Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur le Bureau gaming Alpha Omega Players
89.99 € 149.99 €
Voir le deal

APPEL AU PRETENDANT CACHE

Aller en bas

APPEL AU PRETENDANT CACHE Empty APPEL AU PRETENDANT CACHE

Message par Hervé J. VOLTO Mar 17 Déc 2019 - 14:23

Le Prétendant caché LE ROI BLANC, Roi du Sacré-Coeur, Roi du Miracle tenu en réserve par Dieu pour la régénération de la France et il mènerait une vie retirée et pénitante en attendant le jour de sa restauration. Ce descendant incognito des Rois de France, Jean Raspail l'immaginait solaitaire et sans Royaume, évoquant à l'occasion ses ancêtres dans le secret de ses pensées puis que le même Sang coule dans ses veines.

Au MARQUIS André Le Sage DE LA FRANQUERIE venu un jour la visiter à La Fraudais, Marie Julie Jahenny dira :

- Il ne faut pas chercher le vrai Roi car, si on savait où il se trouve, les francs maçons, des agents de la République ou même certains Prétendants tenteraient de le faire disparaître ...

Cependant, les Royalistes le savent, les Français doivent savoir qu'il sont un Roi, un Roi caché, SMTC HENRI V DE LA CROIX (comme il y eu un Philippe VI de Valois), vrai descendant de Saint-Louis, Lieutenant du Christ, Apôtre de Sa Très sainte Mère, grand précuseur et en même temps l'éxécuteur spirituel des volontés du Sacré-Coeur sur la France. N'oublions pas que le spirituel l'emporte sur le temporel, comme la mer sur une carafe d'eau.

Les vrais Royalistes savent de toutes leurs forces en tout ce que représente le Prétendant caché. Le Sacré, voilà toute l'affaire. C'est l'Onction Divine, consubstantielle à la Naissance, à l'Héritage, qui fait les Roi de France. Après que le Pacte eut été rompu par deux fois, par la mort de Louis XVI et par l'éxil de Charles X, deux Roi quia vaient été Sacrés à Reims, on avait esseyé autre chose pour remplacer le millénaire PAR LA GRACE DE DIEU et cette chpose s'appella “la volonté du peuple” : on a vu ce que celà a donné et comment la volonté du peuple a signifié son congé à Louis-Philippe Premier et dernier en 1848.

Ne pouvant être Roi de France, Louis-Philippe avait choisi d'être “Roi des Français” :

- LA MEILLEURE DES REPUBLIQUES , selon la juteuse trouvaille de La Fayette qui avvait emporté le morceau en 1830.

Et les même qui appellèrent le “Roi bourgeois” en 1830 après les trois Glorieuses le remercièrent en 1848 après trois piteuses.

Mais le message de la vision de la Rue du bac est par là d'une limpidité suprême : C'est à rendre à Jésus la Couronne perdue en 1830 qu'HENRI V DE LA CROIX doit s'ateler ! Si Dieu n'y est pas mélé, le Prétendant caché refusera de se révéler. Dans ce pays où la notion diu Sacré a été largement bailonnée, pas de Dieu, pas de Roi.

Regardons vers les Monarchies encore existantes en Europe : Suède, Norvèges, danemark, Pays-Bas, Belgique, Luzembourg, Espagne, Grande-Bretagne, Liechtenstein, Monaco. Leurs Monarques n'ont pas d'autres pouvoir que celui d'incarner leur nation : le principal en vérité.

Saluons la Reine Elisabeth II, laquelle a été couronne solannellement à Westminster en une grandiose cérémonie RELIGIEUSE comme avant elle tous les Monarques anglais depuis Guillaume le Conquérant, et qui continue après eux de décerner RELIGIEUSMENT les Ordres Chevaleresque de Saint Georges et de la Jarretière : on ne peut mieux affirmer la présence du Sacré dans le pouvoir Royal !

Imaginez alors le Roi de France de demain avec les pouvoirs du Président de la V° République, les Français préférant un Régent Présidentiel élu doté de pouvoir qu'un Roi... à l'anglaise ! Le Roi de France pourrait alors être pleinement du Siège Apostolique le Bienfaiteur Héréditaire, de l'Eglise Romaine le Protecteur Perpétuel, de la Liberté des Lieux saints le Souverain Défenseur du droit.

Pas de Dieu, pas de Roi.

Le seul principe de Fidélité au Souverain, parce que celui est le fils de son père et ainsi de suite avant lui, ne suffirait pas en ces temps égalitaires s'il n'existait pas enfoi dans l'inconsciuent de la nation Française le souvenir de l'ancienne Onction Divin qui confirme les Rois. Même si aujourd'hui on en refuse constitutionnellement les effets, la Source n'en est pas tarie pour autant, et continue goute après goute, CLANDESTINEMENT pourrait-on dire, à sanctifier la personne Royale.

Car ce n'est pas à un Prince banalisé, voire banal, que l'on peut engager sa Foi. Et ce n'est d'ailleurs pas un Roi comme les autres que Dieu nous a promis : c'est un vrai Fils de Saint-Louis, UN NOUVEAU CONSTANTIN !

Adoptons comme point de départ l'hypothèse réconfortante que le fils d'un père ayant perdu la Foi n'ai quand à lui en rien renoncé en son fort intérieur à assumer L'ENSEMBLE de son héritage, autant spirituel que politique, c'est à dire honorer son père en prenant sa suite et donc ne pas s'en tenir au rôle vagument représentatif et historico-mondain de Prétenfdant IN PARTIBUS résigné (heureux ?) d'en rester là... mais au contraire à le risquer ce double héritage, et à tenter de lui rendre vie, ce que personne ne pourra faire à sa place.

Ceci établit, commençons par le plus facile : l'apprétiation des forces en présence, la connaissance du Royalisme Français. On chouanne dans certains salons, on va pier à La fraudais ou à Pontmain, des émissaires secrets se rednent, la nuit, auprès de certains Princes, des Dames de la bonne Société brodent des foulards et des napperons au chiffre couronné d'autres Princes, des Camelots battent le pavé de Paris au nom d'autres Princes.

On parle de plus en plus de ce que l'on appelle LE RETOUR DU DACRE chez une part notable (dans tous les sens du terme) de la jeunesse. On peut supposer qu'il y a ici un gisement.

Les Royalistes le savent, les Français doivent le savoir : la France a un Roi, un Roi caché. Le Prétendant caché est LE ROI BLANC, Roi du sacré-Coeur, Roi du Miracle tenu en réserve par Dieu pour la régénaration de la France et il mènerait en attendant une vie retirée et pénitante en attendant le jour de sa restauration.

Jésus se lamentait qu'on ne Lui demendait pas assez ce Roi.

Ravivant une Foi en voie d'extinction, Dieu -le Dieu de Clotilde que l'on appelle Jésus-Christ- demende un acte d'engament et de dévotion, sous le signe du SACRE COEUR, ou COEUR DE L'AMOUR surmonté de la CROIX DU SACRIFICE, espoir et salut de la France.

C'EST LE MOMENT D'EN APPELER AU PRETANDANT CACHE.

1925: Sept ans après avoir renouvelé les demandes de Paray-le-Monial par l’intermédiaire de Claire Ferchaud, au Président Poincaré ( Président dela République Française du 18 février 1913 au 18 février 1920) qui les a rejeté avec légèreté, le Christ-Roi apparait de nouveau à Claire Ferchaud (1896-1972) et lui dit:

-Quand je verrai ces lieux que j’ai spécialement choisi pour répandre mon Amour miséricordieux sur le monde, les foules à genoux et demander pardon, mon Père fera grâce et mon Coeur apparaîtra dans le triomphe de la Paix sur une France régénérée!

Pour obtenir plus rapidement le Roi du Sacré-Coeur qui régénèrera la France en Son Nom, ne faudrait-il pas obéir? Aller prier EN FOULE, et A GENOUX, pour DEMENDER PARDON? de bonnes volontés ne pourraient-ils pas organiser cette initiative, sous forme d'un pèlerinage mensuel ?

– Mais priez mes enfants, priez! Mon Fils se laisse toucher (N.D. de Pontmain) !

Et l’intercession de Saint-Jospeh pourrait intervenir ici :

-Saint-Joseph, Patron des amis du Sacré-Coeur, Priez pour nous ! Saint-Joseph, Patron des amis du Sacré-Coeur, Priez pour nous ! Saint-Joseph, Patron des amis du Sacré-Coeur, Priez pour nous !


Prions pour demender Ce Roi...





Hervé J. VOLTO, CJA

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum