Forum l'Arche de Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
TCL TDS-6110 – Barre de son Home Cinéma 2.1 avec caisson de basses ...
69.99 €
Voir le deal

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

+7
Lothar Tiflett
Rémi
Jean le baptiste
Annie
Francesco
veronica
Amazone
11 participants

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Lun 1 Aoû 2011 - 13:36

Rappel du premier message :

Un peu sur le même principe que les petites histoires du Rosaire.
Un bon feu de camp où nous sommes tous invités pour y raconter et y écouter des histoires Wink



Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes





Depuis 2000 ans, des hommes et des femmes nous ont offert de magnifiques sermons et de très belles pensées qui nous aident dans la vie de tous les jours.
Ils nous viennent de nos bons Curés, mais aussi de Saints et de Saintes.

Donc lorsque nous découvrirons un sermon, ou pensée, qui nous intéresse ou qui nous a marqué, je vous propose de l'écrire ici.




Tome 4 des Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney.

15 AOUT
FÊTE DE L'ASSOMPTION DE LA STE VIERGE

Sur les grandeurs de Marie

III. – Que nous sommes heureux, M.F., d'avoir une Mère si bonne, si dévouée au salut de nos âmes !
Cependant il ne faut pas se contenter de la prier, il faut encore pratiquer toutes les autres vertus que nous savons être agréables à Dieu.

Un grand serviteur de Marie, saint François de Paule, fut un jour appelé par Louis XI, espérant obtenir de lui sa guérison.
Le saint trouva dans le roi toutes sortes de bonnes qualités, il s'adonnait à quantité de bonnes couvres et de prières en l'honneur de Marie.
Il disait tous les jours son chapelet, faisait beaucoup d'aumônes pour honorer la sainte Vierge, portait sur lui plusieurs reliques ; mais sachant qu'il n'avait pas assez de modestie et de retenue dans ses paroles, et qu'il souffrait chez lui des gens de mauvaise vie, saint François de Paule lui dit en pleurant :
« Prince, croyez-vous que toutes vos dévotions soient agréables à la sainte Vierge ? Non, non, prince, commencez à imiter Marie, et vous êtes sûr qu'elle vous tendra les mains. »
En effet, ayant fait une confession de toute sa vie, il reçut tant de grâces et tant de moyens de salut, qu'il mourut de la manière la plus édifiante, en disant que Marie lui avait valu le ciel par sa protection.

Le monde est plein de monuments qui nous attestent les grâces que la sainte Vierge nous obtient ; voyez tous ces sanctuaires, tous ces tableaux, toutes ces chapelles en l'honneur de Marie. Ah ! M.F., si nous avions une tendre dévotion envers Marie, que de grâces nous obtiendrions tous pour notre salut !

Oh ! pères et mères, si tous les matins vous mettiez tous vos enfants sous la protection de la sainte Vierge, elle prierait pour eux, elle les sauverait et vous aussi.


Oh ! comme le démon redoute la dévotion envers la sainte Vierge !...
Il se plaignait un jour hautement au bienheureux François que deux sortes de personnes le faisaient bien souffrir. D'abord, celles qui contribuent à répandre la dévotion à la sainte Vierge, puis celles qui portent le saint Scapulaire.

Ah ! M.F., en faut-il davantage pour nous inspirer une grande confiance à la sainte Vierge et le désir de nous consacrer entièrement à elle en mettant notre vie, notre mort et notre éternité entre ses mains ?
Quelle consolation pour nous dans nos chagrins, dans nos peines, de savoir que Marie veut et peut nous secourir !

Oui, nous pouvons dire que celui qui a le bonheur d'avoir une grande confiance en Marie a son salut en sûreté ; et jamais on n'aura entendu dire que celui qui a mis son salut entre les mains de Marie, ait été damné.

Nous reconnaîtrons à l'heure de la mort combien la sainte Vierge nous a fait éviter de péchés, et comme elle nous a fait faire du bien que nous n'aurions jamais fait sans sa protection.

Prenons-la pour notre modèle, et nous sommes sûrs de bien marcher dans le chemin du ciel. Admirons en elle cette humilité, cette pureté, cette charité, ce mépris de la vie, ce zèle pour la gloire de son Fils et le salut des âmes.
Oui, M.F., donnons-nous et consacrons-nous à Marie pour toute notre vie.

Heureux celui qui vit et meurt sous la protection de Marie, le ciel lui est assuré ! C'est ce que je vous souhaite.

Tome 4 des Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas


Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Sam 3 Mar 2012 - 18:34



Sur l'Enfer

Apparitions de Damnés
Abbé F. Chatel



«L’Évangile nous parle plus souvent de l’enfer que du ciel» St Jean Chrysostome

«Seigneur, ne m’envoyez pas en enfer!» Oraison jaculatoire de St Alphonse de Liguori


(...) Enseignements de l’Évangile et de la théologie sur l’enfer.

1. — Il est de foi que l’enfer existe, ainsi que le prouvent maints passages de l’Évangile.


2. — Il est de foi que les damnés subiront la double peine du dam et du sens. Au jugement dernier, Jésus-Christ dira aux réprouvés :
«Retirez-vous de moi, maudits, allez au feu éternel.».

Il est certain que le feu de l’enfer est un feu, non pas métaphorique, mais réel, car, dit saint Thomas, un châtiment corporel peut seul s’adapter à la nature des corps des réprouvés. Le 30 avril, la Sacrée-Pénitencerie a décrété qu’un confesseur ne peut absoudre le pénitent qui s’obstinerait à penser que le feu de l’enfer est métaphorique, et non réel.


3. — Il est de foi que les peines de l’enfer ne seront pas égales pour tous les damnés, mais seront proportionnées à la gravité et au nombre de leurs péchés. Cette vérité a été définie par le Concile de Florence.


4. — Il est de foi que l’enfer est éternel. Jésus-Christ nous dit dans l’Évangile:
«Ceux-ci (les réprouvés) iront au supplice éternel, mais les justes à la vie éternelle.»
Si l’enfer n’était pas éternel, Dieu n’aurait pas suffisamment sanctionné sa loi, car, dit très bien un théologien moderne :
«L’homme est ainsi fait, que le définitif et l’éternel réussissent seuls à contenir la violence de ses passions.»


5. — Il est de foi que tous les adultes sans aucune exception seront sauvés ou damnés, car tous les hommes ressusciteront à la fin du monde et seront jugés par Jésus-Christ; après quoi :
«Ceux-ci (les réprouvés) iront au supplice éternel, mais les justes à la vie éternelle».
Il faut entendre par justes ceux-là seuls qui jouiront de la grâce sanctifiante. Comme on le voit il n’y a de lieu intermédiaire entre le ciel et l’enfer que pour les enfants morts sans baptême.


6. — Il est de foi que les âmes de tous ceux qui mourront en état de péché mortel, n’eussent-ils commis qu’une seule faute grave, descendront, immédiatement en enfer. Cette vérité a été définie par le pape Benoît XII.


Toutes les vérités précédentes sont terribles; mais n’est-ce donc rien que d’offenser gravement la très haute et très sainte majesté de Dieu, de fouler aux pieds le sang de Jésus-Christ, de profaner le temple du Saint-Esprit et de l’en chasser indignement, d’abuser de la grâce, de préférer la créature à Dieu, de répondre à ses bienfaits par la plus noire ingratitude, et de ne pas atteindre la fin pour laquelle notre âme a été créée ?


Fuyons le péché ; rentrons immédiatement en grâce avec Dieu, quand nous avons eu le malheur de l’offenser; efforçons-nous de vivre saintement, et nous éviterons l’enfer.

Notre-Seigneur disait un jour à sainte Thérèse:
«Ma fille, personne ne se perdra sans le savoir.»
Daigne le Seigneur, chers lecteurs, nous accorder à tous d’aller chanter éternellement ses infinies miséricordes dans le ciel!


http://jesusmarie.free.fr/elus_apparitions_de_damnes.html





Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Jean le baptiste Dim 4 Mar 2012 - 15:48

Merci Amazone pour ces messages.
Jean le baptiste
Jean le baptiste

Masculin Date d'inscription : 06/12/2011
Localisation : Hauts-de-Seine

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Rémi Dim 4 Mar 2012 - 16:25

Si on pouvait entendre encore de ces sermons, je crois bien que les confessionnaux se rempliraient et que les fidèles respecteraient davantage la présence eucharistique mais comme le disent les mondains, ils ne faut pas faire fuir le peu de monde qui viennent à l'église. Ah! quelle foutaise.


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Annie Dim 4 Mar 2012 - 17:10

Notre-Seigneur disait un jour à sainte Thérèse:
«Ma fille, personne ne se perdra sans le savoir.»

Ouf!

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Lothar Tiflett Dim 4 Mar 2012 - 18:53

Comment faut-il comprendre cette phrase?

Lothar Tiflett

Date d'inscription : 04/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Lun 12 Mar 2012 - 21:28

Merci Rémi et Annie pour votre participation Wink
@Lothar Tiflett a écrit:Comment faut-il comprendre cette phrase?
En espérant que cela puisse vous répondre :
https://forumarchedemarie.forumperso.com/t6344-personne-ne-se-perdra-sans-le-savoir



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Lun 12 Mar 2012 - 21:44


Comme Jésus a aimé les instruments de la passion, ainsi nous devons aimer ceux qui nous font souffrir

Le Seigneur dit à Gertrude :
« Considère quel exemple je propose à mes élus dans ces honneurs rendus à la croix. De préférence à toute autre créature, dont je me suis servi en mon humanité pour les besoins de mon corps, comme sont les vases où je me suis baigné dans mon enfance, et d'autres, j'ai conféré plus d'honneur à ma croix, à la couronne d'épines, à la lance et aux clous, qui n'ont servi qu'à mon supplice.

Je désire que mes amis intimes me suivent en cette conduite, en témoignant, pour mon
honneur et pour leur propre salut, une plus grande affection à leurs ennemis qu'à leurs
bienfaiteurs, parce qu'ils en retireront incomparablement plus de profit. Mais s'il arrive qu'étant offensés, ils oublient sur le moment de rendre le bien pour le mal, ce me sera au moins un sacrifice agréable, si plus tard ils s'efforcent de répondre aux offenses par des bienfaits, comme j'ai laissé quelque temps ma croix cachée en terre pour ensuite l'exalter.

C'est aussi par affection pour le salut de l'homme que j'aime la croix ; parce que c'est par elle que j'ai obtenu la rédemption du genre humain, que je désirais de toutes mes forces. » (Liv. 4, ch. 52)


(Les Divines Paroles
http://jesusmarie.free.fr/auguste_saudreau_les_divines_paroles.pdf



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Lun 12 Mar 2012 - 21:54


Les Divines Paroles
Chapitre IXX : Force dans les luttes

I. Motifs de confiance dans la tentation

3. Si Jésus n'avait pas été là
Sainte Rose de Lima rencontra un jour, sous un bosquet, son éternel ennemi, transformé en cavalier jeune, élégant, qui la sollicitait au mal.
Aussitôt Rose prit la fuite, se flagella jusqu'au sang et se plaignit à son Epoux de ce qu'Il avait permis qu'elle courût un aussi grand danger.
Jésus, apparaissant sous une forme sensible, lui dit :
« Aurais-tu vaincu si je n'eusse été dans ton coeur ; je suis toujours avec toi, et ma grâce ne t'abandonne pas ; cesse donc de pleurer. » (Vie, ch. 22.)


8. Les démons voient redoubler leurs souffrances quand on repousse leurs
attaques

Le Seigneur donna cette instruction à Madeleine Vigneron :
« Il faut que je te dise cette vérité : les démons qui affligent les âmes qui tendent à leur perfection sont beaucoup plus tourmentés dans les enfers que les autres.

La raison est que ma pureté divine s'attache d'une façon si particulière sur ces âmes innocentes et fidèles qu'elle met l'orgueil de ces malheureux dans la dernière confusion, voyant qu'une chétive créature leur tient tête et leur résiste courageusement, quoi qu'ils emploient toutes leurs forces pour me réduire à néant en elles.

Qui plus est, autant de fois qu'ils la tourmentent, leur rage et leur désespoir augmentent excessivement, parce que par le moyen des souffrances dont ils prétendent l'accabler je la rends plus pure et plus belle, et je la fortifie pour les tourmenter encore davantage. » (3° part., ch. 33.)




10. Paroles rassurantes du Sauveur
Sainte Véronique Juliani dit au Seigneur :
Seigneur, celui qui tient votre place veut que je vous demande de sa part si j'ai commis quelque faute mortelle contre la pureté.
Et le Seigneur lui dit:
« Dis-lui que non. Mais, si je ne t'en avais préservée, tu en aurais commis d'innombrables. »

Et, continue la sainte, Il me fit comprendre quels sont les défauts les plus graves et les fautes qui Lui déplaisent beaucoup ; mais Il me montra que pour faire un péché mortel il faut en avoir la volonté en connaissant bien que c'est un péché (grave).

« Or tu craignais que ce fût péché et, si tu avais vu en cela un péché, tu ne l'aurais pas fait. Quant aux peines et regrets que tu as eus pendant tant d'années, je les ai permis pour te faire expier les fautes que tu as commises. » (Diario, 31 marzo 1697.)


Les Divines Paroles
http://jesusmarie.free.fr/auguste_saudreau_les_divines_paroles.pdf



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Mer 14 Mar 2012 - 5:30


Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus
Sur l'Obéissance


"O ma Mère, de quelles inquiétudes on se délivre en faisant voeu d'obéissance!
Que les simples religieuses sont heureuses! Leur unique boussole étant la volonté des supérieurs, elles sont toujours assurées d'être dans le droit chemin, elles n'ont pas à craindre de se tromper même s'il leur paraît certain que les supérieurs se trompent.


Mais lorsqu'on cesse de regarder la boussole infaillible, lorsqu'on s'écarte de la voie qu'elle dit de suivre sous prétexte de faire la volonté de Dieu qui n'éclaire pas bien ceux qui pourtant tiennent sa place, aussitôt l'âme s'égare dans des chemins arides où l'eau de la grâce leur manque bientôt.


Mère bien-aimée, vous êtes la boussole que Jésus m'a donnée pour me conduire sûrement au rivage éternel.
Qu'il m'est doux de fixer sur vous mon regard et d'accomplir ensuite la volonté du Seigneur."


Histoire d'une âme, Manuscrit C, Éditions du Cerf, Pocket, p. 189.
http://ec.eurecom.fr/~pagan/framedisc_fr.html



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Mer 14 Mar 2012 - 6:00


Abbé Martin de Cochem

La Prière du Coeur

Nécessité de la prière


Chapitre premier
Nécessité de la prière


Les Pères de l’Église sont unanimes à affirmer la nécessité de la prière.
Selon leur doctrine, tout ce dont l'homme a besoin pour son corps, pour son âme, dans le temps et dans l'éternité, il l'obtient par la prière; au point que Dieu ne fait descendre du ciel sur la terre aucun don, aucune grâce, s'il n'en a été préalablement sollicité.

Saint Grégoire et saint Thomas appuient leur enseignement à cet égard sur ces paroles de Jésus-Christ :
« Demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira ».


Saint Chrysostome appelle la prière le fondement, la base de toutes les vertus. Comme une maison ne peut subsister sans fondement, notre vie chrétienne ne peut subsister sans la prière.
Oui, il faut prier sans cesse, car la prière nous est aussi nécessaire que l'humidité est indispensable aux racines de l'arbre. (...)



O Chrétiens, aimez la prière, appliquez-vous-y toujours davantage et cherchez à la rendre plus parfaite.
Appliquez-vous-y d'autant plus que le démon vous poursuit sans trêve, essayant par mille ruses de vous tromper, de vous séduire, de vous perdre. (...)



Saint Chrysostome dit :
« Nul n'est excusable s'il est terrassé par son adversaire parce qu'il a cessé de prier.
Interrompre la prière, c'est donner tout pouvoir au démon; l’abandonner, c'est se constituer son prisonnier.
Au contraire, chaque fois que vous priez, vous accablez d'angoisses notre infernal ennemi qui se sent alors affaibli.
L'arme de la prière le met en déroute aussi rapidement qu'un meurtrier fuit à l'approche de la justice. »


Ceci explique pourquoi tant de personnes, en religion ou dans le siècle, sont si souvent et si fortement tentées et vaincues par la chair, le monde et les créatures : elles ne prient pas, ou pas assez, ou pas comme il faut.


Saint Jean Chrysostome le dit :
« Celui qui ne vaque pas à la prière, court au devant des tentations, et quand je vois un homme qui n'aime pas la prière, je le tiens pour peu vertueux.
Au contraire, une âme se montre-t-elle avide de prier, estime-t-elle comme un grand dommage l'omission de la prière, je la reconnais pour un vrai temple de Dieu, un vase plein de précieuses vertus. »



La Prière du Coeur
Père Martin de Cochem (13 décembre 1634 - 10 septembre 1712), prédicateur, catéchiste, confesseur
http://jesusmarie.free.fr/martin_de_cochem.html



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Mer 14 Mar 2012 - 13:03


Abbé Martin de Cochem

La Prière du Coeur

( Suite )

Chapitre deuxième
Combien il faut prier



Quand l’Esprit-Saint exhorte à la prière, il ne fixe ni époque ni durée, mais il la veut continuelle :
« Que rien ne vous détourne de prier sans cesse, car la récompense est éternelle » .
Par l'organe de saint Paul, il dit encore :
« C'est la volonté de Dieu que vous priiez sans cesse » . « Persévérez et veillez dans la prière, en raccompagnant d'actions de grâces » .


« Notre-Seigneur dit lui-même : Priez sans cesse, afin que vous soyez jugés dignes d'échapper aux maux à venir » . « Il faut toujours prier et ne jamais cesser de le faire ».
Il faut, renferme un ordre formel du Seigneur, en sorte que la prière n'est pas une œuvre facultative, mais un devoir strict.


Cependant prier sans cesse, ne signifie pas être uniquement occupé à la prière; ce que le Seigneur demande, c'est simplement de prier quand nous en avons la liberté, c'est-à-dire quand notre travail, nos devoirs d'état, notre santé le permettent.
(...)




Beaucoup, en effet, prient avec assiduité au moment de leur conversion; bientôt la tiédeur succède au zèle des premiers jours; enfin, l'indifférence les gagne comme si leur salut était déjà fait.
Pauvres âmes, quand elles s'apercevront que la prière leur a été ôtée, elles pourront tenir pour certain que la miséricorde divine s'est détournée d'elles. »



Bien des personnes réputées pieuses devraient réfléchir sur cette remarque du saint évêque d'Hippone. Prier peu et mal passer le temps dans l'oisiveté, à parler ou à dormir, ce sont là autant d'indices que Dieu se retire peu à peu, pour nous abandonner tout à fait, si nous ne changeons de vie.

Quant aux âmes généreuses, qui, elles, ne cessent d'élever vers le ciel la ferveur de leurs prières, elles peuvent être assurées que Dieu versera dans leur sein en abondance ses bienfaits incomparables.




(...) La prière constante, quand même elle ne serait pas accompagnée de toutes les autres bonnes oeuvres, ni de grandes mortifications, rend l'âme agréable à Dieu, et lui fait obtenir plus promptement, après la mort, cette miséricorde qu'elle a tant de fois implorée par l'ardeur et la fréquence de ses soupirs.


Imitons donc les exemples qui nous sont proposés, notre profit au ciel et sur la terre sera double : là-haut notre couronne sera plus précieuse; ici-bas, nos affaires marcheront mieux. Pensez seulement au nombre de péchés qu'une prière ainsi continuée ferait éviter, et à la quantité de tentations dont elle préserverait.
(...)



Joindre la prière au travail, ou plutôt transformer le travail en prière par l'oraison jaculatoire, voilà quel doit être l'objet de notre constante application. Soyez assuré qu'en récompense de ce soin, le Saint-Esprit opérera en vous de grandes choses et que, de pauvre pécheur, vous deviendrez l'ami privilégié du Dieu tout-puissant.



La Prière du Coeur, chapitre 2
Père Martin de Cochem (13 décembre 1634 - 10 septembre 1712), prédicateur, catéchiste, confesseur
http://jesusmarie.free.fr/martin_de_cochem.html



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Lun 26 Mar 2012 - 1:01


Sur les tentations


Quel est mon dessein, M. F. ? Le voici : c'est de vous montrer :
1 : que la tentation nous est très nécessaire pour nous faire connaître ce que nous sommes ;
2 : que nous devons grandement craindre la tentation, parce que le démon est très fin et très rusé, et qu'une seule tentation peut nous jeter en enfer, si nous avons le malheur de succomber ;
3 : que nous devons combattre vigoureusement jusqu'à la fin, parce que ce n'est qu'à cette condition que le ciel nous sera donné.
(...)



Que devons-nous conclure de tout cela, M. F. ? Le voici :
1 : C'est de ne pas croire que nous serons délivrés de tentations ou d'une manière ou d'une autre, tant que nous vivrons ; par conséquent, il faut nous résoudre à combattre jusqu'à la mort ;

2 : Dès que nous sommes tentés, de vite avoir recours au bon Dieu, autant de temps que la tentation dure, parce que, si le démon persévère à nous tenter, c'est toujours dans l'espérance de nous gagner.

En troisième lieu, c'est de fuir tout ce qui est capable de nous donner des tentations, du moins si nous le pouvons, et de ne jamais perdre de vue que les mauvais anges n'ont été tentés qu'une fois, et que, de la tentation ils sont tombés en enfer.


Il faut avoir une grande humilité, ne jamais croire que, de nous-même, nous pouvons ne pas succomber ; mais seulement, qu'aidés de la grâce du bon Dieu nous ne tomberons pas.

Heureux, M. F., celui qui, à l'heure de la mort, pourra dire comme saint Paul :
« J'ai bien combattu, mais avec la grâce du bon Dieu, j'ai vaincu ; c'est pour cela que j'attends la couronne de gloire que le bon Dieu donne à celui qui lui a été fidèle jusqu'à la mort (II Tim., IV, 8.). » C'est le bonheur...



Tome 1, sur les tentations, Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome1/tentation16.html



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Lun 26 Mar 2012 - 15:25


Les Divines Paroles
Chapitre XIV : Recueillement

8. Combien les pensées nuisent à l’âme

« Tu pourrais mieux me servir, dit un jour le Sauveur à Marguerite de Cortone, si ton âme n’était divisée par une foule de pensées diverses, dont tu ne sais pas te débarrasser…
Si tu veux avoir la force de venir à moi, ne t’embarrasse pas dans les pensées du siècle, mais retourne à la croix. » (Vie intime, ch. 5, & 46.)


Benigna était au couvent quand le Seigneur lui dit :
Je ne donne pas la dixième partie des grâces que je voudrais aux âmes religieuses, parce que je ne les trouve pas suffisamment recueillies… Pour pouvoir faire mes communications intimes, je veux le recueillement. » (Vie, p. 295.)



11. Récompenses ineffables réservées à celui qui aura veillé sur son coeur, ses sens et son imagination

Mechtilde, dans un transport d’amour, criait au Seigneur : Que j’aimerais être votre captive !
« Celui qui veut être mon captif sur la terre doit retenir ses yeux de tout ce qui est illicite et inutile, et moi, dans la gloire céleste, j’ouvrirai ses yeux en lui révélant la clarté de ma face.
Je lui manifesterai ma gloire et je me montrerai à lui avec tant de délices que toute la milice des cieux en sera dans l’allégresse et l’admiration.

Semblablement, celui qui tient captives ses oreilles en leur défendant d’entendre quoi que se soit d’inutile et de nuisible, je lui chanterai avec ma voix mélodieuse, pendant toute l’éternité, une mélodie d’une douceur toute particulière.

Celui aussi qui refrène sa bouche de toute parole oiseuse ou nuisible, je la lui ouvrirai si excellemment pour ma louange qu’Il célèbrera ma gloire avec plus de distinction que les autres.

Celui qui interdit également à son coeur toutes pensées vaines ou mauvaises et désirs nuisibles sera doté par moi avec tant de libéralité qu’il m’aura en sa puissance avec tout ce qu’il voudra, et que son coeur tressaillira éternellement d’une liberté et de délices singulières dans mon divin coeur.

Et celui qui se lie les mains pour ne faire aucune oeuvre de péché, je le délivrerai de tout travail, je lui donnerai le repos éternel avec tant de gloire, je l’exalterai et j’exalterai ses bonnes oeuvres unies aux miennes avec tant d’honneur, que toute la cour céleste en recevra un nouveau surcroît de joie. » (4e part., ch. 21.)


Les Divines Paroles
http://jesusmarie.free.fr/auguste_saudreau_les_divines_paroles.pdf



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par gougou Mar 27 Mar 2012 - 10:44

Son âme parfaite était le miroir du père et son humanité parfaite(pour moi)était le miroir de sa mère.Effectivement Marie ne pouvait être que pûre blancheur Marie
gougou
gougou

Féminin Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : bouches du rhone

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Ven 30 Mar 2012 - 16:35

C'est très joli Gougou Wink Marie



Sur la religion

L'impie a dit dans son cœur : Non, il n'y a point de Dieu. (Ps. xiii, 1.)


Le pécheur, M.F., séduit par le démon et aveuglé par ses passions, s'écrie :
« Non, non, il n'y a point de Dieu. »
Il voudrait qu'il n'y en eût point, afin de pouvoir s'abandonner avec plus de liberté à la fureur de ses penchants corrompus ; car s'il admettait l'existence d'un Dieu, il faudrait qu'il admit aussi la justice de ce Dieu, et, par conséquent, que le péché est puni et la vertu récompensée.

Cet insensé ne fait pas attention que le nom de Dieu est gravé dans son cœur avec le doigt même de son Créateur. C'est en vain qu'il nie l'existence de son Dieu ; sa conscience le démontrera toujours. (...)



Il y a un Dieu qui nous voit et qui nous jugera, pour nous récompenser si nous avons fait le bien et évité le mal ; pour nous punir, si nous nous sommes abandonnés au gré de nos passions.



Oui, il y a une religion sainte, qui fait tout le bonheur de celui qui observe ce qu'elle lui commande. Laissons, laissons crier les impies dans leur frénésie et leur démence ; reposons-nous tranquillement dans le sein de notre religion divine, et à l'ombre de notre Créateur.


O mon Dieu ? faites descendre un rayon de votre lumière dans le cœur de ces pauvres aveugles, et ils verront ce qu'ils n'ont pas encore vu, et ils connaîtront ce qu'ils n'ont pas encore voulu connaître.




(...) Croirez-vous maintenant ce que vous disent les athées quand vous les entendez vomir leurs impiétés ?
Savez-vous ce qu'il faut leur répondre ? – Non, me direz-vous peut-être.
Le voici : « Va, pauvre aveugle, tu feras bien comme les autres ; quand la mort te serrera d'un peu près, tu changeras bien de langage et de sentiment. »



Savez-vous, M.F., pourquoi ces malheureux débitent toutes ces impiétés ? ce n'est pas qu'ils les croient ; vous venez de voir qu'à la mort ils les désavouent publiquement ; mais c'est qu'ils voudraient que cela fût, car s'il y a un Dieu et une religion sainte, assurément il faut que le péché soit puni : voilà ce qui les jette au dernier des désespoirs. (...)




De tout cela, M.F., il faut conclure que, si nous sommes sûrs de la vérité de ce que la religion nous enseigne, s'il est vrai que tous ceux qui ont voulu aller au ciel ont fait ce qu'elle leur a commandé, nous devons, nous aussi, faire de même.


O mon Dieu ! quel malheur que l'aveuglement au sujet du salut de notre pauvre âme !
Être certains et très certains qu'en vivant comme nous vivons, nous n'aurons jamais le ciel, et, malgré cela, continuer à faire toujours de même !...




Revenons, M.F., de nos égarements ; il en est encore temps : le bon Dieu nous offre sa miséricorde, son amitié et les grâces nécessaires pour quitter le péché et revenir à lui.


Évitons les regrets de ces pauvres malheureux dont nous avons parlé en commençant ; et puisque la religion seule fait notre bonheur sur la terre, attachons-nous fortement à elle, et faisons tout ce qu'elle nous commande : ainsi nous serons heureux non seulement dans ce monde, mais encore dans l'autre. C'est ce que je vous souhaite.



Tome 4, sur la religion, Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome4/14religion.htm



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Ven 30 Mar 2012 - 20:50

Un assez long texte sur notre Ange Gardien mais il le mérite bien.
Vous trouverez l'intégralité du texte à la fin du Sermon en suivant le lien.


Les Saints Anges Gardiens


Les anges de ces petits enfants voient sans cesse la face de mon Père céleste.(S. Math., XVIII, 10. )


Quelle bonté, M F., quelle tendresse de la part de notre Dieu ! Non content de nous avoir donné son Fils unique, le plus tendre objet de ses complaisances, pour le sacrifier à la mort la plus cruelle ; non content de nous avoir arrachés à la tyrannie du démon, de nous avoir appelés à la glorieuse qualité d'enfants de Dieu et de nous avoir choisis pour cohéritiers de son royaume, il veut encore envoyer à chacun de nous un ange du ciel pour nous garder tous les jours de notre vie.


Cet ange ne nous doit pas quitter, avant d'avoir paru avec nous au tribunal de Jésus Christ, pour lui rendre compte de tout ce que nous aurons fait pendant notre vie.
Oui, M.F., nos anges gardiens sont nos plus fidèles amis, parce qu'ils sont avec nous le jour, la nuit, dans tout le temps et dans tous les lieux.


La foi nous apprend que nous les avons toujours à nos côtés. C'est ce qui fait dire à David : « Que rien ne pourra nous nuire, parce que le Seigneur a commandé à ses anges d'avoir soin de nous ; » et, pour montrer combien sont grands les soins qu'ils prennent de nous, le prophète dit qu'ils nous portent entre leurs mains, comme une mère porte son enfant. (...)





Mais, me direz-vous, quand le bon Dieu nous envoie-t-il du ciel nos anges gardiens ?
– C'est, M.F., lorsque nos âmes sont créées, c'est-à-dire quand nos corps sont dans le cas de les recevoir, de sorte qu'une mère enceinte a son ange gardien, et elle a aussi celui de l'enfant qu'elle porte dans son sein pour veiller à ce que rien ne puisse lui ôter la vie avant d'avoir reçu le saint Baptême.

Il faudrait, M.F., pouvoir comprendre combien est grande la joie de nos bons anges gardiens, quand on nous porte à l'église pour recevoir ce sacrement. Avec quel empressement ils écrivent notre nom dans le livre de vie !


Il est très certain que nous avons quantité de démons autour de nous pour nous faire tomber dans le péché ; et, si notre ange gardien n'était pas là auprès de nous pour nous défendre, nous succomberions à toutes les attaques que le démon nous livre.

C'est notre bon ange qui nous fait apercevoir la tentation ; c'est lui qui nous inspire d'avoir recours à Dieu, qui nous fait rappeler de sa présence pour nous faire craindre le péché.



Si nous avons le malheur de pécher, ce sont nos bons anges gardiens qui vont se jeter aux pieds du bon Dieu pour lui demander notre grâce.
En effet, après chaque péché, nous sentons ordinairement un remords d'avoir fait le mal, et nous promettons au bon Dieu de ne plus le commettre. C'est sûrement notre ange gardien qui, par ses prières, nous mérite cette grâce.



S'il voit que nous sommes insensibles aux outrages que nous avons faits à Dieu, il nous menace des châtiments de la justice divine ; il nous fait penser à la mort, au regret que nous aurons, dans ce moment, d'avoir fait le mal.
Il nous fait penser à quelque mort subite ou effrayante.

La pensée du jugement nous poursuivra, et celle de l'enfer se logera dans notre cœur pour nous déchirer l'âme, et ainsi, nous forcera en quelque sorte à ne pas rester plus longtemps dans le péché. (...)




Hélas ! de quelles tortures et de, quelles amertumes ne devons-nous pas l'abreuver, en menant une vie si misérable ? (...)



Mais ce qui doit nous porter surtout à une grande vénération envers eux, c'est leur inviolable fidélité pour le bon Dieu.
Leur innocence n'a jamais été souillée de la moindre tache, leur amour et leur zèle n'ont jamais souffert la moindre altération.


Si nous aimions véritablement le bon Dieu, M.F., quelle joie n'aurions-nous pas de ce qu'il reçoit de ces esprits bienheureux, des louanges si parfaites ? Hélas ! combien sont imparfaites les louanges de ceux qui, même parmi nous, l'aiment le plus ! Que de distractions dans nos entretiens avec Dieu !


Pour les anges, au contraire, rien n'est capable de les distraire de la présence de Dieu, tant ils sont absorbés dans la contemplation de sa grandeur. Ils font sans cesse retentir la voûte des cieux de ce cantique d'allégresse :
« Saint, Saint, Saint, le Seigneur, le Dieu des armées ; qu'honneur, gloire et adoration lui soient rendus, dans tous les siècles des siècles ! »




Pour mériter ce bonheur qui est la protection de nos anges gardiens, nous devons souvent les invoquer, les bien respecter et, surtout tâcher de les imiter dans toutes nos actions.
La première chose que nous devons imiter en eux, c'est la pensée de la présence de Dieu ; à leur exemple, ne la perdons jamais.
Ah ! M.F., si nous avions ce bonheur, que de péchés de moins !...


En effet, si nous étions bien pénétrés de la présence de Dieu, comment pourrions-nous faire le mal ? Oh ! que nos vertus et toutes nos bonnes oeuvres seraient bien plus agréables à Dieu ! Nous n'aurions plus de respect humain, plus de vues humaines.

Si nous nous ressouvenions toujours de la présence de Dieu, comment aurions-nous le courage de rester dans le péché, en voyant combien nous faisons souffrir Jésus Christ ? (...)




Nous devons imiter aussi leur amour pour Dieu.
(...)
Ils aimeraient mieux être jetés avec les damnés que de déplaire à Dieu en la moindre chose. Aussi, Notre Seigneur Jésus Christ nous dit-il qu'ils ressentent une joie immense, quand un pécheur se convertit (...)




Il est vrai que nous devons avoir une grande dévotion envers tous les anges, parce qu'ils s'occupent tous de notre salut ; mais nous devons avoir une dévotion particulière à nos saints anges gardiens, à cause des grands soins qu'ils prennent de nous et du grand désir qu'ils ont de nous conduire au ciel.

Ils ne peuvent nous laisser un instant seuls, dans la crainte que le démon ne nous trompe.

Oh ! quel bonheur et quelle consolation, quand nous allons nous coucher, de savoir, par la foi, que notre bon ange gardien veille à notre conservation pendant la nuit, et qu'il la passera tout entière à prier pour nous ! Quelle joie de savoir que quand nous sortons de chez nous, nous ne sommes jamais seuls en route. (...)



Nos anges gardiens ne nous abandonnent jamais, nous devons être dociles aux avis qu'ils nous donnent. (...)



Hélas ! que nous sommes misérables de ne pas faire tout ce que nous faisons pour le bon Dieu ! Que nous gagnerions pour le ciel et que nous ferions plaisir à notre ange gardien ! Que nous nous trouverions riches à l'heure de la mort !

Hélas ! M.F., combien de fois nos péchés ont forcé nos bons anges de s'éloigner de nous, c'est-à-dire de nous abandonner à nos ennemis, qui sont les démons et nos passions !


Une autre grâce que nous recevons de leur part, c'est lorsque, nous trouvant dans le péché, ils ne cessent de nous donner des remords, et, comme ils sont continuellement auprès du bon Dieu, ils le conjurent de ne pas nous laisser mourir dans cet état. Ils éloignent de nous les occasions, et prennent toutes sortes de moyens pour nous faire rentrer en grâce.
Ils nous consolent dans nos peines, nos persécutions. (...)


« Courage, mes amis, le ciel vous attend. Voyez Jésus-Christ qui vous tend la main ; méprisez la vie qui dure si peu ; élevez vos cœurs vers le ciel, et Jésus-Christ vous donnera la force de combattre et de vaincre. »


Tome 4, Fête des Saints Anges Gardiens, Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome4/7gardiens.htm

N'oublions pas que notre Ange Gardien nous Aime véritablement.

Les démons haïssent les humains et font tout pour les damner, mais leur haine n'est rien en comparaison de l'immense Amour des Anges pour nous.

Les Anges nous Aiment tellement qu'ils font tout pour nous conduire au Ciel et aucun de nous ne se perdrait s'il écoutait son Ange et notre Seigneur Jésus à chaque instant.


Prières et neuvaine à notre Ange Gardien
ici :
https://forumarchedemarie.forumperso.com/t6226-chapelets-et-neuvaines-a-saint-michel-archange-et-aux-anges




Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Annie Sam 31 Mar 2012 - 10:36

Un mot du père Lamy pour montrer qu'il faut s'attacher à la Sainte Vierge pour sauver son âme:

Le Père Lamy, le saint curé de La Courneuve (banlieue parisienne, + 1931), que le cardinal Amette, archevêque de Paris, appelait: "un second Curé d'Ars", aux entretiens familiers avec la Sainte Vierge et les Saints Anges, rapporte cette anecdote:

Alors qu'il s'entretenait avec Notre Dame, celle-ci s'arrêta brusquement de parler, se retourna, et dit au démon qui se trouvait derrière elle: "Que faites-vous ici?"
Et l'Adversaire de répondre à la Vierge Immaculée cette phrase extrordinaire, qui devrait être gravée en lettres de feu (c'est le cas de la dire), à la vue de tous, dans toutes les églises et chapelles du monde entier:

"Vous savez bien que je suis toujours derrière vous. Chaque fois qu'on vous laisse passer, c'est moi que l'on trouve."


rapporté dans le livre de Jean Marty: "Avertissements de l'au-delà à l'Eglise Contemporaine".

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Mar 3 Avr 2012 - 11:17


Merci Annie cheers

REVELATIONS
DE
SAINTE MECHTILDE

Chapitre X
10. COMMENT l'homme DOIT ÉLEVER SON COEUR VERS
DIEU


UNE nuit qu'elle ne pouvait dormir, elle dit au
Seigneur: « Oh! que ce temps de silence serait
bon et favorable pour m'entretenir avec vous » Le
Seigneur répondit : « Tu ne pourras jamais te trouver
dans une si grande foule que tu ne sois seule avec moi,
si tu te tournes entièrement vers moi.»
(...)



Quelques exemples montreront comment on peut
pratiquer ce que demande ici le Seigneur. Quand une
personne est seule, qu'elle élève sans cesse son coeur
vers Dieu
, qu'elle s'entretienne avec lui et le désire du
fond de son âme, poussant vers lui de profonds
soupirs. Cette conversation continuelle avec Dieu
allumera son coeur de l'amour divin
.


Quand elle se trouve en compagnie d'autres personnes,
qu'elle garde son attention dirigée vers Dieu,
autant que possible, et parle volontiers de lui. C'est
ainsi qu'on attise le feu de l'amour chez soi et chez
autrui.


Il convient encore que l'homme fasse toutes ses
actions en vue de Dieu, pour le louer, et qu'il abandonne
par amour pour Dieu toute chose défendue.


Enfin les adversités et les charges doivent être
acceptées pour l'amour de Dieu et portées avec
patience
.



Livre de la Grâce spéciale, Révélations de Sainte Mechtilde de Hackeborn
Vierge Bénédictine, Mystique Catholique (1241-1298)



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Mar 3 Avr 2012 - 11:33

REVELATIONS
DE
SAINTE MECHTILDE


Chapitre XIX
19. Qu'il est bon d'assister à la messe


UN jour, comme sa faiblesse l'empêchait d'aller
plus loin, elle resta dans le cloître pour entendre
la messe ; mais elle en gémit, se plaignant à Dieu
d'être tenue à l'écart. Le Seigneur répondit aussitôt:
« Où tu es, je suis. » Elle demanda alors si l'on
perdrait quelque chose à n'entendre la messe que de
loin.


Le Seigneur lui dit : « Il est bon d'être présent ; si
c'est impossible, il faut s'efforcer du moins d'être assez
près pour entendre les paroles, car l'Apôtre dit : La
parole de Dieu est vivante, efficace et pénétrante.
(Hebr. IV, 12.) La parole de Dieu en effet vivifie l'âme,
répand en elle la joie spirituelle, ainsi qu'on le voit
chez les fidèles et les gens simples qui, sans comprendre
les lectures, en ressentent néanmoins une
joie spirituelle qui les excite à la pénitence. La parole
de Dieu fait produire à l'âme des vertus réelles, des
oeuvres bonnes ; elle pénètre pour illuminer. Quand
donc l'infirmité, une obédience ou quelque cause
raisonnable empêche une personne d'assister à la
messe, n'importe où elle est, je suis avec elle. »


Celle-ci reprit : « O Seigneur, dites-moi maintenant
quelques paroles de la messe qu'on célèbre,
pour consoler mon âme. »


Le Seigneur répondit :
« Voici qu'on chante les trois Agnus Dei.
Par le premier. je m'offre à Dieu le Père, pour vous, avec mon
humilité et ma patience. Par le second, je m'offre
avec l'amertume de mes douleurs, pour être votre
réconciliation. Au troisième, je m'offre avec tout
amour de mon divin Coeur, pour suppléer à tous les
biens qui manquent aux hommes. »



Le Seigneur ajouta :
« Je te l'affirme, voici ce que je ferai pour
celui qui entend la messe avec zèle et dévotion : je
lui enverrai à sa dernière heure, pour le consoler, le
défendre et faire un cortège d'honneur à son âme,
autant de nobles personnages de ma céleste cour
qu'il aura entendu de messes sur la terre
. »




Une autre fois, en allant à la messe, elle vit le
Seigneur descendre du ciel, revêtu de blanc. Il disait :
« Quand les hommes se rendent à l'église, ils devraient
se préparer par la pénitence, se frapper la poitrine et
confesser leurs péchés. Alors ils pourraient aller au devant
de ma divine lumière et la recevoir en eux-mêmes.
C'est cette lumière que désigne la blancheur
éclatante de mon vêtement. »



Livre de la Grâce spéciale, Révélations de Sainte Mechtilde de Hackeborn
Vierge Bénédictine, Mystique Catholique (1241-1298)



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Mar 3 Avr 2012 - 13:21

REVELATIONS
DE
SAINTE MECHTILDE


Chapitre LII
49. COMMENT DIEU ACCEPTE LA VOLONTÉ POUR LE FAIT

Lorsqu'elle priait encore pour une personne dans
l'affliction, le Seigneur lui dit : « Si quelqu'un
est triste au point qu'il en vienne à croire la mort
préférable à sa peine, et s'il m'offre son fardeau avec
la volonté de le porter, je recevrai cette oblation
comme s'il avait réellement souffert la mort pour
moi
. »




CHAPITRE LVI
52. De la récitation des cinq mille quatre cent soixante PATER
(5 PATER en l'honneur des très saintes plaies de Jésus Christ) (...)


Le Seigneur lui apparut ayant les mains
étendues et toutes les plaies béantes, il lui dit :

« Lorsque j'étais suspendu à la croix, chacune de mes
plaies était une voix qui intercédait auprès de Dieu
le Père pour le salut des hommes. Maintenant encore
leur cri monte vers lui pour apaiser sa colère contre
le pécheur. Je te l'assure, jamais un mendiant n'a
reçu l'aumône accordée à ses clameurs importunes
avec plus de joie que je n'en éprouve à recevoir une
prière faite en l'honneur de mes plaies.


Je t'assure aussi que personne ne dira jamais une telle prière
avec attention et dévotion sans s'établir par là en état
de salut
. »



Elle dit alors : « Mon Seigneur, quelle
intention faut-il avoir en récitant cette prière ? »


Il répondit :
« On doit prononcer les paroles non seulement
des lèvres, mais avec l'attention du coeur et
me remettre entre les mains les cinq Pater. »


L'invocation suivante lui fut inspirée par Dieu pour
être jointe aux cinq Pater :

« Seigneur Jésus Christ,
Fils du Dieu vivant, recevez cette prière avec cet
amour extrême qui vous a fait endurer toutes les
plaies de votre corps sacré ; ayez pitié de moi, des
pécheurs et de tous les fidèles vivants et trépassés.
Amen
»



Le Seigneur reprit la parole :« Un pécheur,
tant qu'il est dans son péché, m'enchaîne pour ainsi
dire sur la croix ; mais quand il fait pénitence, il
me délivre aussitôt. Et moi, ainsi détaché de la croix,
je tombe sur lui avec ma grâce et ma miséricorde
,
comme je tombai dans les bras de Joseph quand il
m'enleva du gibet ; je me livre en sa puissance, de
sorte qu'il peut faire de moi tout ce qu'il veut.


Mais si le pécheur persévère dans le mal jusqu'à sa mort,
il tombera au pouvoir de ma justice, et elle le jugera
selon ce qu'il aura mérité
. »



Livre de la Grâce spéciale, Révélations de Sainte Mechtilde de Hackeborn
Vierge Bénédictine, Mystique Catholique (1241-1298)



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Jeu 5 Avr 2012 - 8:36


Boèce
(470/480-525)
Martyre

Qu'est-ce que la santé des âmes sinon la bonté ? Et leur maladie sinon la méchanceté ?
Les sages n'éprouvent pas la moindre tentation de haine. Car qui pourrait haïr les bons, sinon des imbéciles ? Quant à haïr les méchants, ce serait déraisonnable.


Si en effet, de même que l'asthénie est une maladie du corps, la méchanceté est une sorte de maladie de l'âme, étant donné qu'à nos yeux, les gens malades dans leur corps ne méritent absolument pas d'être haïs mais plutôt d'être pris en pitié, raison de plus de prendre en pitié plutôt que de les harceler, ceux dont l'âme est accablée par un mal plus pitoyable que n'importe quelle forme d'asthénie : la méchanceté.


Veux-tu retourner à autrui ce qu'il mérite ?
Aime les bons et prends pitié des méchants.
(...)




Vous cherchez, je crois, à bannir le besoin par l'abondance. Or cela vous mène au résultat inverse. En effet, on a besoin de nombreuses aides pour protéger son mobilier précieux, quand on en a beaucoup, et il vrai que les besoins sont multiples quand on possède beaucoup, alors qu'ils sont très réduits quand on mesure sa richesse à ce que nécessite la nature et non à une ambition démesurée.


Si le besoin, éternelle bouche béante sans cesse à l'affût, trouve sa satisfaction dans les richesses, il subsiste nécessairement un autre besoin à satisfaire. Sans compter qu'il suffit d'un rien pour satisfaire la nature tandis que rien ne suffit à satisfaire la convoitise.

Dans ces conditions, si les richesses, loin d'écarter le besoin, créent elles-mêmes leurs propres besoins, comment peut-on croire qu'elles offrent une garantie d'indépendance ?


Mais non ! Plus dévastateur que l'Etna,
Brûle le dévorant désir de posséder !
Où se cache le bien qu'ils convoitent,
Peu leur importe de l'ignorer :
Au lieu de le chercher par-delà le ciel étoilé,
Ils le cherchent, englués dans la terre...

Comment les blâmer à la mesure de leur bêtise ?
Qu'ils sollicitent richesse et honneurs !
Quand ils auront peiné pour acquérir les faux biens,
Qu'ils apprennent alors à distinguer les vrais
.


Boèce, Martyre
http://jesusmarie.free.fr/boece.html



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Lun 16 Avr 2012 - 10:56


Soeur Marie Lataste
Mystique Catholique
Livre 7

Les épreuves, les luttes et les consolations de la vie chrétienne


Le Sauveur Jésus vint un jour à moi et me dit :
« Ma fille, je veux vous parler, selon la promesse que je vous ai déjà faite, des épreuves des âmes justes, de ces âmes qui marchent et s’efforcent d’avancer de plus en plus dans la voie de la justice.
Je vous indiquerai ensuite les motifs pour lesquels Dieu éprouve ainsi ces âmes.


« Il y a deux sortes d’épreuves : les unes regardent le corps ou la vie matérielle, les autres regardent l'âme ou la vie surnaturelle.



Les épreuves ne sont pas un mal, les âmes intérieures le comprennent bien, mais les mondaines ne le comprennent pas.

Leur parler d’épreuves, de souffrances, de tribulations, de pénitences, c'est leur tenir un langage barbare qu'elles ne veulent point écouter.
Ce sont des aveugles qui ne voient point dans la vie intérieure; ce sont des sourds qui ferment leurs oreilles et qui n’entendent point la parole de la vie intérieure; (...)



« Les épreuves du corps ou de la vie matérielle sont les infirmités, les souffrances, les maladies. Combien de saints, aujourd'hui dans le ciel, qui doivent leur salut à ces épreuves?
La santé eût été pour eux l’occasion d’une ruine éternelle
.


« Les épreuves du corps ou de la vie matérielle sont encore la perte d’un ami, d’un père ou d’une mère, d’un frère ou d’une sœur. La mort, ma fille, ne frappe pas seulement le cœur, elle frappe aussi l’esprit. Elle fait faire des réflexions sérieuses, tourne l’esprit vers Dieu, l’attache à lui, et par ce moyen fait suivre la voie de la vérité. (...)




Heureuses sont les âmes qui ne se laissent point abattre par ces épreuves, qui repoussent les distractions sans trop s’en préoccuper, qui recourent à Dieu dans leurs peines et leurs afflictions, qui cherchent en lui leur force et leur soutien!

Heureuses les âmes qui conservent inaltérable leur joie, et qui savent se soumettre entièrement et en toutes choses à la volonté et au bon plaisir de Dieu, persuadées qu'il dirige et dispose tout pour sa gloire et pour leur bien !




« Quand il plaît à Dieu d’éprouver ainsi les âmes, il le fait pour trois motifs : le premier motif n'est autre que celui de l’épreuve elle-même; Dieu connaît ainsi quelles sont les âmes qui lui sont véritablement attachées, qui l’aiment sincèrement, et non d’une manière intéressée.

Il les abandonne quelque temps à elles-mêmes pour voir comment elles marchent et de quel côté elles tournent leurs pas, si elles demeurent fermes et pleines de courage. (...)




« Le second motif, c'est que Dieu veut, par les épreuves, corriger les âmes et les punir de leurs péchés. (...)

L’âme voyant alors sa détresse, se trouvant sans secours loin de Dieu, n’ayant d’autre espérance qu’en lui, reconnaît ses négligences, ses fautes, ses péchés, en demande pardon, et promet de faire tous ses efforts pour se corriger.
« Dieu, content et satisfait de ce retour de l'âme vers lui, répand encore sur elle ses grâces, ses bénédictions et ses faveurs les plus signalées.




« Le troisième motif des épreuves se tire de la seule bonté de Dieu. L’âme est si faible qu'elle ne peut même pas supporter et soutenir les grâces de Dieu, si elles lui sont données avec abondance. C'est pourquoi il sait les proportionner à la force de l'âme à qui il les donne.


Il se retire un instant, pour lui laisser mieux entrevoir la grandeur et l’immensité des trésors divins. Il se retire un instant, pour se l’attacher de plus en plus, en lui faisant comprendre que rien sur la terre ne peut la satisfaire, si ce n’est lui.
Ainsi, elle apprécie mieux les dons de Dieu; ainsi, elle fait de nouveaux efforts pour les conserver et les augmenter.



« Vous comprenez maintenant, ma fille, l’économie des actions de Dieu dans sa conduite envers les âmes.

Quand il vous surviendra donc des épreuves dans votre vie, supportez-les patiemment et avec courage, pensant que Dieu ne vous les envoie que pour votre bien. »



http://jesusmarie.free.fr/marie_lataste_livre_7.html



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Sam 19 Mai 2012 - 21:06


MARIE DES VALLEES disait au démon :

«Est-ce là tout ce que tu peux faire ? Tu n'as pas grande force...

Garde-toi bien d'omettre la moindre des peines que Dieu te permet de me faire endurer... Mais prends bien garde à ce que tu feras!

Tu es un lion, et je ne suis qu'une misérable fourmi. Quand le lion vaincrait la fourmi, on se moquerait de lui de s'être armé pour combattre une si faible et si chétive bête.

Mais si la fourmi surmonte le lion, comme elle le fera assurément, parce qu'elle est fortifiée de la grâce de Dieu, la confusion en demeurera éternellement sur le lion.

N'es-tu donc pas bien insensé de faire ce que tu fais ?
Fi, fi de la bête à dix cornes»

(Manuscrit de Québec, I. I, ch. iv)


http://prophetesetmystiques.blogspot.fr/search/label/PROPHETIES%20MARIE%20DES%20VALLEES



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Lun 18 Juin 2012 - 16:48


Visions de Sainte Françoise Romaine
Traité de l'Enfer


Chapitre 6

(...) Les démons qui demeurent au milieu de nous, et ont reçu le pouvoir de nous tenter, sont tous des esprits tombés du dernier chœur.
Les anges commis à notre garde sont aussi de simples anges.

Ces esprits tentateurs sont sans cesse occupés à préparer notre perte. Les moyens qu'ils emploient pour cela sont si subtils et si variés, qu'une âme qui leur échappe est fort heureuse, et ne saurait trop témoigner sa reconnaissance au Seigneur.
Il n'est pas un instant du jour et de la nuit, où ces cruels ennemis n'essayent d'une tentation ou d'une autre, afin de lasser ceux qu'ils ne peuvent vaincre par la ruse ou la violence.
La patience est donc l'arme défensive par excellence.
Malheur à qui la laisse tomber de ses mains !

Lorsque ces tentateurs ordinaires rencontrent des âmes fortes et patientes, qu'ils ne peuvent entamer, ils appellent à leur secours des compagnons plus astucieux et plus malins, non pour combattre avec eux ou à leur place, car Dieu ne le permet pas ; mais pour leur suggérer des stratagèmes plus efficaces.

Françoise savait tout cela par expérience : il était rare qu'elle fût tentée par son démon seul. D'ordinaire il s'en associait d'autres ; et trop faibles encore, ils recouraient à la malice des esprits supérieurs qui demeuraient dans l'air. Elle était devenue si habile dans cette guerre, qu'en soutenant une attaque, elle savait à quel chœur avait appartenu celui dont le conseil la dirigeait, et qui il était.



Lorsque les démons veulent livrer un assaut à une âme habile et forte, les uns l'attaquent de front, et les autres se placent derrière elle. C'est de cette sorte qu’ils combattaient ordinairement contre notre bienheureuse, et elle les voyait se faire des signes pour concerter leurs moyens.


Lorsqu'une âme, vaincue par les tentations, meurt dans son péché, son tentateur habituel l'emporte avec promptitude, suivi de beaucoup d'autres qui lui prodiguent des outrages, et ne cessent de la tourmenter jusqu'à ce qu'elle soit précipitée dans l'enfer.
Ces détestables esprits se livrent ensuite à une joie féroce
.
Son ange gardien, après l'avoir suivie jusqu'à l'entrée de l'abîme, se retire aussitôt qu’elle a disparu, et remonte au ciel.



Lorsqu'une âme, au contraire, est condamnée au purgatoire, son tentateur est cruellement battu par l'ordre de Lucifer pour avoir laisse échapper sa proie.
Il reste pourtant là, en dehors du purgatoire, mais assez près pour que l'âme le voie et entende, les reproches qu'il lui fait sur les causes de ses tourments.
Lorsqu'elle quitte le purgatoire pour monter au ciel, ce démon revient sur la terre se mêler à ceux qui nous tentent ; mais il est pour eux un objet de moqueries, pour avoir mal rempli la mission dont il était chargé. (...)



Les démons, au contraire, qui ont réussi à perdre les âmes auxquelles Lucifer les avait attachés, après les avoir portées dans les enfers, reparaissent sur la terre, couverts de gloire parmi leurs semblables, et jouent un plus grand rôle que jamais dans la guerre qu'ils font aux enfants de Dieu.
Ce sont eux que les autres appellent à leur secours, comme plus expérimentés et plus habiles, quand ils ont affaire à des âmes fortes et généreuses qui se rient de leurs vains efforts.

Tout démon chargé de la mission de perdre une âme ne s'occupe point des autres ; il n'en veut qu’à celle-là, et emploie tous ses soins à la faire pécher ou à troubler sa paix. Cependant, quand il l'a vaincue, il la pousse, autant qu'il peut, à tenter, à molester ou à scandaliser d'autres âmes.

Il y a d'autres démons du même chœur que ceux qui nous tentent, qui vivent au milieu de nous sans nous attaquer. Leur mission est de surveiller ceux qui nous tentent, et de les châtier chaque fois qu'ils ne réussissent pas à nous faire pécher.




Chaque fois qu'ils entendent prononcer dévotement le saint Nom de Jésus, ils se prosternent spirituellement, non de bon cœur, mais par force.

Françoise en vit une fois plusieurs en forme humaine, qui à ce Nom sacré qu'elle prononçait en conversant avec son confesseur, inclinèrent leur front avec un profond respect, jusque dans la poussière.

Ce Nom sacré est pour eux un nouveau supplice, qui les fait souffrir d'autant plus cruellement, que la personne qui le prononce est plus avancée dans l'amour, et plus parfaite.
Lorsque les impies profanent ce nom adorable, ces esprits réprouvés ne s'en attristent pas ; mais ils sont forcés de s'incliner, comme pour réparer l'injure qui Lui est faite. Ils en agissent de même lorsqu'on le prend en vain.
Sans cette adoration forcée, ils seraient bien contents d'entendre blasphémer ce saint Nom.


Les bons anges, au contraire, en pareilles occasions, l'adorent profondément, le louent et le bénissent avec un amour incomparable.
Lorsqu'il est prononcé avec un vrai sentiment de dévotion, ils lui rendent les mêmes hommages, mais avec un vif sentiment de joie. Chaque fois que notre bienheureuse proférait ce très saint Nom, elle voyait son archange prendre un air extraordinairement joyeux, et s'incliner d'une manière si gracieuse, qu'elle en était tout embrasée d'amour.



Lorsque les âmes vivent dans l'habitude du péché mortel, les démons entrent en elles, et les dominent en plusieurs façons, qui varient selon la qualité et la quantité de leurs crimes ; mais quand elles reçoivent l'absolution avec un cœur contrit, ils perdent leur domination, délogent au plus vite, et se remettent auprès d'elles pour les tenter de nouveau ; mais leurs attaques sont moins vives, parce que la confession a diminué leurs forces.

http://www.rosaire-de-marie.fr/Enfer.htm#purgatoire



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Mar 19 Juin 2012 - 15:48


Protection de Saint Michel l'Archange

Trait de protection de Saint Michel, à l'heure de la mort

Saint Anselme rapporte, relativement à la mort d'un religieux du monastère du Bec dont il a été abbé, que Satan essayait de troubler ce pauvre moribond par le souvenir de ses péchés et des négligences qu'il avait apportées dans ses devoirs religieux.

Mais Saint Michel apparut par trois fois à ce saint moine, parvint à le rassurer, et confondit le démon par ces paroles consolantes pour les âmes dévouées à saint Michel :
« Apprends que tu n'auras jamais aucun pouvoir sur ceux qui ont recours à moi et qui sont sous ma protection. »

A peine notre saint Archange eut-il prononcé ces paroles que le démon s'enfuit en poussant des cris stridents, et le pauvre malade mourut en paix.


Extrait de "L'Ange Gardien" n° 7, Novembre 1896, pp.222-223
http://spiritualite-chretienne.com/anges/ange-gardien/hierar16.html#Traits1

Acte de consécration à Saint Michel Archange


Ô grand Prince du ciel, gardien très fidèle de l’Église, Saint Michel Archange, moi, (Votre nom et prénom), quoique très indigne de paraître devant vous, confiant néanmoins dans votre spéciale bonté, touché de l'excellence de vos admirables prières et de la multitude de vos bienfaits, je me présente à vous, accompagné de mon Ange gardien ; et en présence de tous les Anges du ciel que je prends à témoin de ma dévotion envers vous, je vous choisis aujourd'hui pour mon protecteur et mon avocat particulier, et je me propose fermement de vous honorer toujours et de vous faire honorer de tout mon pouvoir.
Assistez-moi pendant toute ma vie, afin que jamais je n'offense les yeux très purs de Dieu, ni en œuvres, ni en paroles, ni en pensées.
Défendez-moi contre toutes les tentations du démon, spécialement pour la foi et la pureté, et, à l'heure de la mort, donnez la paix à mon âme et introduisez-la dans l'éternelle patrie.
Ainsi soit-il.
Chapelet angélique Saint Michel Archange :
https://forumarchedemarie.forumperso.com/t6226-chapelets-et-neuvaines-a-saint-michel-archange-et-aux-anges#35724



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Mar 19 Juin 2012 - 16:25


Les Divines Paroles


Chapitre XIII : Zèle
I. Motifs qui doivent exciter notre zèle

10. Les souffrances offertes pour le bien des âmes produisent de grands fruits et on ne perd rien pour soi à prier pour les autres

(...) Le 15 mai 1903 Jésus disait à Benigna:
« Oublie-toi toi-même afin de prier pour les autres : intercède pour les pauvres pécheurs ; demande la persévérance pour ceux qui me sont fidèles, un renouvellement de ferveur pour les âmes tièdes, la douceur pour ceux qui ont soif d'indépendance...
Ne crains jamais de rester privée de mes grâces si tu les communiques aux autres : plus tu les partageras volontiers, plus tu en recevras. » (Vie, p. 353)





11. La prière pour les pécheurs, remède aux aridités et moyen de tout obtenir de Dieu

Saint Véronique Juliani avait passé toute une nuit à lutter dans une aridité et une obscurité complète ; elle ne pouvait ni faire au Seigneur ses appels pressants, qui, d'ordinaire, l'aidaient à se mettre en prières, ni se recommander au saints ; malgré ses désirs et ses efforts il lui semblait perdre son temps.

A la fin, elle se mit à prier pour la conversion des pécheurs et à offrir à cette intention toutes ses souffrances.
Alors le recueillement la saisit, au point qu'elle ne pouvait plus faire de considérations, mais seulement s'unir à Dieu.

Elle comprit par là combien plaisent à Dieu les prières qui se font pour le salut des âmes, et une voix intérieure lui dit:
« Que tous ceux qui veulent obtenir des grâces prient pour la conversion des pécheurs ; ils obtiendront ce qu'ils demanderont. » (13 maggio 1697)


Les Divines Paroles
http://jesusmarie.free.fr/auguste_saudreau_les_divines_paroles.pdf



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Mar 19 Juin 2012 - 16:40


Les Divines Paroles


Chapitre XVII : Patience et amour des croix
I. Invitation divines à souffrir patiemment

24. Dieu afflige pour mieux récompenser

Le Seigneur dit à Catherine de Gênes :
« Tu comprendras mieux par l'expérience que par le raisonnement la cause des grandes souffrances par lesquelles tu dois passer.
Sache cependant que je fais à l’âme un Purgatoire de son corps; par ce moyen j'augmente sa gloire afin de l'attirer à moi sans autre Purgatoire.

Pour y parvenir, je frappe sans cesse à la porte du coeur de l'homme; s'il consent et m'ouvre, je le conduis avec une sollicitude continuelle au degré de gloire pour lequel je l'ai créé.
Et s'il voyait, s'il comprenait le soin avec lequel je m'occupe de son salut et de son avantage, il s'abandonnerait à moi sans réserve ; il laisserait et mépriserait le reste quand bien même il pourrait avoir tout ce que j'ai créé, et pour ne point perdre mon assistance qui le conduit à la gloire suprême, il n'est sorte de martyre qu'il n'endurât volontiers.


L'homme n'ayant d'autre temps que celui de la vie présente pour purifier son âme en mon amour, n'est-il pas bien misérable et bien fou de s'occuper d'autre chose et de perdre ces moments précieux
qui lui sont donnés uniquement pour cet effet, sans que jamais il en puisse avoir d'autres, et qui, une fois passés, ne reviennent plus.


Écoute donc, ô âme très chère, écoute ma voix, ouvre tes oreilles à ton Seigneur, lequel t'aime de la plus vive tendresse et te fait infiniment de bien.
Personne autre que Lui ne peut t'en faire; car tu es enveloppée d'une foule de péchés, tu es plongée dans les misères et chargée d'une masse de mauvaises habitudes ; ma lumière t'en fera voir la gravité par ta propre expérience, lorsque tu seras délivrée. » (Dialogue, 2° part., ch. 6.)


Les Divines Paroles
http://jesusmarie.free.fr/auguste_saudreau_les_divines_paroles.pdf



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Mar 19 Juin 2012 - 16:53


Les Divines Paroles


Chapitre XVII : Patience et amour des croix
I. Invitation divines à souffrir patiemment

41. L'épreuve tient lieu de purgatoire

Sainte Lutgarde, étant devenue aveugle, se plaignit un jour de ne plus voir ceux qui lui
étaient chers.

« Patience, lui dit Jésus, ne te suis-je pas plus précieux que tous tes amis ?
Ce sera ton Purgatoire et tu n'en auras pas d'autre. Quant à tes amis, je les garderai de telle sorte que tu puisses les revoir tous dans la patrie. » (Ch. 6.)

Les Divines Paroles
http://jesusmarie.free.fr/auguste_saudreau_les_divines_paroles.pdf



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Sam 30 Juin 2012 - 23:38


Les Divines Paroles


Chapitre II : Dieu Amour

I. Les qualités de l'amour divin


2. Dieu nous a aimés avant de nous créer et cet amour est tout gratuit

Notre-Seigneur dit à sainte Catherine de Gênes :
« Si tu savais combien j’aime les âmes tu ne pourrais plus jamais savoir autre chose en cette vie ; car cette connaissance te ferait mourir ; et si tu vivais, ce serais par l’effet d’un miracle…
Mon amour est infini et je ne puis qu’aimer ce que j’ai créé.
La cause de mon amour n’est autre que lui-même, et comme tu n’es pas capable de l’entendre, demeure en paix et n’entreprends pas de chercher ce que tu ne saurais trouver. (Dialogue, IIe part., ch. V, p. 347.)





14. Jésus intercède près de son Père pour l’âme imparfaite et indifférente

Dans sa jeunesse la vénérable Élisabeth Canori bien que remplissant fidèlement ses devoirs de religion n’était pas pieuse.
Plus tard, comme elle demandait à Jésus :
Mon bien-aimé Jésus, que pensiez-vous quand j’étais si éloignée de vous ? Peut-être pensiez-vous à m’écraser des foudres de votre justice.
Et Jésus, dit-elle, lui répondit :
« Non, ma chère fille ; je plaidais ta cause auprès de mon Père avec autant d’instances que si ma félicité eût dépendu de la possession de ton amour. » ( Ch. III..)



Une autrefois Il lui déclara que ses ingratitudes n’avaient ni diminué, ni altéré l’amour qu’Il avait toujours eu pour son âme et ne l’avait pas empêché de Lui accorder toutes les grâces qu'Il lui aurait accordées si elle eût correspondu fidèlement. (Ch. XXXV.)
Il lui avait donc été donné de regagner par sa générosité les pertes qu’elle avait faites.



Les Divines Paroles
http://jesusmarie.free.fr/auguste_saudreau_les_divines_paroles.pdf



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone Sam 30 Juin 2012 - 23:59


Les Divines Paroles


Chapitre II : Dieu Amour

III. Jésus veut être aimé

23. Le ciel doit être désiré par amour

« On demande, dit le Seigneur à Brigitte, pourquoi les peines de l’enfer ne sont point vues.
Si les peines de l’enfer étaient vues comme elles sont, l’homme sécherait de crainte et chercherait le ciel non par esprit d’amour, mais par crainte.
Or c’est parce que personne ne doit désirer le ciel par crainte de la peine, mais par la charité, que je cache la peine des damnés. »
(Liv. V, ch. II.)



Les Divines Paroles
http://jesusmarie.free.fr/auguste_saudreau_les_divines_paroles.pdf



Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
Amazone
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes - Page 2 Empty Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum