Ayons du sel pour nous-mêmes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ayons du sel pour nous-mêmes !

Message par etienne lorant le Jeu 19 Mai 2016 - 15:22

Le jeudi de la 7e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Jacques 5,1-6.
Vous autres, maintenant, les riches ! Pleurez, lamentez-vous sur les malheurs qui vous attendent. Vos richesses sont pourries, vos vêtements sont mangés des mites, votre or et votre argent sont rouillés. Cette rouille sera un témoignage contre vous, elle dévorera votre chair comme un feu. Vous avez amassé des richesses, alors que nous sommes dans les derniers jours !
Le salaire dont vous avez frustré les ouvriers qui ont moissonné vos champs, le voici qui crie, et les clameurs des moissonneurs sont parvenues aux oreilles du Seigneur de l’univers. Vous avez mené sur terre une vie de luxe et de délices, et vous vous êtes rassasiés au jour du massacre. Vous avez condamné le juste et vous l’avez tué, sans qu’il vous oppose de résistance.



Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 9,41-50.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense.
« Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer.
Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la. Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains, là où le feu ne s’éteint pas. […]
Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le. Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds. […] Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux,
là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas. Chacun sera salé au feu. C’est une bonne chose que le sel ; mais s’il cesse d’être du sel, avec quoi allez-vous lui rendre sa saveur ? Ayez du sel en vous-mêmes, et vivez en paix entre vous. »



Le renoncement à nous-même, n'est-ce pas le plus difficile ? Mais c'est aussi ce qui nous sauvera ! Les paroles de saint Jacques sont très proches de celles de Jésus ce temps de mai est propice, avec les beaux jours qui reviennent, pour nous efforcer à un libre détachement.

Pour une fois, je parlerai de moi de ce que j'ai vécu. Lors du décès de mon père, Gabriel, et du départ de ma mère, Léa, en maison de repos et de soins, j'ai tout d'abord coupé chez moi les connexions à internet et à la télévision. La tentation de la distraction était bien trop évidente, n'est-ce pas ?

Car depuis avril 2008, j'ai entretenu, seul, sans la moindre curiosité des membres de ma famille - c'est cela le plus lourd ! - la maison où nous avions vécu à cinq : isolement du toit, remplacement d'une corniche, nouveaux soupiraux, entretien annuel de la chaudière, enlèvement d'une ancienne cheminée, remplacement d'une machine à laver, etc. Je passe sur la comptabilité, la gestion des comptes bancaires, le paiement des factures, ma comptabilité et celle du parent survivant...

Cependant, je remercie grandement le Seigneur pour tous ces travaux, car ils m'ont empêché aussi bien de tomber dans un chagrin profond que de chercher la distraction dans un mode de vie "libertaire"... Grâces soient rendues au Seigneur qui nous préserve du malheur par le labeur de chaque jour ! Je prie aujourd'hui pour celles et ceux qui sont exposés à de nombreuses distractions....

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum