; Après la multiplication des pains, il reste beaucoup de pains dans les corbeilles … Dieu ne se laisse pas vaincre en générosité !
Que la semence de sa parole féconde notre bonne terre !

Père BABEL sm
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 23 Juil 2017 - 15:50

Psaume de dimanche le 23 juillet

Psaume 86(85)
Plainte dans la souffrance et la persécution


Le psaume :

Toi qui es bon et qui pardonnes,
plein d'amour pour tous ceux qui t'appellent,
écoute ma prière, Seigneur,
entends ma voix qui te supplie.

Toutes les nations, que tu as faites,
viendront se prosterner devant toi,
car tu es grand et tu fais des merveilles,
toi, Dieu, le seul.

Toi, Seigneur Dieu de tendresse et de pitié,
lent à la colère, plein d'amour et de vérité,
regarde vers moi,
prends pitié de moi.

Le commentaire :

Ce psaume est la prière suppliante dans toute sa force. Les termes sont ceux employés par le pauvre qui appelle, le malheureux sans recours : « Appellent » « Écoute » « Entends » « Supplie » « Regarde vers moi » « Prends pitié ».

Dieu est qualifié comme celui qui est un trésor de pardon. « Dieu qui es bon et qui pardonnes ». Il est qualifié comme dans le psaume 144 du dimanche 3 juillet (14e dimanche A) : « Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour ». Cette miséricorde est complétée par la grandeur d’un Dieu qui « Fait des merveilles » et qui est honoré par les nations qui viennent se prosterner devant lui.

Les lectures de ce dimanche insistent sur la patience de Dieu qui est omniprésente dans toute l’histoire du salut. « Ta force est à l’origine de ta justice, et ta domination sur toute chose te rend patient envers toute chose » (Livre de la Sagesse) et pourtant tu es un Dieu patient. Jésus nous le redit à travers la parabole de l’ivraie qui pousse avec le bon grain. Les moissonneurs patienteront jusqu’à la fin et laisseront croître bonne et mauvaise herbe !

Père BABEL sm


avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Ven 28 Juil 2017 - 13:08

Psaume de dimanche le 30 juillet

Psaume 119(118)
Litanie de la Loi de Dieu


Le psaume :

Mon partage, Seigneur, je l'ai dit,
c'est d'observer tes paroles.
Mon bonheur, c'est la loi de ta bouche,
plus qu'un monceau d'or ou d'argent.

Que j'aie pour consolation ton amour
selon tes promesses à ton serviteur !
Que vienne à moi ta tendresse, et je vivrai :
ta loi fait mon plaisir.

Aussi j'aime tes volontés,
plus que l'or le plus précieux.
Je me règle sur chacun de tes préceptes,
je hais tout chemin de mensonge.

Quelle merveille, tes exigences,
aussi mon âme les garde !
Déchiffrer ta parole illumine,
et les simples comprennent.

Le commentaire :

Le psaume d'aujourd'hui est le plus long du psautier (176 versets). Chaque fois que nous l'utilisons, c'est avec une dose "homéopathique" si j'ose dire ! Ce psaume est alphabétique : 22 strophes débutant par l'une des 22 lettres de l'alphabet hébreu. C'est une contemplation amoureuse jusqu'à satiété des commandements du Seigneur.

En cela il répond bien la première lecture, où le roi Salomon "tout jeune homme" effrayé devant ses responsabilités de gouvernant demande à Dieu "un cœur attentif capable de discerner le bien du mal" Dieu va lui répondre en lui donnant "un cœur intelligent et sage". L'évangile est dans la même harmonie : un trésor caché qui vaut bien qu'on fasse tout pour l'avoir, un filet plein de poissons, c'est bien cette Volonté du Seigneur à vivre au quotidien.

C'est vrai : "Mon bonheur c'est la loi de ta bouche plus qu'un monceau d'or et d'argent". Les exigences du Seigneur ce sont "bonheur, consolation, tendresse, plaisir". Tout au long de ce psaume le priant choisit un chemin, le chemin du Seigneur. Il hait "le chemin du mensonge". C'est toujours le même choix qui est indiqué dès le début du psautier (Psaume 1). Choisir entre le chemin du juste et le chemin des impies.

Père BABEL sm

avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Sam 5 Aoû 2017 - 17:55

Psaume de dimanche le 6 août

Fête de la Transfiguration du Seigneur

Psaume 97(96)
Dieu, Roi plus grand que tous les dieux


Le psaume :

Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !
Ténèbre et nuées l'entourent,
Justice et droit sont l'appui de son trône.

Quand ses éclairs illuminèrent le monde,
la terre le vit et s'affola;
les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,
devant le Maître de toute la terre.

Les cieux ont proclamé la justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.
Tu es Seigneur, le Très-Haut sur toute la terre,
tu domines de haut tous les dieux.

Le commentaire

Ce psaume est un poème de glorification du Seigneur le Roi d’Israël. « Le Seigneur règne ». Le psaume comporte douze versets ; la liturgie en a retenu sept. Suggestion : dans une célébration, pourrait-on peut-être proclamer la totalité de ce psaume !

Nous sommes le jour de la Transfiguration du Seigneur Jésus. Sur une haute montagne, symbole du mont Sinaï où Dieu parlait à Moïse dans la "nuée" et l'ébranlement de la nature, Jésus se montre à trois disciples. Il se montre glorieux, avec des vêtements éblouissants et la voix de Dieu le Père retentit.

Le psaume fait écho à l'événement du Sinaï et à la vision de Jésus par ses disciples dans cet événement de la transfiguration rapporté par trois évangélistes. Ténèbres et nuée l'entourent. Ses éclairs illuminèrent le monde. La terre en fut témoin et s'affola. Les disciples représentent par avance les hommes du monde entier vers qui les douze apôtres seront envoyés. "Tous les peuples ont vu sa gloire".

A travers ce psaume, en ce dimanche au cœur de l'été, nous désirerons la gloire du seigneur et l'embrasement du feu de son Esprit; qu'il nous stimule dans notre quotidien par la force du Christ ressuscité.

Père BABEL sm

avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Ven 8 Sep 2017 - 17:29

Psaume 95(94)
Dimanche le 10 septembre

Dieu créateur et guide de son peuple

Le psaume :

Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
Oui, il est notre Dieu ;
nous sommes le peuple conduit.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ?
"Ne fermez pas votre coeur comme au désert,
où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit."

Le commentaire :

Ce psaume est l’un des plus connus du psautier. Il ouvre une série des psaumes royaux (Ps 96-99). Il est cité dans le nouveau testament, quand il s’agit d’encourager les chrétiens à marcher vers la Terre promise, qui n’est plus seulement le terme de la marche des Hébreux, mais le royaume du Christ (Lettre aux Hébreux 3,7-11)
Dans le Judaïsme, il servait à la célébration du Sabbat. Chez les chrétiens il est prié comme psaume du début de journée : Invitatoire au chant des psaumes de la louange du matin quand le soleil se lève (Laudes).

Nous voyons ces fidèles se hâter dans la joie vers le Temple de Dieu. En arrivant, tous se prosternent devant le Seigneur créateur de tout ce qui existe. C’est le sentiment d’adoration, mot à mot être « bouche bée » (le mot adorer vient du mot bouche en latin) devant la grandeur de Dieu et la merveille de son amour.

Nous sommes invités d’abord à entrer dans la maison de Dieu et à célébrer une liturgie bruyante. « Venez, crions de joie pour le Seigneur, acclamons notre Rocher, notre salut. Allons jusqu'à lui en rendant grâce, par nos hymnes de fête acclamons-le ! »
Avec le verbe « rendre grâce » nous sommes dans un grand thème biblique : Le priant ne cesse de rendre grâce, pour nous de faire Eucharistie.

Cette démarche rappelle étonnamment la fondation d’Israël. Tout part de l’Exode et du désert. Le Seigneur a guidé son peuple à travers le désert et il conduit son troupeau tel un berger. Le mot important est AUJOURD’HUI. C’est aujourd’hui que le Seigneur nous rencontre. Dieu n’hésite à lancer des reproches au peuple, ce que ne cesseront de faire les prophètes. Ce peuple a « fermé son cœur ». Il n’a cessé de « tenter et provoquer ». Il a déçu son Dieu amoureux de lui durant quarante ans. Aussi cette génération des partants n’a point vu la Terre promise.

Les fils d’Israël ont été tentés, comme Jésus et comme chacun de nous. Ils ont défié leur Seigneur. Ils n’ont pas écouté sa parole. Quelle ingratitude ! Bénéficiaires des hauts-faits de Dieu, ils ne l’ont pas toujours suivi. Mais Dieu écrit droit avec des lignes courbes et tire le bien des sinuosités de l’existence. Ce psaume est un temps d’arrêt, de retour sur soi, de retour à Dieu. L’évangile de ce dimanche qui invite les disciples à la correction fraternelle et à la prière confiante s’harmonise bien avec ce psaume de pénitence.

Père BABEL sm
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Ven 15 Sep 2017 - 16:41

Psaume 103(102)
Hymne à la miséricorde


Le psaume :


Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis ton nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n'oublie aucun de ses bienfaits !

Car il pardonne toute tes offenses
et te guérit de tout maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d'amour et de tendresse.

Il n'est pas toujours en procès,
ne maintient pas sans fin ses reproches ;
il n'agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.

Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint :
aussi loin qu'est l'orient de l'occident,
il met loin de nous nos péchés.

Le commentaire :

Avec ce psaume nous entrons dans une suite de psaumes à la louange de Dieu. Ils bénissent le Seigneur et le célèbrent. Si le psaume suivant (Psaume 103/104) bénit le Dieu créateur, celui-ci bénit le Seigneur pour son inépuisable pardon. Bénir est d’abord le rôle de toute la personne du psalmiste, toute son âme, tout son être (Voir Bénir dans le petit lexique). La prière de la bible n’est jamais purement cérébrale, elle suit le principe de l’incarnation.

Dieu pardonne de manière inépuisable. Il pardonne et il guérit. Il se nomme tendresse et pitié. «Il est Amour ». Il efface les péchés. Il les met très loin de sa présence : aussi loin que puissent être les points cardinaux de l’orient où le soleil se lève et de l’occident où il se couche.

Le disciple de Jésus est appelé comme le Seigneur à vivre le pardon. Combien de fois pardonner ? "Soixante dix fois sept fois" c'est-à-dire toujours et sans cesse. Pardonner à la manière du Père du ciel.

"Je vous donne un commandement nouveau : Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres" (Évangile selon St Jean chapitre 13, verset 34 ; verset de l'alléluia).

Père BABEL sm
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Sam 23 Sep 2017 - 16:21

Psaume 103(102)
Hymne à la miséricorde



Le psaume :

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis ton nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n'oublie aucun de ses bienfaits !

Car il pardonne toute tes offenses
et te guérit de tout maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d'amour et de tendresse.

Il n'est pas toujours en procès,
ne maintient pas sans fin ses reproches ;
il n'agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.

Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint :
aussi loin qu'est l'orient de l'occident,
il met loin de nous nos péchés.

Le commentaire :

Avec ce psaume nous entrons dans une suite de psaumes à la louange de Dieu. Ils bénissent le Seigneur et le célèbrent. Si le psaume suivant (Psaume 103/104) bénit le Dieu créateur, celui-ci bénit le Seigneur pour son inépuisable pardon. Bénir est d’abord le rôle de toute la personne du psalmiste, toute son âme, tout son être. La prière de la bible n’est jamais purement cérébrale, elle suit le principe de l’incarnation.

Dieu pardonne de manière inépuisable. Il pardonne et il guérit. Il se nomme tendresse et pitié. «Il est Amour ». Il efface les péchés. Il les met très loin de sa présence : aussi loin que puissent être les points cardinaux de l’orient où le soleil se lève et de l’occident où il se couche.

Le disciple de Jésus est appelé comme le Seigneur à vivre le pardon. Combien de fois pardonner ? "Soixante dix fois sept fois" c'est-à-dire toujours et sans cesse. Pardonner à la manière du Père du ciel.

"Je vous donne un commandement nouveau : Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres" (Evangile selon St Jean chapitre 13, verset 34 ; verset de l'alléluia).

Père BABEL sm
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Sam 30 Sep 2017 - 17:46

Psaume du dimanche le 1er octobre

Psaume 138(137)
Action de grâce pour les bienfaits de Dieu


Le psaume :

De tout mon coeur, Seigneur je te rends grâce :
tu as entendu les paroles de ma bouche.
Je te chante en présence des anges,
vers ton temple sacré je me prosterne.

Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité,
car tu élèves au-dessus de tout, ton nom et ta parole.
Le jour où tu répondis à mon appel,
tu fis grandir en mon âme la force.

Tous les rois de la terre te rendent grâce
quand ils entendent les paroles de ta bouche.
Ils chantent les chemins du Seigneur :
" Qu'elle est grande, la gloire du Seigneur !".


Le commentaire :

Ce psaume a une double appartenance : il est un appel au secours comme beaucoup de fois dans les psaumes et dans la Bible. Nous comptons toujours parmi ces pauvres que Dieu aime et qui ne cessent de ne compter que sur Dieu.

Il est aussi un psaume alphabétique, où chaque verset débute par une des 22 lettres de l’alphabet hébraïque. C’est donc une méditation amoureuse de la parole de Dieu et une célébration d’un réel qui est universel à travers 22 chemins qui traversent le monde. Chaque psaume doit être une méditation amoureuse. Cela doit exister dans le déroulement même de la liturgie dominicale : position assise de l’assemblée et chant du psalmiste avec le refrain chanté par tous.

L’homme biblique est un marcheur, à la suite d’Abraham, de Moïse et de son peuple, d’Elie et des exilés revenant joyeux de Babylone l’oppressive. Jésus n’a cessé de parcourir campagnes et villages. Il a appelé ses disciples à marcher à sa suite. Ses disciples étaient les suiveurs de la « Voie ». Le chrétien reste pèlerin, de Jérusalem à Rome, ou à Compostelle. Ne nous étonnons donc pas que le psalmiste demande instamment au Seigneur de lui « enseigner ses voies » et « de lui faire connaître sa route ».

« Voyageant sur une terre étrangère, je ne peux pas revenir de moi-même car je me trompe de chemin. Tout le temps de la vie de ce monde, mon retour attend ta miséricorde » (Saint Augustin).

Le priant demande au Seigneur de le diriger dans la vérité, car il est un Dieu du salut. Deux notions, vérité et salut, qui sont souvent associés. Le Seigneur écoutera l’appel désespéré du pauvre. Il ne pourra écouter ce fils qui prétendra aller à la vigne et qui ne prendra pas le chemin pour y aller. Comme il n’a pas pu écouter une certaine mentalité des pharisiens qui se croyaient parvenus au but du chemin, et que Jésus dénonce (Evangile).

Père BABEL sm
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 8 Oct 2017 - 15:26

Psaume de dimanche le 8 octobre

Psaume 80(79)
Lamentation sur la vigne dévastée


Le psaume :

La vigne que tu as prise à l'Égypte,
tu la replantes en chassant les nations.
Tu déblaies le sol devant elle,
tu l'enracines pour qu'elle emplisse le pays.

Pourquoi as-tu percé sa clôture ?
Tous les passants y grappillent en chemin ;
le sanglier des forêts la ravage
et les bêtes des champs la broutent.

Dieu de l'univers reviens !
Du haut des cieux regarde et vois :
visite cette vigne, protège-la,
celle qu'à plantée ta main puissante.

Jamais plus nous n'irons loin de toi :
fais-nous vivre et invoquer ton nom !
Dieu de l'univers, fais-nous revenir ;
que ton visage s'éclaire et nous serons sauvés


Le commentaire :

Dieu est un vigneron. La vigne c’est son peuple qu’il aime. Comme la vigne demande des soins attentifs, l’histoire d’Israël a été sans cesse l’objet de soins patients de la part du Seigneur. C’est la clef de lecture de la parole de Dieu en ce dimanche. Le texte d’Isaïe le prophète attend la réponse du psaume.

Le Dieu vigneron a chéri sa vigne et la vigne n’a donné que du mauvais raisin ! Le résultat est scandaleux : la clôture est brisée. Non seulement les passants grappillent et chapardent, mais les sangliers et les fauves labourent le terrain !

Est-ce l’image des armées d’invasion qui broutent Israël et Juda jusqu’à la déportation ? Du plus profond de la misère jaillit la réaction qui est une demande de pardon, une liturgie pénitentielle ! « Dieu, fais-nous revenir, que ton visage s’éclaire et nous serons sauvés ». Ce refrain scande la marche du psaume en quatre parties qui font une relecture profonde de l’histoire d’Israël, avec la sortie d’Égypte, l’entrée dans la terre promise, le temps des avatars, et l’appel au secours.

Jésus ira jusqu’au bout de ce thème de la vigne. Le Père enverra beaucoup d’émissaires vers sa vigne. Ils ne seront pas reçus. Finalement il enverra son propre Fils. « Il est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas reçu ». Mais la pierre rejetées des bâtisseurs est devenue la pierre angulaire de l’édifice et le fruit de la vigne célébrera les noces de Dieu et de l’humanité : « Tu es béni, Dieu de l’univers, toi qui nous donnes ce vin, fruit de la vigne et du travail des hommes, nous te le présentons, il deviendra le vin du royaume éternel ».

Père BABEL sm

avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Dim 15 Oct 2017 - 15:07

Psaume de dimanche le 15 octobre

Psaume 23(22)
Dieu pasteur de son peuple


Le psaume :

[
Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d'herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l'honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi,
Ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m'accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j'habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.



Le commentaire :

« C'est le psaume le plus aimé, le plus connu, le plus beau, le plus délicat, le plus pieux, le plus poétique, le plus doux, le plus spirituel, le plus gracieux de tous les psaumes ! »

Le fidèle se confie totalement au Seigneur comme la brebis à son berger. Il ne saurait manquer de quoi que ce soit. Le berger le guide par les endroits les plus agréables et favorables : Prés verdoyants, eaux tranquilles qui refont les forces, chemin le plus sûr ! Les endroits dangereux ne manquent pas en cette vie, ce sont des ravins de la mort ! Mais la houlette pastorale guide et rassure.

Et puis ce psaume a un aboutissement : la table qui est mise pour le festin, celle de l’Eucharistie, celle des noces éternelles. Mets succulents, mais aussi parfum odorant et coupe débordante.

Le psaume du Berger est en totale harmonie avec les autres lectures. Le prophète Isaïe annonce que le Seigneur va préparer un festin pour tous les peuples. Il essuiera toute larme sur les visages et effacera l'humiliation de son peuple. Ce festin des noces est ouvert, mais les premiers invités refuseront et d'autres seront conviés à leur tour, nous dit Jésus dans la parabole de l'évangile.

Père BABEL ms



avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par jaimedieu le Sam 21 Oct 2017 - 16:40

Psaume de dimanche le 22 octobre

Psaume 96(95)
Dieu roi et juge de l'univers


Le psaume :


Chantez au Seigneur un chant nouveau,
chantez au Seigneur, terre entière,
racontez à tous les peuples sa gloire,
à toutes les nations ses merveilles !

Il est grand, le Seigneur, hautement loué,
redoutable au-dessus de tous les dieux :
néant, tous les dieux des nations !
Lui, le Seigneur, a fait les cieux.

Rendez au Seigneur, familles des peuples,
rendez au Seigneur la gloire et la puissance,
rendez au Seigneur la gloire de son nom.
Apportez votre offrande, entrez dans ses parvis.

Adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté :
tremblez devant lui, terre entière.
Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! »
Il gouverne les peuples avec droiture.
Le commentaire :

Le Seigneur nous surprend toujours. C’est pourquoi nous lui chantons un « chant nouveau » ! Alors chantons « un chant nouveau » ! Ce psaume magnifique de louange cosmique et cultuelle devrait être proclamé en entier. Nous sommes unis à la puissante liturgie du Temple, son grouillement de foules en liesse lors de la fête des Tentes par exemple. Nos frères Juifs célèbrent d'ailleurs cette fête d'une semaine (Fête des Souccoth ou Cabanes ou Tentes) durant ces jours d'automne. Nous sommes unis aux « familles des peuples » et aux « nations » venues de partout.

Nous entrons aussi dans la finesse d’un compliment digne des cours royales s’adressant à Dieu comme à un roi « hautement loué, redoutable » tel un juge. Le seigneur est roi, mais jamais à la manière d’un souverain babylonien ou d’une divinité païenne. Il est le « Seigneur éblouissant de sainteté ». Il est le seul Saint ! Ces versets sont une protestation contre toute forme d'idolâtrie, passée ou actuelle. "Le pire des esclavages, c'est de se tromper de Dieu" (Marie Noëlle Thabut).

Ce poème plein de louange cosmique célèbre la providence de Dieu qui nous accompagne dans son plan d'amour. Toute royauté de ce monde est passagère, même celle de Cyrus (1ère Lecture) ou de César (Evangile). Des événements le Seigneur tire le bien.

Père BABEL sm
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Psaumes des dimanches

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum